Présidentielle 2012 : Chacun à son candidat aux élections

0
1

Après l’adoption du projet de chronogramme des élections présidentielles de 2012 prévu le 29 avril 2012 (premier tour) et le 13 mai (second tour), les partis politiques, les clubs de soutien, les associations poussent comme des champignons pour soutenir leur candidat jusqu’au sacre final. C’est ainsi que votre journal Ma patrie a initié ce micro trottoir pour recueillir les propos des Maliens et des Maliennes.

 

Djeli  Mori  Doumbia :

« Moi je suis du PDES et nous serons le président parce que les autres n’ont rien fait. Selon moi dans le PDES, Bittar est toujours le grand favori ».

Nouhoum Coulibaly (vendeur  de journaux) :

« IBK est mon candidat, je le connais très bien et avons vu ce qu’il a fait pour ce pays d’ailleurs quand il dit j’assume il s’assume. Mais les autres c’est une autre histoire ».

K. S. (lycéen) :

« Je suis lycéen dans une école de la place. Parmi tous ces candidats, je ne vois aucun qui mérite d’être le président de ce pays parce qu’ils n’ont rien fait et ne feront rien. La seule chose qu’ils veulent s’est de remplir les poches ».

S. L. :

« Je n’ai aucun favori pour le moment et je ne me prononcerais pas aussi. Le seul choix que je dois faire, c’est de prier Dieu pour qu’il mette à la tête de notre Maliba un homme digne et capable de faire avancer ce pays qui a longtemps été dans le trou ».

Sissoko :

« Moi je ne peux pas me prononcer pour le moment parce que la liste définitive n’est pas connue. Que le meilleur gagne ».

Ibrahima Diaby (vendeur de journaux) :

« IBK est mon candidat, c’est quelqu’un qui est charismatique. Il est le seul qui peut régler les problèmes des Maliens. On l’a vu à l’œuvre. Comme on le dit, c’est en forgeant qu’on deviendra forgeron. Chaque jour je revends des journaux et les 90 % de mes clients ne parlent que de lui. Arrêtez-vous un peu, vous allez comprendre ».

Arouna Sissoko

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.