Le président du parti humaniste ” Adamadéya-Ton ” lors du 9ème anniversaire de la formation politique : « Notre ambition, c’est d’avoir 200 conseillers et 30 maires aux prochaines communales

0

Conférence de presse, conférence-débat sur le bilan et les perspectives du  parti, match de football. Tels sont  les temps forts qui ont marqué la célébration des 9 ans d’existence  du parti humaniste Adamadéya Ton  (P H) sur l’échiquier politique malien. C’est le siège de cette  formation politique qui a servi de cadre à cette célébration.

PH-KonateDans son exposé liminaire, le président du parti Humaniste Abdoulaye Konaté a rappelé que cette formation politique  a été créée le  23 novembre  2005 et résulte de  l’expression politique du Mouvement Humaniste (M H) qui  est une association qui a vu le jour dans les années 1960 en Argentine  et est présent dans 170 pays à travers le monde.

Le M.H selon lui, est organisé autour de trois principes fondamentaux que sont : l’auto-organisation, l’auto-financement et la réciprocité. «C’est un principe essentiel pour nous les humanistes. Lorsqu’on obtient l’amélioration de ses conditions grâce aux actions et méthodes proposées par d’autres, il est nécessaire de les partager» a souligné M Konaté.

Le PH selon son président a participé pleinement à la vie politique de la nation à travers ses prises de position et sa constance aux différentes échéances électorales. En l’occurrence les législatives de 2007.   Lors des  municipales de 2009, il  a obtenu trois  élus issus des collectivités territoriales.  A la dernière élection présidentielle, le parti a investi son propre candidat en la personne de Mme Togola Animata Niamoto Diakité.

«Cependant, faute de parrainage pour la région de Kidal, sa candidature n’a pas été validée. C’est à la suite de cela que nous avons soutenu la    candidature d’Ibrahim Boubacar Keïta dans  l’alliance “Le Mali d’abord”  avant d’intégrer la Convention de la majorité présidentielle (CMP). Un regroupement dans lequel nous soutenons  les actions du président IBK» a précisé le conférencier.

Avec 30 sections à l’intérieur du pays et des représentations au Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, France, Gambie, Guinée-Bissau, Guinée-Conakry, Mauritanie, Niger et Sénégal, les humanistes se sont fixés pour objectifs d’avoir 200 conseillers à la prochaine municipale avec à la clé 30 maires.

Pour le conférencier, la formation politique est  très active dans le domaine du développement socio-économique à l’intérieur du pays.

Chaque année, nous organisons des séries de purification et d’aménagement de puits, nous offrons des matériels médicaux des maternités, contribué   à la construction de trois 3 classes à Kasségué dans la commune rurale de Ténindougou et formé les femmes dans les activités génératrices de revenus… ” a-t-il précisé.

    K THERA

 

PARTAGER