Premier gouvernement de IBK : La famille et les amis d’abord, le Mali au placard

27 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

            Ce gouvernement du 8 septembre 2013, ce n’est pas le partage du gâteau, ni le Mali d’abord, mais le gâteau pour la famille d’abord. Un attelage pléthorique pour ce pauvre pays, un beau frère de Ibk, le fils d’un beau frère et le cousin de la Première Dame dans le gouvernement, puis une dame du clan comme la cerise sur le gâteau, seulement quatre femmes, un ex-rebelle aux affaires étrangères après la mauvaise expérience de Iyad Ag Ghali comme Consul, sans oublier le ministre controversé de l’Administration territoriale comme pour se moquer de la tranquillité dans l’organisation des législatives, qui avait dit  » le bonheur des Maliens, l’honneur du Mali, le Mali d’abord « ?

gouvernement Ibk

Ce premier gouvernement de M. Oumar Tamtam Ly comprend au total 34 ministres dont cinq ministres délégués. Parmi eux, figurent quatre femmes ainsi que six membres du précédent gouvernement mais aussi des personnalités qui étaient jusqu’à leur nomination en poste dans des organisations internationales.

 

L’avocat Mohamed Aly Bathily est nommé ministre de la Justice. Priorité à la justice ? Car il est le premier dans l’ordre protocolaire après le Premier ministre, devant celui de la Défense et des Anciens combattants, Soumeylou Boubèye Maïga, suivi du ministre de la réconciliation et du développement des régions du nord, Cheick Oumar DiarraH, qui fut ambassadeur du Mali aux Etats-Unis. On oublie au passage de lui confier les zones arides du Sud.

 

Le ministère des Affaires étrangères a été confié à Zahabi Ould Sidi Mohamed, un Arabe natif de Tombouctou (nord-ouest du Mali) qui était jusqu’à sa nomination fonctionnaire international dans une agence de l’ONU et qui fut chef d’un mouvement rebelle du nord du Mali dans les années 1990.

 

Autres ministres qui étaient fonctionnaires internationaux jusqu’à leur nomination: Mme Bouaré Fily Sissoko, à l’Economie et aux Finances (elle travaillait à la Banque mondiale à Bamako) et Mahamane Baby, à l’Emploi et à la Fonction professionnelle (qui travaillait en Allemagne dans un programme des Nations unies).

 

Comme ministres de la transition rappelés, on note le Général Moussa Sinko Coulibaly, qui demeure à la tête de l’Administration territoriale, Tiéman Hubert Coulibaly, qui était chef de la diplomatie et devient ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières, Ousmane Ag Rhissa (Environnement et Assainissement), Bruno Maïga (Culture) et le colonel Abdoulaye Koumaré (Equipement et Transports).

 

Autre constante, Moussa Mara, maire de la commune IV du District de Bamako, nommé ministre de l’Urbanisme et de la Politique de la ville, est le seul candidat battu au premier tour de la présidentielle (28 juillet) à avoir été nommé ministre parmi tous ceux qui avaient soutenu Ibrahim Boubacar Keïta, élu au second tour le 11 août. Beaucoup de gens croyaient pourtant que Oumar Ibrahim Touré, Chato, Dramane Dembélé, Choguel et Poulo ne seraient pas tous mis à l’écart. Hum !

 

Soumeylou Boubèye Maïga au gouvernement, c’est normal. Mais comme ministre de la défense, cela vaut mille applaudissements pour Att que d’aucuns ont accusé de tous les péchés d’Israël par rapport à l’armée malienne. Le changement dans la continuité est bien en cours.

 

Le gouvernement compte trois membres de la belle famille de Ibk : deux beaux frères (l’époux de la sœur de son épouse Ami Maïga et un cousin de cette dernière), un neveu (le fils d’un beau frère). Il s’agit respectivement de Hamadoun Konaté (Ministre du travail et des affaires sociales et humanitaires), Mahamane Baby (Ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle), Moustapha Ben Barka  (Ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances, chargé de la promotion de l’investissement et de l’initiative privée). La dame du clan se nomme Mme Sangaré Oumou Bah qui n’est pas du tout une référence pour la promotion de la femme, de la famille et de l’enfant. On peut également noter plusieurs amis politiques ou de circonstance : Mohamed Aly Bathily, Soumeylou Boubèye Maïga, Cheick Oumar DiarraH, Zahabi Ould Sidi Mohamed, Colonel Sada Samaké, Dr Bocary Téréta, Général de Brigade Moussa Sinko Coulibaly, Tiéman Hubert Coulibaly, Colonel Abdoulaye Koumaré, Moustapha Dicko, Bruno Maïga, Cheickna Seydi Ahamadi Diawara, Madani Touré …

