Première Conférence des Cadres du Parti pour l’Action Civique et Patriotique: « Unis, nous gagnons tous ! Divisés, nous perdons tous » a déclaré le Président

0
0

Le Parti pour l’Action Civique et Patriotique a tenu sa première conférence des cadres le week-end dernier, au CRES de Badalabougou. Placée sous la houlette de son président, M. Niamakoro Yeah Samaké, l’actuel maire de Wéléssebougou, accompagné de sa Femme, Mme Samaké Marie Samaké et toute la famille du PACP étaient tous au rendez-vous dans la matinée du samedi. Le Parti pour l’Action Civique et Patriotique a pour une  vision d’apporter un changement  de notre système de la  gouvernance. Et comme devise « l’Unité-Travail-Progrès ».

Avant l’intervention du président, le public a pu suivre une projection vidéo qui était consacrée sur les différents travaux réalisés par le président Samaké avant son accession à la mairie et au cours de son mandat. Prenant la parole, le président du Parti pour l’Action Civique et Patriotique, a d’abord remercié ses militants, militantes et sympathisants pour leurs engagements et de leurs détermination pour la bonne réussite de la vie du Parti. Ensuite il a demandé la salle d’observer une minute de silence à la mémoire de nos hommes et femmes qui sont tombés au  champ de l’honneur pour la défense de l’intégrité territoriale. Il faut retenir qu’en poursuivant ses propos, il a saisi l’occasion de parler de la vision de son Parti. Il dira que le Parti pour l’Action Civique et Patriotique a une vision claire, qui est  celle d’apporter le changement à tous les  niveaux afin de créer un Mali nouveau et meilleur. Il a déclaré que cette vision s’articule autour de  quatre(4) grands axes  dont : la gouvernance locale, la sécurité et l’éducation, la Santé et l’emploi.

Parlant de  la gouvernance locale, qui est,  selon le président, M. Samaké, est l’une des préoccupations majeure de son parti. Par ailleurs, il a montré l’engagement  du PACP pour le développement des collectivités locales à travers le transfert des compétences nécessaires, quand ils seront au pouvoir. A propos de la sécurité, le président n’a pas caché les solutions préconisées par son Parti dans le cadre de la protection des personnes et des biens, et de la défense de l’intégrité l’étendu du territoire nationale. Il n’a pas oublié de  montrer le soutien de son parti au Gouvernement et à l’Armée Malienne en cette période de crise au Nord. Rappelons qu’au cours de ladite conférence des cadres du PACP, il a été question d’aborder le sujet de  la crise scolaire, la santé et l’emploi des jeunes. Parlant de la crise scolaire,  la seule solution à cette crise, est, selon le président du PACP, M. Samake :  « de mettre les élèves, étudiants et les enseignants dans les meilleures conditions de travail, mais indique-t-il, exiger des résultats », dit-il. Parlant  de l’Université du Mali  et le département  en charge de la recherche, le maire a dit qu’ils ont signé un partenariat avec 4 universités Américaine dans le cadre de l’enseignement Supérieure et de la Recherche. Concernant la santé, il a déclaré que le développement d’un pays passe par ce volet. Il dira qu’à travers ses propres  initiatives, il a signé un partenariat avec  des médecins Américains qui se déplacent chaque année de l’Amérique au Mali pour venir faire des consultations et des traitements gratuitement dans sa commune de Ouéléssebougou. Quant à l’emploi, le président du PACP, se dit convaincu de la potentialité de nos ressources.

« Le Mali n’est pas un pays pauvre en tant que 2ème producteur d’Or en Afrique de l’Ouest et 5ème producteur de Coton mais nous n’avons pas de bons gestionnaires » a déclaré le président du Parti pour l’Action Civique et Patriotique(PACP).

Enfin, il a demandé aux militants d’être  soudés pour afin gagner le pari des échéances électorales prochaines.

Aliou M Touré

        

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.