Préparatifs des élections générales de 2012: La DGE fait le point !

0
0

C’était au cours d’une conférence d’une journée d’information et d’échange avec la presse, initiée par  de  la Direction Générale aux Elections le jeudi dernier   à la bibliothèque Nationale. Cette conférence de presse  était animée par le  délégué général de la DGE, Siaka Sangaré. Pour le responsable aux élections,  techniquement,  le calendrier électoral sera respecté.

 

Selon le conférencier, le Mali a eu à organiser quatre grandes élections. A  l’exception de 2007, toutes les élections ont été réalisées. Toute chose qui  placera le Mali dans le cercle des pays démocratiques.

Sur le plan international, les deux dernières années, les élections ont souvent fait l’objet de polémiques, notamment au Kenya, en Zimbabwé, au Nigeria, au  Liberia, en Guinée Conakry, en Cote d’Ivoire.

Au Mali, en 2012, les élections se tiennent dans un contexte particulier, car le président  sortant n’est pas candidat à sa propre succession. ” Du coup, il y a trop d’enjeux, mais l’enjeu ne doit pas tuer le jeu “, a laissé entendre Siaka  Sangaré. ” Malgré la crise qui secoue le  Nord du Mali, les élections générales de 2012 doit être mises par rapport au prioritaire “Pour lui, le délai doit être respecté : ”  si nous réussirons les élections de 2012 le Mali va tourner  dos aux élections bâclées ” .Pour l’interlocuteur du jour, le fichier électoral est le socle du processus, car s’il est accepté, les résultats ne seront pas contestés. Un sujet qui a fait débat le plus souvent en Afrique. Pour cela, le Général Sangaré invite l’implication de l’ensemble des acteurs (   le Gouvernement, la classe politique et la société civile). A propos de la situation des Maliens déplacés suite aux événements  douloureux du Nord Mali, il a rassuré : ”  aujourd’hui, nous réunissons les conditions administratives pour pouvoir faire voter ces gens. Mais la décision relève de la compétence du Gouvernement. ” Les nouvelles  inscriptions sont au nombre  de 500.000.  2 millions d’électeurs sont concernés par la radiation et les corrections.

Selon le délégué Général aux élections, tout n’est  pas rose, sa structure est confrontée à des difficultés, mais  cela ne met pas en cause la fiabilité du fichier électoral. La DGE se trouve dans la dynamique du respect du calendrier électoral fixé.

Cette journée d’information de la DGE a pris fin par une visite guidée du site. La part de la DGE dans le budget électoral s’élève à 831 millions de Fcfa.

La DGE est une structure autonome créée par la loi NO  00-058 du 3O Août 2000 portant loi électorale.

A.Touré

 

 

 

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.