 

Et attention, retenez votre souffle : un ancien rebelle au poste stratégique de ministre des affaires étrangères ! Pour rappel, Att avait fait de Iyad Ag Ghali le Consul du Mali en Arabie Saoudite, cela a donné ce que tout le monde a vu. Ibk fait d’un ex-rebelle le patron des ambassadeurs et Consuls. Quel changement dans la (mauvaise) continuité ! Surtout que 15 ministres (presque la moitié) ne sont pas à leur première expérience de ministre : Soumeylou Boubèye Maïga, Madame Bouaré Fily Sissoko, Colonel Sada Samaké, Dr Bocary Tereta, Général de Brigade Moussa Sinko Coulibaly, Tiéman Hubert Coulibaly, Abdel Karim Konaté, Ousmane Ag Rhissa, Colonel Abdoulaye Koumaré, Moustapha Dicko, Bruno Maïga, Madame Berthé Aïssata Bengaly, Cheickna Seydi Ahamadi Diawara, Bocar Moussa Diarra et Mohamed Diarra, ancien ministre de la transition de 1991-1992.

 

Mais dans ce gouvernement, personne n’incarne moins le changement que Ibk lui-même qui a été de toutes les sauces depuis 1992. Acceptez donc le revers de la médaille ! Souffrez qu’il amène la racaille, qu’il réveille même ceux qu’on croyait morts, au propre comme au figuré.

 

Les membres du gouvernement d’Oumar Tatam Ly du 08 Septembre 2013

 

Décret N°2013- 721/PRM du 8 / 9 / 2013 portant nomination des membres du gouvernement

 

Le président de la République
Vu la Constitution,
Vu le décret N°2013 – 720/PRM du 08 Septembre 2013

 

1-Ministre de la justice garde des sceaux : Mohamed Aly Bathily
2-Ministre de la défense et des anciens combattants : Soumeylou Boubèye Maïga
3- Ministre de la réconciliation et du développement des régions du nord : Cheick Oumar DiarraH
4- Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale : Zahabi Ould Sidi Mohamed
5- Ministre de l’économie et des finances : Madame Bouaré Fily Sissoko
6- Ministre de la sécurité : Colonel Sada Samaké
7- Ministre du développement rural : Dr Bocary Tereta
8- Ministre de l’administration territoriale : Général de Brigade Moussa Sinko Coulibaly
9- Ministre du Plan et de la prospective : Cheickna Seydi Ahamadi Diawara
10-Ministre des domaines de l’état et des affaires foncières : Tiéman Hubert Coulibaly
11- Ministre du commerce : Abdel Karim Konaté
12- Ministre de la fonction publique : Bocar Moussa Diarra
13- Ministre de l’environnement et de l’assainissement : Ousmane Ag Rhissa
14- Ministre de l’équipement et des transports : Colonel Abdoulaye Koumaré
15- Ministre du travail et des affaires sociales et humanitaires : Hamadoun Konaté
16- Ministre du logement : Mohamed Diarra
17- Ministre de l’urbanisme et de la politique de la ville : Moussa Mara
18- Min. de la promotion de la femme, de la famille et de l’enfant : Madame Sangaré Oumou Bah
19- Ministre de l’éducation nationale : Madame Togola Jacqueline Nana
20- Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique : Moustapha Dicko
21- Ministre de la santé et de l’hygiène publique : Ousmane Koné
22- Ministre de l’énergie et de l’hydraulique : Mamadou Frankaly Keïta
2 3- Ministre de la culture : Bruno Maïga
24- Ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle : Mahamane Baby
25- Ministre de l’artisanat et du tourisme : Madame Berthé Aïssata Bengaly
26- Ministre de l’industrie et des mines : Dr Boubou Cissé
27- Ministre des Maliens de l’extérieur : Dr Abdrahamane Sylla
28- Min. de la communication et des nouvelles technologies de l’information : Jean Marie Sangaré
29- Ministre de la jeunesse et des sports : Me Mamadou Gaoussou Diarra
30- Ministre délégué auprès du ministre de l’administration territoriale chargé de la décentralisation : Malick Alhousseini
31- Ministre délégué auprès du ministre du développement rural, chargé de l’élevage, de la pêche et de la sécurité alimentaire : Nango Dembélé
32- Ministre délégué auprès du ministre de l’administration territoriale, chargé des affaires religieuses et du culte : Tierno Amadou Omar Hass Diallo
33- Min. délégué auprès du min.de l’économie et des finances, chargé du budget : Madani Touré
34- Ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances, chargé de la promotion de l’investissement et de l’initiative privée : Moustapha Ben Barka

 

Article 2 : Le présent décret sera enregistré et publié au journal officiel

 

En tout état de cause, Moussa Sinko Coulibaly le ministre controversé de l’Administration territoriale au moment où celui incarnant le changement (Ministre sortant de la Justice) s’en va, cela sent le cachet de la reconnaissance pour la poursuite de la mission de haute complicité pour le tripatouillage des résultats. On ne change pas un  » Général  » qui fait gagner.

