Premier Congrès Ordinaire du P.J.D : Les élucubrations d’Ibrahim Doumbia

0
1





Le Parti des Jeunes Démocrates (PJD) a tenu le samedi dernier au Carrefour des jeunes de Bamako, son premier Congrès ordinaire. La cérémonie était placée sous l’égide de son  président Ibrahim Doumbia, en présence des membres du Bureau Exécutif  National (BEN), des délégués, des militants et sympathisants venus des huit régions du Mali et du District de Bamako, ainsi que des représentants des partis amis.

 Le fait le plus marquant de ce 1er Congrès du PJD, porte sur les élucubrations d’Ibrahim Doumbia sur l’âge du vote qu’il veut qu’on ramène à 16 ans.

Selon le président du PJD, son parti a été créé dans le but de donner à la jeunesse malienne, le moyen d’apporter leurs pierres à la construction de l’édifice national. Il a demandé à la jeunesse d’oser prendre la décision de lutter et d’oser en assumer les conséquences. Le slogan fort de ce Congrès ordinaire était : «Conscients des faits, nous agissons maintenant et toujours». Car  «tout semble indiqué que le 21è siècle est le siècle de l’Afrique, et le flambeau a été transmis lors du Cinquantenaire passé», a précisé Ibrahim Doumbia.

Pour lui, le Parti des Jeunes Démocrates (PJD) sera le pionnier dans la consolidation de la relance économique d’ici la fin de ce siècle. Le président du PJD a invité les Maliens à adhérer à son parti, car le PJD se veut un cadre d’expression, la voix des sans voix, bref la solution aux problèmes.

Aux dires du président du parti, le PJD entamera après ce Congrès, une vaste campagne de sensibilisation dont les objectifs sont, entres autres : bâtir un Mali où la corruption sera combattue avec la dernière rigueur ; un Mali où les gouvernements travailleront dans le seul et unique but de servir l’intérêt général et non l’intérêt personnel; un Mali où l’autorité de l’Etat ne sera pas remise en cause, puisque fonctionnant sur la base de la droiture, de la justice, de l’équité et de l’engagement ; un Mali où la sécurité et l’intégrité territoriale seront préservées…

 

Ibrahim Doumbia, un politicien de la 25ème heure

Fait surprenant, le président du PJD a souhaité au cours de ce 1er Congrès de son parti qu’en cette veille des élections générales, l’âge de vote soit ramené à 16 ans pour une plus grande participation des jeunes au processus électoral. Mais, que peut et connaît un enfant de 16 ans de la chose politique ? Ibrahim Doumbia vient-il de se réveiller d’un sommeil profond ? Ces questions méritent d’être posées quand on sait que le débat autour de l’âge du vote est dépassé et que les différents candidats ont actuellement les yeux rivés sur la présidentielle de 2012. Il aurait été plutôt intéressant qu’il se prononce sur le couplage de cette présidentielle du 29 avril 2012 au référendum constitutionnel. Certainement qu’il ne sera pas candidat à la présidentielle et compte sur les autres élections à venir pour se faire quelques députés, maires et conseillers de 16 ans, puisque son parti n’a pas de vrais de militants.

Youssouf KONATE

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.