Présidentielle 2018 : En course pour Koulouba !

4

La prochaine Ă©lection prĂ©sidentielle est prĂ©vue 2018. DĂ©jĂ , des prĂ©tendants Ă  Koulouba s’alignent sur la ligne de dĂ©part, en occurrence le  Dr Hamadoun TourĂ© et Modibo KonĂ© qui ont annoncĂ© leur candidature. Deux personnalitĂ©s bien connues : M. TourĂ© fut secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de l’Union internationale des tĂ©lĂ©communications (UIT), et M. KonĂ© a dirigĂ© la CMDT. Chacun, Ă  son poste, s’est forgĂ© une rĂ©putation de gros bosseur, avide de rĂ©sultats. Leur passĂ© jouera indĂ©niablement en leur faveur, et la qualitĂ© des soutiens constituĂ©s autour de chacun d’eux renforce l’espoir.

Les Maliens seront, dans moins d’une annĂ©e, dans les urnes pour reconduire l’actuel chef de l’Etat ou choisir un nouveau prĂ©sident de la RĂ©publique. La seconde option apparait aujourd’hui comme la plus plausible, Ibrahim Boubacar KeĂŻta s’étant montrĂ© en deçà de la confiance en lui placĂ©e par les Maliens. Il n’aura que son maigre bilan comme arme, face Ă  des adversaires moulĂ©s dans l’assiduitĂ©, la persĂ©vĂ©rance et qui ont fait leurs preuves. Au nombre de cette catĂ©gorie de candidats dĂ©clarĂ©s Ă  la prĂ©sidentielle de 2018, Hamadoun TourĂ© et Modibo KonĂ© qui briguent pour la premiĂšre fois la magistrature suprĂȘme. L’exercice s’annonce fastidieux – des vieux routiers (comme SoumaĂŻla CissĂ©, Modibo SidibĂ©, Moussa Mara, TiĂ©bilĂ© Dramé ) seront Ă©galement en lice -, mais ils ont les cartes en main pour tirer leurs Ă©pingles du jeu.

En effet, Hamadoun TourĂ©, 64 ans, dispose d’un vaste rĂ©seau aussi bien au niveau national qu’international. Faut-il le rappeler, Dr TourĂ© a commencĂ© sa carriĂšre en 1979. Vite, il se fait remarquer par son sens du devoir et devint le Directeur technique de la premiĂšre station terrienne internationale du Mali. A ce poste, il a acquis une solide expĂ©rience dans l’industrie des satellites, avant d’intĂ©grer le Programme d’assistance et de dĂ©veloppement d’Intelsat en 1985. Il sera, par la suite, nommĂ© en 1994, Directeur du Groupe Afrique et Moyen-Orient Ă  Intelsat, puis Directeur rĂ©gional pour l’Afrique Ă  ICO Global Communications. En 2007, Dr Hamadoun TourĂ© a Ă©tĂ© Ă©lu SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de l’Union internationale des tĂ©lĂ©communications (UIT). Il est reconduit Ă  ce poste en 2010 pour mener Ă  bon port son combat pour connecter le monde de sorte Ă  contribuer Ă  atteindre les Objectifs du MillĂ©naire DĂ©veloppement. Et au bout de l’effort, le succĂšs. En attestent ces nombreux dĂ©corations, mĂ©rites et titres honorifiques Ă  travers le monde : Chevalier de l’Ordre national du Mali, des Comores, du Tchad, du Burkina Faso, de la CĂŽte d’Ivoire ; Citoyen d’honneur de la ville de Grecia (Costa Rica), de Yamassa (RĂ©publique Dominicaine), de Quito (Equateur), de Guadalajara (Mexique).

Le passage trĂšs remarquĂ© du Dr TourĂ© Ă  l’UIT a confirmĂ© ses capacitĂ©s « managĂ©riales » et son engagement pour le dĂ©veloppement du continent. Un atout auquel se greffe son expĂ©rience acquise au Rwanda oĂč il sert le prĂ©sident Paul KagamĂ© comme conseiller spĂ©cial.

Hamadoun est restĂ© attacher au Mali, dont il parle avec conviction et dĂ©termination et le dĂ©fend sur toutes les tribunes. Une posture qui a guidĂ© le choix portĂ© sur lui par ‘’Alliance Kayira 2018”. Ce vaste mouvement,  dirigĂ© par Bocar Moussa Diarra, ex-prĂ©sident d’honneur de l’UM-RDA, est Ă  pied d’Ɠuvre pour fĂ©dĂ©rer les diffĂ©rentes sensibilitĂ©s (partis politiques, associations, etc.), autour du Dr TourĂ© en vue de la prĂ©sidentielle de 2018. « C’est une lourde responsabilitĂ© qu’on vient de poser sur ses Ă©paules », avait dĂ©clarĂ© le dĂ©sormais porte-drapeau de Kayira 2018, aussi confiant que ses soutiens. « Nous connaissons la valeur intrinsĂšque du Dr Hamadoun TourĂ©. Au cours de ses deux mandats Ă  la tĂȘte de l’UIT, il a indĂ©niablement contribuĂ© Ă  promouvoir les technologies de l’information et de la communication comme un moteur du dĂ©veloppement social et Ă©conomique. Nous allons bientĂŽt rencontrer toutes les couches socioprofessionnelles de notre pour leur expliquer la pertinence du choix du Dr Touré », a annoncĂ© Salif Telly, responsable chargĂ© de la communication de l’Alliance.