 

Aussi, pour un gouvernement de transition bis (d’ici les législatives) l’effectif (34 ministres) est pléthorique et en conséquence budgétivore. On pourrait se passer des cinq ministères délégués et regrouper le ministère des Domaines de l’Etat et celui des Affaires Foncières, le ministère de l’Urbanisme et celui du Logement, le ministère du Travail et celui de la Fonction publique. On en serait alors à un gouvernement de 23 membres.

 

Enfin, nous faisons observer qu’il n’y a pas de titre de ministère de l’Agriculture, mais qu’il y a un ministère du développement rural qui prend ce volet en charge, accompagné par un ministre délégué chargé de l’élevage, de la pêche et de la sécurité alimentaire.
Mamadou DABO

 

 

SOURCE:  du   11 sept 2013.    

27 Réactions à Premier gouvernement de IBK : La famille et les amis d’abord, le Mali au placard

  1. karim

    Ainsi vont les choses dans tous les pays au monde. Aux USA après sa victoire aux élections, le président fait appel à ses proches d’abord. Les gens qu’il connait le mieux. Mais il endosse seul la responsabilité de ce qui va advenir de leur gestion. L’artisan sera jugé à travers ses œuvres. Je demeure compréhensif par rapport à la taille du gouvernement. Car face à l’urgence, à la complexité et l’ampleur des problèmes un gouvernement restreint constituera un frein. Imaginez qu’un seul ministre cumule la pêche, l’élevage, l’agriculture, la forêt etc. Etes-vous vraiment sûr que le travail sera vite et bien fait? Je pense que c’est maintenant qu’il faut avoir un gouvernement large. Lorsque le système sera maîtrisé et la gestion assainie et que le fonctionnement sera automatique, en ce moment on pourra diminuer la taille du gouvernement.

  2. moussa coulibaly

    De espoir en desespoir, de trahisons en compromissions, de compromissions en trahisons, de mal gouvernance en vols.Est le destin du Mali?
    Le mali encore trahi, des individus trahis après qui leur fut demandé soutien et aide au nom de l islam, au nom de la tribu, au nom de l amitié. ….et au finish la trahison, l injustice. .
    C
    Qu espérez encore de bons? Rien
    Nius serons tous trahisais Dieu jugera inchallah.

  3. aldjoubarkoye

    La composition du gouvernement IBK est une preuve puisante de trahison et de contrefait de l attente du changement et de la confiance que le peuple malien a manifeste en lui votant massivement.
    La mission cardinale confiee a IBK est la reconstruction du Mali.

    Le President est libre de choisir des fonctionnaires internationaux ou des membres de sa famille s ils reunissent les competences requises. Par contre le fait de recruter dans le gouvernement des anciens predateurs des valeurs morales de la Republique est une insulte grave aux yeux des maliens et de la communaute internationale.
    Quel respect et quel avenir pour l Armee Malienne avec un SOUMAILOU BOUBEYE comme MInistre de la Defense? Le resultat auquel on pourrait s attendre est la CORRUPTION a grande echelle et la DEMOBILISATION des troupes.
    Le Mali n a t il pas droit a la tete de sa Diplomatie a un citoyen plus honorable que ZAHABI, un ancien REBEL qui doit encore repondre des atrocites infliges aux paisibles populations?

    • sgoumbo

      Si IBK est libre de choisir qui il veut ds son gvnmt, pourquoi il ns a pompé l’ir en disant qu’il n’yaura pas de gestion patrimoniale de l’Etat! Il faut qu’il sache ce qu’il veut.Jamais PR n’a agi avec une telle légèreté que IBK. Vous pouvez vérifié AOK n’aa jamais nommé ses parents ds un gvnmt ou à des postes par décret.A ma connaissance ATT aussi.Bon, je rectifie, Moussa Traoré a nommé son beau-frère comme DG de la Douane.

