Présidentielle 2013 : Le FDR crée l’ADR pour remporter les élections

5

ARDLa salle de mille place Jeli Baba Sissoko du centre internationale de conférence de Bamako (Cicb) était pleine à craquer dans l’après-midi du vendredi dernier. Les partis politiques membres du FDR s’étaient donné rendez-vous pour une plateforme d’alliance avec comme objectif de remporter les élections à venir. Le nom de ce grand rassemblement est « Alliance pour la Sauvegarde de la Démocratie et la République (ADR/ FDR) », avec comme grande lignes : « Favoriser des actions de soutien, dès le premier tour, au bénéfice des candidats choisis par les Partis membres de l’Alliance ; le soutien total de tous les membres de l’alliance au bénéfice du candidat de l’Alliance qualifié au second tour ».

 

 

« Nous, Partis Politiques du Front Uni pour la Sauvegarde de la Démocratie et la République, suite à de larges concertations, après de fructueux échanges et débats, décidons, solennellement, d’adopter ce jour 31 mai 2013 une Plateforme d’Alliance Politique et électorale. Affirmons solennellement notre ferme volonté de s’unir et de se rassembler pour participer à l’élection présidentielle, législative et communale à venir. Dans cette perspective, nous nous engageons à mener des actions ambitieuses et à contribuer à l’élaboration et à l’application des stratégies communes se traduisant par : des appels de soutien dès le premier tour ; des listes communes ; des désistements et des reports de voix au second tour », c’est en substance ce qui ressort de la déclaration solennelle de l’Alliance pour la Sauvegarde de la Démocratie et la République (ADR/ FDR) lue par Oumar H Dicko, président du PSP. La cérémonie officielle de présentation de la plate forme qui a lieu le vendredi 31 mai 2013 au Cicb, était présidée par Ibrahima N’Diaye de l’Adema Pasj, en présence de nombreuses personnalités.

 

 

La salle de mille place Jeli Baba Sissoko du centre internationale de conférence de Bamako (Cicb) était pleine à craquer dans l’après-midi du vendredi dernier. Plusieurs personnalités ont pris part à cette cérémonie de présentation de la plateforme. Outre les présidents, candidats, militants et sympathisants des membres de l’Alliance, on notait la présence des corps diplomatiques accrédités au Mali comme les ambassadeurs de la France, de la Palestine, d’Allemagne, de la Russie, du Maroc et du Nigéria. Sur les banderoles on pouvait lire : « l’union fait la force ». Plus de 20 partis politiques ont signés cette plateforme : on peut citer entre autres : Adema Pasj, Urd, Fare, Pdes, Parena, Psp, Parti Ecologiste, Fcd, Ufdp, Cad, Parti Socialiste PS Yeléen Kura, Padem, Pdj, Umam, Mdd, Psd, Udi Mali, Pecsam, Kfjj (Kafo folo jama jigi), Barica, Acs, Pdis. Les candidats, à la présidentielle du 28 juillet 2013, membres de l’Alliance ont été montré au public. Il s’agit de Dramane Dembélé (Adema Pasj), Soumaïla Cissé (Urd), Jeamille Bittar (Umam), Mme Haïdara Aïchata Cissé dite Chatto (Pdes). Selon le président de l’ADR/FDR Ibrahima N’Diaye, le souci de leur regroupement est la consolidation de la démocratie et de l’état de droit. « En signant cette coalition, nous nous engageons à faire triompher au Mali, la tolérance, le pardon, la réconciliation nationale, la bonne gouvernance, les droits humains et le bien-être de tous », a-t-il dit. Avant de lancer un appel pressant aux partis politiques de se donner la main pour que les élections puissent être justes, apaisées et acceptées par tous. Selon Iba, il n’y a aucune raison que les candidats membres de l’ADR regroupés ne puissent pas vaincre. Il a toutefois demandé aux différents partis signataires de la plateforme à respecter les consignes de l’ADR. Iba N’Diaye a fait savoir que cette plateforme démontre l’humilité de chacun de ses membres. Il s’est réjoui du fait que le Haut conseil islamiste du Mali (HCI) a décidé de ne pas donner une consigne de vote. Iba a souhaité la présence de l’armée malienne à Kidal dans les meilleurs délais. La porte-parole de la société civile de l’alliance, Mme Fatoumata Siré Diakité a signalé que le combat du FDR continuera jusqu’à la victoire finale. « Nous ne négocierons pas l’entrée de l’armée malienne à Kidal », a-t-elle dit. Elle s’est dit fière de voir une femme candidate (Chato) à l’élection présidentielle. « Nous, Partis Politiques du Front Uni pour la Sauvegarde de la Démocratie et la République, suite à de larges concertations, après de fructueux échanges et débats, décidons, solennellement, d’adopter ce jour 31 mai 2013 une Plateforme d’Alliance Politique et électorale… Dans cette perspective, nous nous engageons à mener des actions ambitieuses et à contribuer à l’élaboration et à l’application des stratégies communes se traduisant par : des appels de soutien dès le premier tour ; des listes communes ; des désistements et des reports de voix au second tour », c’est en substance ce qui ressort de la déclaration solennelle de l’ADR/ FDR lue par Oumar H Dicko du PSP. Il a signalé que les membres de la plateforme engageront dans les jours à venir les actions comme la mise en place d’un cadre de concertation permanent pour le dialogue politique, le suivi et le contrôle du processus électoral en cours. Favoriser des actions de soutien, dès le premier tour, au bénéfice des candidats choisis par les Partis membres de l’Alliance. Le soutien total de tous les membres de l’alliance au bénéfice du candidat de l’Alliance qualifié au second tour. La présente Alliance est ouverte à tout Parti politique qui partage le contenu de cette plate-forme et s’engage à respecter son règlement intérieur et son code de conduite, a conclu Dicko. Le clou de l’événement a été la signature de la plateforme par les présidents des partis politiques membres de l’ADR/FDR. La cérémonie a débuté par l’observation d’une minute de silence à la mémoire des disparus et a pris fin par l’exécution de l’hymne nationale du Mali.

 

 

Aguibou Sogodogo

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. bande incompétent vous ne cessez de nous dire que vous êtes la force du mali pourquoi tout ces bruits si on est sur de sa victoire. le tp jugera.

Comments are closed.