Le Président IBK nomme l’Ambassadeur Cheick Sidi Diarra au poste de président de la Commission d’organisation du Sommet Afrique-France

17
Cheick Sidi Diarra
Cheick Sidi Diarra

L’Ambassadeur Cheick Sidi Diarra jouit d’une riche expérience professionnelle de plus de 30 ans dans les relations internationales, le droit et les questions de développement.

 
Il est détenteur d’une Maîtrise en Droit International Public et Relations internationales de l’Université de Dakar, Sénégal. L’Ambassadeur Diarra jouit d’une connaissance de première main et d’une riche expérience dans les relations bilatérales et multilatérales, de compétences établies en matière de négociations internationales, ainsi que dans la recherche de consensus sur les questions de développement.
L’Ambassadeur Diarra a pris une part active dans le processus de réconciliation nationale dans notre pays entre 1993 et 1995, processus qui a contribué au règlement de la crise du Nord des années 1990.

 
L’Ambassadeur Diarra a contribué, dès 1982, au renforcement de l’intégration économique du Continent Africain ainsi qu’à la promotion de l’agenda de développement économique et social de l’Afrique au plan international.
La diplomatie multilatérale a occupé l’essentiel de sa carrière professionnelle. Les décennies consacrées aux affaires de l’ONU ont permis à l’Ambassadeur Diarra d’acquérir une connaissance approfondie des questions multidimensionnelles de l’organisation, y compris de son processus intergouvernemental ainsi que le fonctionnement de son secrétariat.

 
Il a apporté une importante contribution au processus de réforme des Nations Unies visant à renforcer son rôle dans les questions de développement économique. Plus précisément, l’Ambassadeur Diarra a co-présidé les consultations informelles du Groupe de travail sur le renforcement du rôle du Conseil Economique et Social (ECOSOC). Celles-ci ont abouti à l’adoption de la résolution 61 /16 de l’Assemblée Générale. Il a également co-présidé les consultations officieuses sur la résolution 60/265 relative à la mise en œuvre des résultats du Sommet mondial de 2005 sur les questions de développement, y compris les OMD.

 
L’Ambassadeur Diarra est par ailleurs membre du groupe des « amis de la cohérence à l’échelle du système ».
Il a été l’avocat infatigable de la cause de l’Afrique, des pays les moins avancés (LDCs), des pays en développement sans littoral (LLDCs) et des petits Etats insulaires en développement avec plus de 90 pays membres ou associés des Nations Unies dans son champ de compétence.
Ses efforts soutenus en faveur de ces pays lui ont valu d’être élu Président du Groupe des pays en développement sans littoral de 2005 à 2007.
L’Ambassadeur Diarra a représenté son pays, le Mali, comme Ambassadeur en Algérie de 1993 à 2003 ; puis comme Ambassadeur, Représentant Permanent auprès de Nations Unies de juin 2003 à juillet 2007 à New-York. Durant son mandat d’Ambassadeur auprès des Nations Unies, M. Diarra a été élu Vice-Président de la 60e Session de l’Assemblée Générale. En cette qualité, il a présidé les auditions de la Société civile préparatoires de la Réunion de Haut niveau sur les Migrations et Développement. Il a également présidé la première réunion des Etats parties de la Convention des NU sur les Droits des Migrants et ceux des membres de leurs familles.

 
L’Ambassadeur Diarra a été nommé Secrétaire-Général Adjoint des Nations Unies en Juillet 2007. Ses responsabilités comprenaient celles de Conseiller Spécial du Secrétaire-Général des Nations sur les questions africaines ; de Haut Représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits Etats insulaires en développement.

