Présidentielle 2012 : La jeunesse URD offre à Soumaïla Cissé sa caution

0
1

Le Mouvement national des jeunes de l’Union pour la République et la démocratie (URD), présidé par Dr Madou Diallo, a tenu le samedi 10 mars dernier sa première Conférence nationale au Palais de la culture Amadou Hampathé Ba.

Mamadou Diallo

Au cours de cette rencontre, le Président des jeunes de l’URD a remis à Soumaïla Cissé, le mémorandum rédigé à l’issue  de la tournée que le Mouvement national vient d’effectuer dans certaines régions de notre pays. Les jeunes URD ont également remis à leur candidat le montant de sa caution à l’élection présidentielle du 29 avril prochain, tenant ainsi la promesse faite lors de son investiture.
La cérémonie a fait l’objet d’une grande mobilisation populaire. Pour l’occasion, les membres du Bureau politique national du parti de la Poignée de mains, les jeunes Secrétaires généraux des sections de l’intérieur, des députés et élus communaux, tous étaient venus pour être témoins de cette initiative de la jeunesse, qui constitue une première dans notre pays.
C’est aussi la manifestation de l’engagement des jeunes de l’URD et de leur confiance en leur parti et en leur candidat Soumi. C’est dans une salle archicomble de militants habillés de t-shirts aux couleurs du parti que la cérémonie s’est déroulée. Ou pouvait lire comme slogan, «La jeunesse s’engage pour Soumaïla Cissé», pour montrer au porte-drapeau de l’URD qu’il est le candidat de la jeunesse. Cette détermination s’est matérialisée dans la vision, «Je suis jeune, je vote Soumaïla Cissé». Pour la jeunesse URD, les jeunes sont appelés à faire un choix et ce choix est, selon elle, le candidat Soumaïla Cissé, qui est à ses yeux, «capable d’assurer la croissance du progrès social et est donc, par conséquent, l’homme qu’il faut à la tête de notre pays». Dans la jeunesse URD, on croit dur comme fer que le leadership  de Soumi Champion est une chance pour notre pays.
Cette mobilisation de la jeunesse a été appréciée à sa juste valeur par les responsables du parti de la Poignée de mains, dont le N°1, Younoussi Touré, était tout sourire. Il a manifesté sa fierté d’avoir face à lui une jeunesse dynamique, consciente de sa force et de ses responsabilités et des enjeux que notre pays affronte aujourd’hui. Younoussi Touré a appelé les jeunes à maintenir cet engagement jusqu’au soir de la victoire, le 29 avril prochain. Pour lui, la jeunesse doit savoir que l’URD n’a d’autres priorités que de résoudre les problèmes auxquels les jeunes sont confrontés.
Parmi ces problèmes, le Président de l’URD a cité l’emploi des jeunes, la formation et l’adéquation de celle-ci avec les possibilités d’emplois dans notre pays. S’exprimant sur la crise au Nord, il a indiqué que notre pays ne pourra jamais se développer sans régler définitivement cette dernière, qui  est en train de saper tous les efforts de développement du Mali. Par la même occasion, il a condamné des actes belliqueux dont les conséquences sont très lourdes pour l’avenir de notre pays.
Dans son intervention, le Président des jeunes de l’URD a rappelé les objectifs de la tournée qu’il vient d’effectuer dans certaines de nos régions. Selon le Dr Madou Diallo, cette tournée a permis de constater que l’ensemble des jeunes du Mali, de Kayes à Kidal, est confronté à des problèmes communs. Il a également rappelé le rêve de Martin Luther King, celui de son discours du 28 août 1963 devant le Lincoln Mémorial, à Washington DC. «Le rêve du Pasteur King s’est réalisé près de 50 ans plus tard, avec l’élection de Barack Obama. Celui de la jeunesse malienne, plus de 50 ans après les Indépendances, se réalisera avec l’élection de Soumaïla Cissé comme Président de la République du Mali», a-t-il déclaré.
En ce qui concerne le paiement de la caution du candidat par les jeunes, il a précisé que les prévisions ont été dépassées. Car la jeunesse URD a pu mobiliser plus de 12 millions de nos francs. Selon lui, ce chèque est le symbole de l’unité  de la jeunesse autour de la candidature de Soumaïla Cissé. Car, à l’en croire, les jeunes URD s’inquiètent pour leur avenir, en raison de la qualité actuelle de l’éducation et parce que leur réussite à l’école peut quand même être pour eux synonyme d’ouverture de la porte du chômage.  «Soumaila Cissé aurait pu rester à la présidence de l’UEMOA ou aller au FMI ou à la Banque Mondiale, mais il a compris que la jeunesse malienne comptait sur lui », a dit Dr Madou Diallo.
Après avoir reçu cette manne financière, le candidat investi de l’URD a tout de suite rassuré les jeunes quant à sa détermination pour leur cause. «Je vous suis dès à présent redevable. C’est un symbole de responsabilité et de maturité. Votre choix vous appelle désormais à servir avec loyauté», a-t-il affirmé. Avant de conseiller certaines valeurs aux jeunes. Avec de tels militants acquis à sa cause, il s’est dit confiant en la victoire. C’est pourquoi il a appelé à établir un contrat social avec la jeunesse. Car, pour lui, trop d’institutions sont méfiantes envers les jeunes, prétextant de leur manque d’expérience.
Pour pallier de telles mésaventures, Soumi a exploré d’autres pistes de créations d’emplois, comme les micro-entreprises. Le candidat de l’URD compte aussi faire de l’accès des Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) une priorité. Pour ce faire, dans son projet d’avenir, il prévoit la dotation de chaque élève au lycée d’un ordinateur portable. «Avec moi, le Mali sera branché», a-t-il affirmé.
Youssouf Diallo

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.