Docteur Honoris causa de l’UniversitĂ© de plusieurs universitĂ©s d’Afrique et du reste du monde, Dr Hamadoun TourĂ© est titulaire d’une maitrise d’ingĂ©nierie Ă©lectrique de l’Institut technique de l’électronique et des tĂ©lĂ©communications de Leningrad et d’un doctorat de l’UniversitĂ© Ă©lectronique, de tĂ©lĂ©communication et d’informatique de l’UniversitĂ© de Moscou.

Modibo Koné est porte étendard du Mouvement Mali Kanu

Ancien PrĂ©sident directeur gĂ©nĂ©ral de la CMDT (dĂ©cembre 2015-octobre 2016), Modibo KonĂ© est actuellement Ă  la Banque Ouest-africaine de dĂ©veloppement (BOAD) Ă  LomĂ© en qualitĂ© de Directeur des opĂ©rations. L’homme est annoncĂ© comme candidat du « Mouvement Mali Kanu : Waati Sera- il est temps (MMK) Ă  l’élection prĂ©sidentielle de 2018. DĂ©jĂ , ses soutiens sont en ordre de bataille pour une victoire Ă©clatante.

Il faut le rappeler, ce mouvement a Ă©tĂ© portĂ© sur les fonts baptismaux en avril 2017 Ă  Dakar par des Maliens. La mise en place de Mali Kanu s’est matĂ©rialisĂ©e Ă  Dakar par la crĂ©ation d’un SecrĂ©tariat provisoire composĂ© de trois commissions de travail Ă  savoir : la commission implantation, la commission d’organisation et la commission Communication. Elles ont pour mission de faire connaĂźtre le mouvement sur l’ensemble du territoire malien et au-delĂ  des frontiĂšres. S’en est suivi, le 26 aoĂ»t 2017 Ă  Bamako, l’AssemblĂ©e gĂ©nĂ©rale constitutive du mouvement, mise Ă  profit pour fixer le cap. Et les membres du mouvement balisent le terrain, en attendant le retour de leur mentor. Celui-ci s’apprĂȘterait  Ă  dĂ©missionner de son poste pour venir s’installer au Mali en vue de se mettre en conformitĂ© avec la disposition de la loi Ă©lectorale en vigueur qui exige la prĂ©sence physique de tout candidat Ă  l’élection prĂ©sidentielle sur le territoire national six mois avant les Ă©lections.

«Convaincus que seul l’engagement patriotique des hommes et des femmes de grandes qualitĂ©s est la voie de l’avenir pour le Mali, les amis, connaissances, collĂšgues et collaborateurs de toutes les couches socioprofessionnelles venus de toutes les rĂ©gions du Mali et de la diaspora ont dĂ©cidĂ© de crĂ©er autour de Monsieur Modibo KonĂ© un mouvement dĂ©nommĂ© : « Mouvement Mali Kanu ». C’est en ces mots que Paul Boro, ancien directeur du CICB et prĂ©sident des Commissions d’implantation, d’organisation et de communication, justifiait la crĂ©ation de ce mouvement.

I B D

 

 

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Les maliens ont l’obligation de tout faire pour barrer la route Ă  IBK car cet homme ne saurait ĂȘtre la solution pour le Mali mais plutĂŽt le problĂšme. Donc Ă  l’unisson nous demandons de voter contre IBK et en faveur de n’importe quel autre candidat, un vote sanction pour IBK.

  2. Le Mali de demain ne se construira pas sans sa jeunesse. A 50 ans rĂ©volu cette annĂ©e Dramane DEMBELE est le candidat idĂ©al pour la construction d’un Mali Ă©mergent et en paix. Jeunesse Malienne, portons Dramane DEMBELE Ă  la magistrature suprĂȘme en 2018.

  3. A tous les deux, je souhaite bonne chance. En tout cas, en 2018, la meilleure stratĂ©gie est d’empĂȘcher IBK d’ĂȘtre au second tour. Les maliens doivent se battre pour la vraie alternance, tout sauf IBK. Le Mali est sous tutelle depuis son Ă©vasion par les djihadistes en 2012, qui se sont emparĂ©s des villes du Nord, mais c’est bien sous IBK que cette situation s’est gĂ©nĂ©ralisĂ©e sur l’ensemble du pays. Le processus de paix menĂ© par les gouvernements successifs mis en place par IBK, n’a fait que plonger notre pays dans une situation chaotique indescriptible. IBK est le probleme et ne saurait apporter la solution .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here