 
Il a aussi assumé les responsabilités de Représentant de la CNUCED au siège à New York. En cette dernière capacité, il a pris part à toutes les sessions du Conseil pour le Commerce et le Développement, l’organe délibérant de la CNUCED ainsi qu’à la CNUCED XI ; XII et XIII.
En mai 2011, l’Ambassadeur Diarra a été nommé Secrétaire-Général de la Quatrième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés, qui a réuni à Istanbul près de 9000 participants dont 36 Chefs d’Etat et de Gouvernement, 200 parlementaires, le Secrétaire-Général des Nations Unies ainsi que 25 Chefs d’Institutions Spécialisées du Système des Nations Unies. La République du Mali y était représentée par le Président de l’Assemblée Nationale d’alors.

 
L’Ambassadeur Diarra a également servi comme Commissaire dans la « Commission sur la Bande large » (Broadband Commission) créée par le Secrétaire Général de l’UIT pour conseiller sur les meilleures politiques pour rendre les nouvelles technologies de l’information plus accessibles aux plus démunis. La Broadband Commission est coprésidée par le Président Paul Kagamé et Carlos Slim Helu, l’homme d’affaires Mexicain.
L’Ambassadeur Diarra était Membre du Conseil Mondial sur les « Etats fragiles » du Forum Economique Mondial de Davos en 2011 et 2012.
Il a été fait Docteur Honoris Causa de l’Université Hannan en République de Corée.
Il a été fait Chevalier de l’Ordre National de Mali.
L’Ambassadeur est né à Kayes. Il est âgé de 56 ans. Il est marié et père de deux enfants.

 

Présidence de la République du Mali
PARTAGER

17 COMMENTAIRES

  1. @Mady,

    ne cherche pas à comprendre.
    Nos chefs d’état sont des incapables qui ne savent toujours pas où se trouvent leurs intérêts.

    Croire que le développement de tout un continent (AFRIQUE) se trouve en France n’est que poudre aux yeux et d’une naïveté et absurdité à pleurer de rire.

    Il faut vraiment être profondément médiocre pour croire, après plus de 53 ans de manipulations politiques et d’hypocrisies françaises, que le développement du continent Africain en général, de l’Afrique de l’Ouest en particulier viendra de cette France vieillissante.

    Ne savent-ils pas que la seule coopération économique et diplomatique avec le BRIC peut impulser à 100% le développement de l’Afrique toute entière.

    Bon Dieu! Qu’est-ce-que les dirigeants africains foutent encore avec cette France là!

  2. Il est difficile de comprendre que le Mali prenne la charge de la preparation du”Sommet France-Afrique”en parallele avec l’experience que nous vivons avec ce pays.Cela met au grand jour le jeu de certains de nos Leaders.Les Internautes ont tout dit:pays incapable de contribuer de facon decisive au demarrage de la croissance du Mali
    a plus forte raison de l’Afrique.Mais pays capable de mettre en selle
    des politiciens Africains,de faire croire aux pays de l’Ouest qu’elle
    peut sauvegarder leurs interets en Afrique.En fait,le choix des priorites des Leaders Africains est indicateur:Ignorants de la geopolitique du moment,ils tapent dans le vide.Le BRIC a ete cree.Ses
    Leaders ont exprime leur determination a aider a l’emergence de l’Afrique.Aucun pays africain n’a encore pris l’initiative d’organiser une rencontre avec ce Groupe.Pourtant ils savent par experience que c’est la Chine qui finance les projets hydroelectriques,les chemins de fer,les auto-routes,les ports et meme les grandes usine

  3. En effet ,un sommet Françafrique ou Afrique-France ne pourra que rabaisser l’Afrique et rehausser la France. Un sommet entre un pays et tout un continent est une absurdité absolue.Encore si c’etait avec un grand pays comme les Etats-Unis d’Amérique ( USA ) cela pouvait se comprendre.Un sommet aussi avec la chine peut aussi être acceptable.
    Très sincèrement un sommet Afrique France est une absurdité absolue.Prenons seulement un seul pays en Afrique comme le Nigéria.Le Nigéria est beaucoup plus vaste et deux fois plus peuplé que la France.
    La France compte 65 millions d’habitants et le Nigéria en compte 168 millions. Cela n’est qu’un exemple ,on peut en citer plusieurs d’autres.La France n’a pas le moyen de sa politique qui est très forte.
    Comme politique et économie vont de paire ,à la longue elle pourra rehausser son économie au même niveau que sa politique.
    La Françafrique profitera plus à la France qu’à l’afrique.L’Afrique n’a rien à gagner dans ça à part le ridicule.

