Présidentielle 2012 : La course effrénée aux électeurs

35
0

A l’approche de l’élection présidentielle 2012, les candidats à la présidence ne dorment plus que d’un œil. Ils investissent le pays en largeur pour se faire de l’électorat. Sauf le nord en guerre, aucune localité n’est épargnée. L’extérieur du pays non plus.

Les politiques vont partout et sillonnent leurs sections et sous-sections, pour une revue des troupes avant la grande bataille « la mère de toutes les batailles », selon un confrère, qu’est l’élection présidentielle. Le weekend sont prisés pour ces sorties politiques. D’entre n’attendent même plus le week-end pour venir voir les villageois qui ne les ont pas vu, et qu’ils n’ont pas vus depuis les dernières élections. Ces militants, sympathisants et tout simplement les électeurs sont toujours heureux de voir le candidat venu de si loin (en 4×4) pour les rencontrer et leur raconter ses solutions à tous les maux du pays, y compris la solution à la sécheresse, au climat, à la faim, à l’école, au chômage et que savoir. Ils sont heureux de voir des hommes de la ville qui font parler d’eux à la radio et à la télé par leurs faits passés ou présent.

Le président de la CNAS-FH par exemple qui a ouvert une brèche au pouvoir dictatorial de Moussa Traoré en prouvant à la face du monde qu’on peut renflouer les caisses de l’Etat et que le Mali n’était pas pauvre. A juste titre, la semaine dernière, le parti Convention nationale pour une Afrique solidaire (Cnas Faso Hère) était le mardi passé à Sodièni Samanko, situé à quelques kilomètres de Bamako. Un meeting au cours duquel le candidat Soumana Sako a suscité la mobilisation des militants.

Le vendredi 02 mars 2012, c’était le tour au parti Yelema de Moussa Mara de tenir sa traditionnelle conférence de presse hebdomadaire à Sikasso. Cependant le vrai destinataire du message n’est guère que la presse, mais surtout l’électorat. Le conférencier, Moussa Mara, candidat à l’élection présidentielle faisait savoir lors de son congrès d’investiture à Kayes qu’il n’y avait pas que Bamako au Mali pour la tenue des activités politiques. Il est un adepte de la décentralisation à tout point de vue. C’est par là d’ailleurs que passeront le bonheur et le bien être des Maliens dans une Afrique unie.

Toujours à Sikasso, la Convergence pour le développement du Mali (Codem) qui fait partie des Partis unis pour la République (Pur) tenait son premier congrès ordinaire. Un congrès au cours duquel le candidat Housseyni Amion Guindo a été investi.

A Ségou, Dioncounda Traoré, le candidat de l’Adema ne regretait pas de faire le plein à Markala, Niono et Ségou ville, lors de la conférence régionale du parti de l’abeille Adema Pasj, les samedi 3 et dimanche 4 mars 2012.

Le Rassemblement pour le Mali (Rpm) d’Ibrahim Boubacar Keïta était le samedi 3 mars 2012 à Sélingué, avant de venir secouer le cocotier chez le maire Yéah Samaké du Parti pour l’action civique et patriotique (Pacp) à Ouéléssébougou.

Toujours dans la mouvance de la précampagne et surtout pour avoir le maximum d’électeurs  possible à la présidentielle 2012, Soumana Sako était à Madina Sako le samedi dernier.

L’Union pour la République et la démocratie (Urd) du candidat Soumaïla Cissé était en Chine le weekend dernier d’où il revient avec un soutien ferme du parti communiste chinois. A suivre dans nos prochaines éditions.

Aguibou Sogodogo

B. Daou

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
BLOCUS DE BERLIN<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 50</span>
Membre
BLOCUS DE BERLIN 50
4 années 6 mois plus tôt

Je vote utile, je vote Soumana SACKO, le candidat de l’espoir de tous les maliens soucieux du bien être des citoyens.

Jeunesse 2012<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 90</span>
Membre
Jeunesse 2012 90
4 années 6 mois plus tôt

Blocus de berlin je suis convaincu que tu aimes le Mali.Mobilisons nos parents nos amis dans les villes et dans villages pour que tout le monde vote ZOU.Vive Zorro 2012 pour un Mali sans corruption.

waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 6 mois plus tôt

si 50pour cent des malien etaient comme zou le mali allais avoir le même niveau de vie que le canada avec toute la richesse que notre pays possede

alpha gassama<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 22</span>
Membre
alpha gassama 22
4 années 6 mois plus tôt

Le Mali se prépare en guerre civil, ds ce présidentiel on a tout compris sauf qui veux, si IBK ne pas élu cet fois si il va créé tout les problèmes , et vat en guerre.

bousid<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 4</span>
Membre
bousid 4
4 années 6 mois plus tôt

MODIBO SIDIBE UNE CHANCE POUR LE MALI.

malideh<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 12</span>
4 années 4 mois plus tôt

laisse tombé mek le totèm du Mali
:mrgreen: 👿

Jeunesse 2012<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 90</span>
Membre
Jeunesse 2012 90
4 années 6 mois plus tôt

