Présidentielle-2018 : 150 maires promettent la victoire à l’honorable Soumaila Cissé

3

En marge des travaux des Journées des maires, les élus de l’Union pour la République et la démocratie ont été reçus par l’honorable Soumaila Cissé. Requinqués après les progrès obtenus lors des récentes élections communales et les adhésions massives, les maires URD ont promis la victoire au président du parti à la présidentielle de 2018.

C’est autour d’un cocktail dinatoire offert par le président du parti, l’honorable Soumaïla Cissé que, les maires de l’URD et le bureau exécutif national ont échangé sur la situation sociopolitique du pays. Le porte-parole des maires, Kalilou Samaké, élu dans la circonscription de Sido a fait savoir que cette rencontre est une première du genre.
“Elle témoigne l’engagement du bureau exécutif national à faire participer les maires dans la gestion du parti. Les maires sont les animateurs de base de toutes formations politiques. Vouloir diriger sans être à l’écoute de ses cellules de bases est totalement ignorer les colonnes vertébrales d’un corps humain. Cet échange nous permettra aujourd’hui d’exposer nos problèmes…”

Acharnement contre les maires de l’opposition !
Le porte-parole des maires, Kalilou Samaké n’a pas fait dans la dentelle pour dénoncer ce qu’il appelle une chasse aux sorcières contre les maires de l’URD. Militant de l’opposition, M. Samaké a expliqué que depuis l’élection communale du 20 novembre 2016, les maires sont la cible de choix des administrateurs publics aux couleurs du parti au pouvoir.
“Après les séries de procès, nous sommes maintenant face à des projets d’acharnement. Nos camarades au nord sont froidement assassinés, les rébellions sont montées contre notre maire de Konsiga et même ceux de Bamako ne n’échappent pas à la pratique. La situation de Konsiga est illégale et nous demandons au gouvernement de prendre ses responsabilités”, a-t-il insisté.
S’agissant des échéances de 2018, l’élu de Sido a indiqué que les maires sont déjà en ordre de bataille pour une victoire écrasante de l’URD. “Les Maliens ne feront plus d’erreur. Les cinq années d’erreurs de casting, de ping-pong et de tâtonnement nous suffissent. C’est ce qui fait que les Maliens fondent beaucoup d’espoir sur notre président en 2018…”
Le président de l’URD, l’honorable Soumaila Cissé a assuré les élus du parti de sa disponibilité à être à l’écoute de la base. “Les Maliens ont soif d’une gouvernance à la hauteur des attentes. Nous y attelons. Pas question de transition. La constitution sera respectée à la lettre”, a-t-il affirmé.

Bréhima Sogoba

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Tant que vous continuez à accepter les franc maçons qui font des va et vient en étant au gouvernail, le pays ne sera pas échappé a sa scission prevue par l’Europe pour les interets purement économiques.
    D’ailleurs, j’en suis sûr que le nouveau premier ministre sera Boubeylou Maiga, pour la circonstance, qui a lâché le camp de Kidal sous le régime d’ ATT pour l’amour d’un principe imposé et non celui du Mali.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here