Présidentielle 2012 : Ce qui unit Soumaïla Cissé à Dioncounda Traoré

0
0
Dioncounda Traoré (ADEMA)

Evidemment le premier trait d’union entre Dioncounda Traoré et Soumaïla Cissé est l’Adéma. Depuis la création de l’association, les deux hommes politiques ont cheminé ensemble idéologiquement jusqu’au moment de la rupture qui a poussé Soumaïla Cissé en 2003 à créer l’Urd. La défaite du candidat de l’Adéma-Pasj à l’élection présidentielle de 2002 fut une période de déchirure, quoique les deux hommes n’aient jamais eu de confrontation directe puisque Dioncounda Traoré faisait partie des fidèles de Soumaïla Cissé, qui avait battu Soumeylou Boubèye Maïga aux primaires du parti. Malgré tout, l’Urd est demeurée l’alliée indispensable de l’Adéma-Pasj aux échéances électorales.

Ce qui contribuera à les rapprocher au sein de l’hémicycle, accordant à leurs groupes parlementaires une majorité absolue qui en a fait aussi une force politique au sein du gouvernement.  La conscience de cette interdépendance de militants issus du même parti politique, l’Adéma-pasj, a continué à rapprocher les deux partis, aussi bien à l’Assemblée nationale, au gouvernement que dans les structures de l’Etat. Aujourd’hui, qu’est-ce qui a changé ? Tout laisse croire que leur confrontation s’inscrit dans la continuité et dans le cadre du partenariat tacite entre les deux candidats à l’élection présidentielle de 2012. Autre signe de rapprochement : les deux hommes sont munis de C.V. impressionnants et ont occupé d’éminents postes dans le gouvernement de la République du Mali.

Soumaïla Cissé (URD)

En outre,  les deux leaders, Soumaïla Cissé et Dioncounda Traoré, connaissent bien le poids de leurs partis respectifs, mais aussi, les enjeux que pourront susciter les futures alliances électorales, au second tour de la présidentielle de 2012. Ils sont donc condamnés à se rapprocher électoralement pour ne pas dire, à rester unis dans le respect réciproque de leurs forces politiques. En effet, les deux poids lourds du paysage politique, de par leur parcours et leur expérience, n’ont aucun intérêt à cheminer différemment, à un moment décisif où toutes les hypothèses de projection en font d’abord des adversaires, mais surtout des alliés incontournables.                         

Baba Dembélé

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.