    • Mandhy, voici une lyrique d’un fils de l’Afrique que les Africans ne doivent jamais oublier, malheureusement nous avons des leaders vendus a la FrancAfrique tous de colonises mentaux, il faut courber l’echine devant le colonisateur encore, revenons a la lyrique ” Emancipate yourselves from mental slavery. None but ourselves can free our minds, have no fear for atomic energy cause none of them can stop the time. How long shall they kill our prophets? While we stand aside and look? Ooh some say it’s just a part of it we’ve got to fulfil the book won’t you help to sing, these songs of freedom? Cause all I ever have Redemption songs. Redemption songs. Redemption songs

  4. JE FELICITE DIARRA, c est un cadre competent, rigoureux.IL a beaucoup d’initiatives, il peut nous aider, LE SEL NE MENT PAS, merci pour ron assistance aux Etudiants d’Alger. MERCI POUR TA FORTE PERSONNALITE, vous etes honnete, un vrai bambara

  5. Mon ami arrete de critiquer les autres qui nous ont colonisés . selon les historiens africains , l’afrique a connu l’epoque des royaumes et empires , mais tu regards bien l’afrique en la comparant aux pays puissants de nos jours , vous trouverez que l’afrique n’avait pas existé
    Dite moi , dans quels genres de maisons ont vecu nos rois ou empereurs
    Vous trouverez a travers le monde des civilisations qui ont laissé des monuments qui datent parfois de plus 6000 ans dans des mteriaux durables et qui constituent la fierté de ces nations
    le cas d’example en Afrique du sud , ou les hollandais ont construit l’ancien palais presidentiel dans des ateriaux durables et qui date de plus de 300 ans , n’en parlons pas de l’asie ou du chateau de Louis II
    reconnaitre ses faiblesses ne veut pas dire qu’on peut pas arriver un jour

  6. Ce qui est sûr à 100% : LES MÊMES CONNERIES PRODUIRONT LES MÊMES EFFETS.

    OUI à un Sommet AFRIQUE-EUROPE-AMÉRIQUE-ASIE !
    NON à un Sommet FRANçAFRIQUE!
    A` bas le Sommet France-Afrique!

    Un sommet [ France-Afrique ] est une absurdité et une vraie insulte vis-à-vis du continent Africain.

    IBK est vraiment trop nul!

    Le développement véritable du continent Africain commencera le jour où nos chefs d’état auront le courage de briser ce carcan de Françafrique, de dominés à dominants et d’imposer l’équilibre entre Etats dans tous les accords commerciaux, économiques, politiques et dans toutes les organisations internationales.

    J’espère de tout mon cœur que ce sommet Françafrique sera boycotté par des vrais Etats africains dignes et respectables. Mais hélas! je ne me ferai pas d’illusions!

    A bas le sommet France-Afrique!

  7. Ce que est sûr à 100% : LES MÊMES CONNERIES PRODUIRONT LES MÊMES EFFETS.

    Un sommet [ France-Afrique ] est une absurdité et une vraie insulte vis-à-vis du continent Africain.

    IBK est vraiment trop nul!

    Le développement véritable du continent Africain commencera le jour où nos chefs d’état auront le courage de briser ce carcan de Françafrique, de dominés à dominants et d’imposer l’équilibre entre Etats dans tous les accords commerciaux, économiques, politiques et dans toutes les organisations internationales.

