Préparation des communales et régionales : le royaume de suède offre 3,4 milliards de FCFA

0

Préparation des communales et régionales : le royaume de suède offre 3,4 milliards de FCFALe ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sada Samaké, a présidé hier dans la salle de conférences du département en charge des élections la cérémonie de signature d’un accord de contribution au « basket fund », accord conclu entre le Royaume de Suède et le Programme des nations unies pour le développement (PNUD). L’événement s’est situé lors de la réunion du Comité de pilotage du Projet d’appui au processus électoral du Mali (PAPEM). A la suite de la transmission de la requête de financement additionnel du PNUD aux partenaires techniques et financiers pour l’organisation des élections communales et régionales, l’ambassade du Royaume de Suède a manifesté son intérêt en octroyant des ressources additionnelles d’un montant de 3,4 milliards de F CFA.

Pour le représentant résident du PNUD, David Gressly, qui a remercié le partenaire suédois pour avoir encore une fois démontré son soutien au processus de démocratisation de notre pays, la signature de la convention témoigne également de la mobilisation et de l’engagement concret de la Suède pour la démocratie, la stabilité et le développement durable du Mali. Les travaux d’achèvement et de pérennisation du recensement administratif à vocation d’état civil ont été lancés le 1er octobre dernier à Sikasso par le ministre Sada Samaké. Il ressort des informations recueillies sur le terrain que les activités de la composante 3 du PAPEM se déroulent normalement avec quelques difficultés relativement inévitables au démarrage des opérations.

L’équipe d’assistance technique des Nations unies, selon David Gressly, apporte l’appui nécessaire, ce en fonction de son mandat et de la disponibilité des ressources mobilisées et planifiées à cet effet. Les effectifs du PNUD sont déployés aussi bien au niveau des gouverneurs de région qu’auprès des préfets. Ceci a permis de faciliter en grande partie la mise à disposition des imprimés et autres formulaires ainsi que le paiement à temps utile des agents recenseurs. David Gressly a saisi cette occasion pour poursuivre son plaidoyer auprès de tous les acteurs politiques et les responsables des organes de gestion des élections pour que soit accordée une importance particulière à la participation active des femmes.

L’ambassadeur  de Suède au Mali, Eva Emneus, a rappelé que le Mali avait été félicité en 2013 pour avoir réussi la préparation, l’organisation et la gestion des élections présidentielles et législatives, élections qui avaient enregistré une participation significative des citoyens. La volonté d’améliorer l’organisation des élections communales et régionales ainsi que de les rendre plus inclusives a amené le gouvernement à proroger le mandat actuel des conseils communaux, des conseils de cercle et des assemblées régionales. La Suède va donc soutenir un processus en faveur de l’ancrage de la démocratie et de l’approfondissement de la réconciliation nationale. Les prochaines élections communales et régionales au Mali constitueront en effet un exercice d’appropriation locale de la démocratie et offriront une chance pour le renforcement de la démocratie et de la décentralisation. Notons que la promotion de la démocratie et les droits de l’homme constituent un volet important du programme de coopération de la Suède avec le Mali.

S. DOUMBIA

PARTAGER