  4. Endé

    Un aigri reste aigri. Après avoir publié des papier signés des mains de Soumaila Cissé qu’il a soutenu sans se cacher, ce « journal »??? pense qu’il peut changer quelque chose dans l’opinion générale. Dabo-25000 (ainsi qualifié car il suffit de lui donner 25.000 F CFA pour qu’il diffame et vilipende votre adversaire ou ennemi!!!), tu as raté le coche! Tu vas mourir aigri! Ton aigri d’ami, Dramé de Sphinx a fermé sa gueule ou presque après la débâcle de son parrain Modibo! De grâce, ce que tu veux pour ton parrain Soumaila n’est plus possible. Si on gagne l’élection avec 77%, on peut appeler qui on veut au gouvernement. On connait trop le consensus et ils veulent être appelés à la table!!!! Bande de voleurs, votre fin a sonné! Mais observateurs et internautes, cette girouette va changer dans au maxi 3 mois de langage et faire l’éloge d’IBK. Je vais lui donner 20.000 F.

    • sgoumbo

      Certains partisan d’IBK st très arrogants! Pourquoi vous sentez-vous le droit de donner aujourd-hui des leçons de démocratie aux maliens et d’insulter les gens! Pourquoi? Ayez un peu d’humilité.Vous avez reproché le consensus à la ATT et vs ne voulez pas qu’on critique IBK?!Dites-nous enfin comment vous voulez qu’on agisse ds notre pays et pour le confort de la démocratie?

  5. fazenda

    Je crois qu’IBK à rater son train de départ, rendez-vous dans cinq ans.
    Il n’a pas compris combien les anciens dirigeants inspirais autant du dégout jusqu’à aller frapper le Pr Traoré au palais, avec comme seul mot d’ordre sa démissions.
    En le plaçant a la magistrature suprême, Le peuple a voulu rompre avec les anciennes pratiques « Plus jamais ça au mali. »
    Je ne sais pas quel mouche lui a piquez pour nommer Mr Maiga a un poste aussi stratégique qui est la défense, alors que celui la même fut l’un des principaux acteurs qui mis l’armée à terre quand il occupait ce même poste. C’est aussi celui la même qui parlais d’une décentralisation avancé pour le MNLA. Et quelle surprise nous attend encore ?
    De toute façon il peut considérer désormais un électorat de moins, Moi.
    Notre seule chance maintenant est une opposition forte a l’assemblé nationale.

    • sgoumbo

      Bravo Fazenda des milliers comme toi existent au Mali et vous aviez les yeux bandés ou vous sortiez de sommeil pour aller voter directement! Soit dit en passant, Boubèye et IBK ont le même passé et il ne peut donner aucune leçon à Boubèye! Vous commencez à voir la réalité et ce n’est pas trop tard!

  6. fall

    Quel reaction partisane! eviter ça et laisser les journalistes faire leur travaille de contre pouvoir sinon vous allez sombrer encore dans le noir.

  7. amadou

    Et puis quoi?

  8. CHAUVIN QUI EMMERDE LE GENERAL DE CORPS D'ARMEE SANOGHO

    VRAIMENT DABO EST D’AUTANT PLUS MYTHO ET JALOUX,QU’IL OSE DENONCER LE FAIT QU’IBK NOMME DES MINISTRES QUI OCCUPAIENT DES POSTES INTERNATIONAUX.BEN VOILA,LE NIVEAU DE JOURNALISME AU MALI,ON SE PRETEND ETRE UNE DEMOCRATIE IRREPROCHABLE AVEC UN TEL NIVEAU CATASPTROPHIQUE DE JOURNALISME?MA FOI,IBK A DU PAIN SUR LA PLANCHE AVEC TOUTES CES BOUFFONNERIES.
    LAISSER LE PRESIDENT ET SON GOUVERNEMENT TRAVAILLER,IL FAUT AU MOINS ACCORDER LE BENEFICE DU DOUTE AU NOUVEAU GOUVERNEMENT.ON PASSE TOUT NOTRE TEMPS A CRITIQUER,MAIS PERSONNE NE PROPOSE UNE MEILLEURE SOLUTION.

  9. Soldat Rate

    La famille et les amis d’abord, le Mali au placard

    ARRETEZ… LA FAMILLE ET LES AMIS SONT DES MALIENS D’ABORD… NON…???