Modibo sidibé est une catastrophe pour le Mali.Votons Zou.Vive zorro 2012

fadj<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 19</span>
Membre
fadj 19
4 années 6 mois plus tôt
IBK Bilan Ibrahim Boubacar Keïta possède un riche parcours au service de son pays. Premier ministre du Mali pendant 6 ans (1994-2000), il affiche un bilan positif, à une période où le Mali vivait plusieurs crises : politique, sociale, scolaire, sécuritaire et économique. Crise politique : Le Mali était devenu pratiquement ingouvernable. Deux (2) Premiers ministres sont conduits à la démission en 18 mois, dont l’actuel Président de l’URD Crise scolaire : Les élèves et étudiants étaient en permanence en grève « illimitée », et toutes les occasions étaient bonnes pour faire des marches et casser. Crise sociale : De nombreuses corporations de la fonction publique étaient en attente d’augmentation de salaires, et organisaient régulièrement des grèves. Crise militaire et sécuritaire : Les sous-officiers de l’armée avaient créé un syndicat et des velléités contestataires bouillonnaient dans les camps militaires. De plus, une nouvelle rebellion couvait au Nord Mali. Crise économique : La situation économique du Mali, à l’instar des autres pays de l’UMOA, était devenue si catastrophique, que les autorités de la zone avaient décidé la dévaluation du F CFA, le 12 janvier 1994. Le recours à IBK, homme de rigueur et fervent patriote, est alors intervenu le 04 février… Lire la suite »
Ndy<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 128</span>
Membre
Ndy 128
4 années 6 mois plus tôt

J’informe, j’avertis, je préviens, je mets en garde, quiconque signera un soit disant cesser le feu avec ces bandits et bouchers de Aguel Hoc viendra me trouver ici.

malideh<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 12</span>
4 années 4 mois plus tôt

TOLERANCE OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOAH OUI

samba.sacko<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 109</span>
Membre
samba.sacko 109
4 années 6 mois plus tôt

BONJOUR JE PENSE QUE IL TEMP DE CONSANTRE SUR LE NORD SI NOUS PACHON AUX ELECTION
ILS VONT RÉCUPÉRÉ LE NORD PARCE QUE CE PAYS QUI PARLE D’ARRETe le guerre il ne sont pas avec ils sont avec le pays qui ont prepare cette guerre
il souhaiter que on passe aux election il profiter de rentre dans le nord

sambou<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1039</span>
Membre
sambou 1039
4 années 6 mois plus tôt

Si nous voulons voir évoluer “notre” MALI autrement,nous devons faire du VOTE UTILE en votant un des candidats du CHANGEMENT: Mara-Mariko-Soumana-Yeah-Bouga-CMD…au moins on est sûr d’avoir aidé à developper
notre pays!Alors prenez tout: les thé+sucre, T-Short, Ballons,Moulins
…..mais VOTEZ LE CHANGEMENT!ASSEZ DE CETTE CORRUPTION QUE CONNAIT LE
MALI D’AUJOURD’HUI. 👿 👿 👿 👿

Tooroodo1<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 6</span>
Membre
Tooroodo1 6
4 années 6 mois plus tôt

Moi g pense qu’il y’a trop de candidat, et ik sera difficile d’avoir le changement radical que nous voulons, comme cela se dessine o senegal. Si des candidats coe Zou, IBK, Mariko, Cheick M Diarra, Moussa Mara pouvaient se rejoindre et former une candidature unique,ils gagneraient des le premier tour, et ce serait patriotique en agissant ds ce sens. G s8 pret a soutenir tt mvmt de jeunesse qui travaillerait ds ce sens. Reveiller vous jeune du Mali!!!, et regardons un peu ce qui se passe tt pres au Senegal.

DOUDOUBA<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1758</span>
Membre
DOUDOUBA 1758
4 années 6 mois plus tôt
Maliennes et Maliens, De nombreux appels ont été lancés pour ma candidature. Celui de mon parti, le Rassemblement pour le Mali, en juillet dernier. Cet appel a été repris par une large coalition de formations, aujourd’hui rassemblées dans l’Alliance IBK 2012. Cet élan a été amplifié par le soutien de personnalités et de plus de 800 clubs et associations. Vous êtes déjà des centaines de milliers à participer à cette nouvelle dynamique. Ce désir de changement, ce mouvement ne fait que commencer, et pourtant il est déjà incroyablement puissant. Aujourd’hui, vous m’avez officiellement investi candidat. C’est avec honneur et humilité que j’accepte cette difficile, mais exaltante mission : Oui, je suis le candidat du grand rassemblement. Oui, ensemble, nous irons vers la victoire. Je ne suis pas le candidat d’un seul parti, d’un clan ou d’un groupe d’intérêt. Je suis le candidat de TOUS les Maliens, jeunes et anciens, femmes et hommes, fonctionnaires, paysans, commerçants. Oui, je suis le candidat du peuple. J’ai fait ce choix car dans la crise, le rassemblement s’impose. Il est la seule réponse possible pour défendre notre grande cause commune: le Mali, le Mali, le Mali ! C’est ensemble, unis et solidaires, que nous construirons… Lire la suite »
wpDiscuz