Pour Dioncounda président : l’Adéma déroule à Ségou sa machine électorale

1
0

C’est toute la crème du parti de l’abeille qui a sillonné le centre du pays (Mopti, Markala, Niono), le temps d’un week-end, pour mettre en ordre de bataille les militants en vue de l’échéance électorale du 29 Avril. En se retrouvant à Ségou dimanche dernier pour déclencher, comme dans une série de cinéma, ce que les militants et autres responsables du parti ont dénommé « LE RETOUR DE L’ADEMA A KOULOUBA », la machine du parti a semblé prendre de la bonne huile avec une jeunesse sortie massivement aux côtés de femmes toujours fidèles aux avant-postes et des responsables politiques qui ont fait siens que le beau rôle devait être joué par leur président à travers un joli prisme : UN POUR TOUS ET TOUS POUR UN.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De Markala où le Député Barou Soumbounou a mis les bouchées doubles pour que l’ADEMA lie l’acte à la parole, avec l’inauguration de certaines réalisations comme des bornes fontaines, à Niono où le parti se loge de neuf pour bien démontrer son assise, les rouges et blancs ont démontré que le sommet de Koulouba est à portée de main. On le saura davantage ce jour dominical du 4 Mars quand plus d’un sera convaincu que la mayonnaise de l’ADEMA a donc pris à Ségou avec un Stade Municipal aux couleurs blanches et rouges et des militants, par la voix de leur Coordinateur Régional, qui soutiennent en chœur que les consultations électorales prochaines ne leurs effraient pas. Ils en veulent pour preuve les derniers chiffres électoraux qui plaident largement en leur faveur : 43 maires dans la région de Ségou sur 118 possibles, 4 Présidents de Conseil de Cercle sur 7 possibles, 11 Députés sur 25 possibles, 3 Conseillers Nationaux sur 8 possibles et l’unique Président de l’Assemblée Régionale qui semble tourner casaque.

Ce score flatteur, adoubé aux récentes adhésions dans la ruche des militants d’autres partis politiques dont le plus retentissant demeure l’arrivée du Président du Conseil de Cercle de Baroueli, Oumar Sylla ont fini par faire dire à Babougou Traoré, Coordinateur Régional que l’Adema Ségou, première force politique au niveau de l’échiquier régional s’engage solennellement à assurer au Professeur Dioncouda Traoré une victoire incontestable au soir de l’élection présidentielle. Les partis amis qui soutiennent cette candidature de Dioncouda Traoré n’ont pas tari d’éloges sur les compétences techniques et sociales de l’homme. Le Colonel Youssouf Traoré de l’ARP (groupement de partis politiques) et Tieman Coulibaly Président de l’UDD ont décortiqué les raisons d’une candidature justifiée qui demeure la seule alternative pour le Mali, un pays qui aspire à la paix et au développement. Dioncounda lui-même est convaincu d’une chose, au vu de la mobilisation ségovienne, qui fait toujours croire que c’est Ségou qui fait la gloire des uns et des autres.

 L’Adema veut refaire à l’histoire à Ségou :

En prenant donc la parole face au peuple ADEMA qui voudrait l’investir le 8 Juin 2012 à Koulouba, Diouncounda revit ce Stade Municipal 19 ans après : « Ségou est, pour moi, la ville où j’ai eu l’insigne honneur de venir commémorer avec vous le premier anniversaire de l’investiture du Président Alpha Oumar Konaré, un certain 8 juin 1993, AOK premier président démocratiquement élu, premier président du Parti Africain pourla Solidaritéetla Justice. Cejour là, nous avions été accueillis à Zambougou et le cortège, pour atteindre Ségou a mis des heures, parce que tout le long de la délégation, il y avait deux colonnes de chevaux qui nous ont conduits dans ce même Stade Municipal. C’est vous dire que la rencontre de ce matin nous rajeunit de quelques années et nous rappelle de bons souvenirs, le souvenir de l’ADEMA PASJ au pouvoir, ce parti que vous aviez connu, ce parti qui est le premier parti du Mali, ce parti en qui vous aviez confiance et qui mérite votre confiance. Pendant les dix années du président AOK, le visage du Mali a changé, le visage de Bamako a changé, le visage de Ségou a changé…10 années de libération de l’initiative, de libération de la créativité des maliens, 10 années de nostalgie qui font qu’à l’ADEMA PASJ, nous avons décidé d’aller à l’assaut de Koulouba en 2012. Et ce combat, l’ADEMA PASJ va le gagner. Vous êtes entrain de nous le prouver tous les jours…Je voudrai vous dire un certain nombre de choses. Beaucoup de gens souhaitent que ces élections ne se tiennent pas, parce qu’ils savent qu’ils ne les gagneront pas, ils ont développé toutes sortes de théories pour arriver à la conclusion que ces élections ne peuvent pas avoir lieu ou alors qu’elles ne peuvent pas avoir lieu dans de bonnes conditions. Ils ont commencé à préparer leurs arguments pour contester ces élections et profitent aujourd’hui du problème du Nord qui se réveille pour sauter sur l’aubaine. Cependant, ces élections auront bel et bien lieu, on les fera ces élections. En 1992, on a fait des élections dans les mêmes conditions et elles se sont bien faites. Les apprentis sorciers doivent revoir leur copie ou bien qu’ils partent remobiliser leurs électeurs. Je voudrais également leur dire qu’ils comprennent une fois de plus que ces élections auront lieu et la nouvelle équipe qui viendra, l’ADEMA et ses partenaires, mettront fin de-fi-ni-ti-ve-ment à ce problème du Nord. Nous le connaissons, nous l’avions géré et cette fois ci nous le gérerons de-fi-ni-ti-ve-ment. Seule l’ADEMA a les moyens de le faire, parce que nous aimons notre pays, parce que nous sommes des patriotes, parce que nous sommes des démocrates, parce que nous sommes des républicains, parce que nous ne faisons pas d’amalgame, parce que nous sommes sincères, parce que nous sommes volontaires. Nos compatriotes du nord qui ont pris les armes pour s’exprimer savent très bien, qu’en l’ADEMA, ils auront un partenaire crédible, un partenaire viable. L’ADEMA à Koulouba, c’est bien autre chose, c’est l’autorité de l’Etat rétablie, c’est le problème de l’école résolue, c’est l’emploi pour les jeunes, c’est la santé à la portée de tous parce que l’ADEMA est parmi vous, l’ADEMA est partout au Mali, l’ADEMA connait vos problèmes et l’ADEMA a les idées pour résoudre ces problèmes »

Moutta

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Un Peuple un But une Foi 2012<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 29</span>
Membre
Un Peuple un But une Foi 2012 29
4 années 6 mois plus tôt

En cette période de guerre dans notre Pays, seul le candidat qui presentera un bon projet de resolution definitive de la “crise au Nord” pourra pretendre au fauteille de Koulouba. Ce qui est surprennant, est que ce projet n’est fait pas la “une” de la part des hommes politiques maliens. Cette situation nous concerne tous à 99% contre 1%. Parceque ses nos fils, neuves, pères, grand-père,…….. qui sont sur le front. C’est ne pas une affaire d’ATT seule mais toutes les classes sociales sont interpelées.

wpDiscuz