    Moussa Ag,….IL FAUT ETRE NAIF … POUR PENSER QU’UN VIEUX VA SE SEPARER DE SA FAMILLE … ET SES AMIS … POUR S’AVENTURER AVEC DES INCONNUS… JUSTE POUR FAIRE PLAISIR A UNE GRANDE BANDE DE NAIFS…

    ESPERONS SEULEMENT…QU’ILS FASSENT DU BON BOULOT …. SINON…

  10. Bazouka

    Mohamed Diarra n’était pas ministre sous la transition de 1991. Il a été ministre des droit de l’Homme dans le premier gouvernement de l’ère Alpha Oumar Konaré en 1993.

  11. aldo moro

    oui MRS le peuple a voté pour le changement certes mais ils je veut dire ce même peuple c’est trompé de personne pouvant changé le mali nous attendrons longtemps encore se vrais changement celui qui veut changé ce pays qu’il fait appel a boubeye maiga a la défense sada samaké a la sécurité intérieur mr zahaby aux affaires étrangère pour ne cité que cela connaissant ses hommes a la moralité douteuse incompétents nous oblige a nous posés des questions la volonté de changement du président

    • sgoumbo

      Vraiment soyez indulgents envers IBK. Il blaguait et vous l’avez pris au sérieux!Le changement ,c’est amener ses parents aussi, ses amis! Vous ne voulez pas quand même qu’il nous amène des terroristes comme Sabati et Cie?! Il y en a qui pigent vite et ils vont aller se marier ds la famille de Ami IBK pour entrer au gvnmt!Des coeurs st peut-être à prendre ds labelle-famille! Renseignez-vs vite!

  12. nonalinertie

    En dehors du besoin de reconciliation, on ne voit pas très bien la nécessité de ce gouvernement pléthorique pro ami, pro junte…

  13. mandhy

    Le Président a bien précisé que les compétences seront à l’oeuvre dans ce pays.Le problème est de savoir si oui ou non les personnes qui sont à l’oeuvre en ont la compétence. Il ne servira à rien d’écarter un cousin ou un beau frère compétent ,ce serai de la discrimination.

  14. NFP

    Miniankaden

    « Les maliens voulaient du changement le président a été élu démocratiquement ou est le problème? »

    Où est le problème?… C’est qu’ils voulaient du CHANGEMENT justement!

  15. Charles Blegoude

    BONJOUR CHER REPRODUCTEUR DES ECRITS CAR JE NE SAURAIS VOUS ATTRIBUER LA PROFESSION DE JOURNALISTE;C’EST UN METIER NOBLE ET DES PERSONNES COMME VOUS NE MERITE PAS DE L’ETRE .CECI DIT EN VOUS LISANT JE COMPREND VOTRE POINT DE VUE QUE JE RESPECTE MAIS DE GRACE LAISSER LE MALI EN PAIX ; CHEZ NOUS EN AFRIQUE ON DIT « ON JUGERA LE MACON AU PIED DU MUR  » ET JE TIENS A VOUS RAPPELER QUE CE GOUVERNEMENT EST UN GOUVERNEMENT DE TRANSITION CAR IL Y’A DES ELECTIONS LEGISLATIVE ET MUNICIPALE QUI ARRIVENT QUI POURRONT INTREGRER TOUTES LES COMPOSANTES DE LA VIE POLITIQUE MALIENNE

    • CHAUVIN QUI EMMERDE LE GENERAL DE CORPS D'ARMEE SANOGHO

      FRERE GENERAL DE LA RUE,BRAVO D’AVOIR PORTER LE PSEUDO CHARLES BLEGOUDE.BRAVO MON GENERAL. :-D :-D :-D :-D :-D

  16. Inawelldiallo

    Les maliens voulaient du changement le président a été élu démocratiquement ou est le problème .

  17. Inawelldiallo

    Les maliens voulaient du changement le président a été élu démocratiquement ou est le problème beau frère cousin ami ou clan le vin est tire il faut le boire.

    • sgoumbo

      Justement en parlant de vin, il faut qu’il y en ait après IBK! Si ses cousins, beaufs, parents et amis aussi se mettent, j’avoue qu’il n’en retera plus! De vin, bien sûr!

  18. MINIANKADEN

    “Autres ministres qui étaient fonctionnaires internationaux jusqu’à leur nomination: Mme Bouaré Fily Sissoko, à l’Economie et aux Finances (elle travaillait à la Banque mondiale à Bamako) » : si elle travaillait a la Banque Mondiale…à Bamako, elle ne peut pas être fonctionnaire international !!! On est « international » quand on travaille hors de son pays pour un organisme international et pas quand on travaille pour une Organisation Internationale dans son pays. Renseignez-vous avant d’ecrire des balivernes .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire ( caractères restants)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:wink: :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-P :-D :( :!: 8-O 8)