Le président de la République à propos des attentats terroristes de Bamako et de Bruxelles: « La lutte contre le terrorisme dans le monde ne peut être gagnée sans la solidarité de tous les pays épris de paix et de justice »

0
Le président de la République à propos des attentats terroristes de Bamako et de Bruxelles

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, est entré hier au pays après une visite d’Etat de quatre jours en Namibie au cours de laquelle il a visité plusieurs infrastructures et participé à la fête d’indépendance de ce pays ami. Dès sa descente d’avion à l’aéroport international Modibo Keita Sénou, le chef de l’Etat a fait une déclaration à la presse dans la quelle il a félicité les forces spéciales maliennes dont le travail a permis d’éviter une catastrophe à l’Hôtel Nord-Sud qui fut la cible d’un commando terroriste lundi dernier. « Ce qui s’est passé à l’Hôtel Nord-Sud aurait pu totalement gâcher notre séjour, mais nous avons refusé de paniquer, d’abréger notre séjour car nous savons qu’aujourd’hui qu’il faut désormais compter avec ces actes terroristes qui ont objet de faire peur, d’effrayer, de changer nos agendas, mais il n’en sera rien du tout… Les services de sécurité des forces spéciales ont fait ce qu’il fallait faire. Nous étions absolument rassurés à distance », a-t-il déclaré avec fierté.

En outre, le président Ibrahim Boubacar Kéita a qualifié d’ »horreur » les attentats terroristes qui ont frappé hier Bruxelles. « C’est le monde qui a été agressé. Ce sont les démocraties qui ont été agressées », a-t-il dit sur le attentats survenus à Bruxelles, avant de poursuivre « plutôt nous comprendrons pour unir nos efforts, mieux sera pour chacun de nous. Aujourd’hui, nous sommes tous en danger quelque part d’individus qui ont décidé de rompre avec les valeurs humaines. Qui n’ont aucune considération pour leur vie. Et qui ne sont obsédés que par la mort…Avec ces genres d’individus, il n’y a rien d’autre à faire que de les combattre avec l’acharnement pour les éliminer, pour les éradiquer. C’est la seule solution ». Enfin, le chef de l’Etat a exprimé sa compassion à l’endroit du peuple belge. « Nous sommes solidaires avec le peuple belge et avec tous les peuples européens qui furent solidaires également avec notre peuple quand il fut agressé… Nous revenons au Mali dans un esprit combatif, dans aucun état de découragement », a-t-il indiqué.

Le président Kéita est convaincu d’une chose, c’est que la lutte contre le terrorisme ne peut être gagnée dans le monde entier sans la solidarité de tous les pays épris de paix et de justice.

M. KEITA

PARTAGER