    J’espère de tout mon cœur que ce sommet Françafrique sera boycotté par des vrais Etats africains dignes et respectables. Mais hélas! je ne me ferai pas d’illusions!

    A bas le sommet France-Afrique d’IBK!

  8. > CONNERIE DE FRANCE -AFRIQUE
    ELLE DISPARAITRA AVEC LES VIEUX INTELLO-AFRICAINS !

    > AUSSI-L’ ISLAM-AFRIQUE (CONNERIES DE PELERINAGES) DISPARAITRONT AVEC LES VIELLESSES NON-ECLAIREES !

    !!! POUR LA LIBERATION DU NEGRE PLUS DE CLLABORATIONS AVEC TOUS LES PEUPLES DU MONDE, BRISEZ LE PRISME FRANCE-AFRIQUE !!!

  9. ARRÊTEZ LES CONNERIES DE SOMMETS FRANCE AFRIQUE!

    ATT l’a organisé en 2005 pour Chirac et il a été balayé par les petits de Chirac, Sarkozy et Juppé en 2012.

    Donc ce sont des sommets inutiles pour détourner l’Afrique du droit chemin et perpétuer des conneries sur le continent africain.

    Les chefs d’état africains qui passent leur temps à jouer ce cinéma sont des idiots.

    Il faut un partenariat digne et équilibré avec la France et tous les autres pays partenaires en Europe, en Asie, en Amérique et en Océanie parce que ce monde compte 5 continents.

    Mais se comporter comme des écoliers face à la France n’a que trop duré et ne saurait être la solution pour le développement de l’Afrique.

    Établissez les bases d’un partenariat fécond et clair c’est la seule manière de s’en sortir au lieu de jouer à l’idiot éternel.

    Wa salam!

  10. vous ete vraiment bete , vous venez sur le net dire n’imporquoi et a n’imporqui, , je vois que vous voulez le Dieu Lui meme comme president de ce pays

  11. Quels bagages intellectuels et d’experiences. Bonne chance Mr. Diarra avec ladji bourama et son clan.

  12. Quand le président se trompe de morceau , c’est normal qu’il mélange ses pas de danse. Encore une fois, je ne vois pas l’intérêt d’organiser au Mali un quelconque sommet France-Afrique. Certains diront que non c’est pour montrer au monde entier notre come back *diplomatique*. C’est vraiment du n’importe quoi ,il aurait pu investir ces fonds dans l’office du Niger.

  13. On pouvait se garder d’organiser de tel sommet en Afrique et le tenir à Paris pour permettre à ces dirigeants peu soucieux des intérêts de leurs peuples de faire du shopping ou de changer d’air dans des luxueux hôtels. En Afrique, nous voulons manger pour survivre car ce que nous mangeons est loin d’être de qualité.

  14. Sommet France – Afrique ou Françafrique:?: ❓ 🙁 🙁 🙁 🙄 🙄 🙄

    IBK, seul, a eu l’idée d’organiser un sommet pareil aussi médiocre qu’inutile: une vraie perte de temps et d’argent.

    Quel est l’intérêt de tenir un sommet France-Afrique ou Françafrique?

    Il n’y a franchement aucune raison de tenir un tel sommet.
    c’est simplement Folklorique avec des dépenses inutiles et des pertes de temps.
    Ce qui est sûr à 100%, c’est que le développement de l’Afrique encore moins du Mali ne viendra pas de la France.
    Franchement ce sommet [France – Afrique] n’a pas lieu d’être.

    Un sommet Afrique-Europe ou Afrique-Asie ou Afrique-Amérique serait la bienvenue.
    OUI à un sommet Afrique – Europe – Asie – Amérique, mais NON à un sommet France – Afrique qui est une vraie insulte à l’égard du continent Africain.

  15. Toutes mes felicitations a monsieur DIARRA ,Puisse Allah vous assister pleinement dans cette nouvelle mission .

Comments are closed.