Présidentielle au Mali: La Cédéao n’a “plus de doutes” sur le respect de la date du 28 juillet

1
Jeudi 18 juillet 2013. Abuja (Nigeria). La Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) réuni pour la 43ème Session Ordinaire du sommet d`ECOWAS. Photo : Le Président ivoirien Alassane Ouattara
Jeudi 18 juillet 2013. Abuja (Nigeria). La Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) réuni pour la 43ème Session Ordinaire du sommet d`ECOWAS. Photo : Le Président ivoirien Alassane Ouattara

ABUJA – Les dirigeants ouest-africains ont dit jeudi ne pas avoir de doutes sur la tenue du premier tour de la présidentielle au Mali à la date fixée, affirmant croire en un scrutin “juste, libre et transparent” le 28 juillet malgré les difficultés. L’élection prévue dans dix jours est censée rétablir l’ordre constitutionnel interrompu par un coup d’Etat en mars 2012 à Bamako et suit l’intervention de la France et de troupes africaines qui ont chassé les groupes armés qui occupaient le nord du Mali depuis 2012. Son organisation a été au centre du 43e sommet ordinaire de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao, 15 pays), qui s’est achevé jeudi à Abuja. “Les chefs d’Etat et de gouvernements félicitent les autorités maliennes et les partis poltiques (…) pour le consensus sur la tenue de l’élection présidentielle le 28 juillet 2013 ainsi que pour les préparations en cours en vue d’un scrutin juste, libre et transparent”, dit le communiqué final. “Il n’y a plus de doutes” sur le fait que la présidentielle malienne se tiendra “à la date indiquée” a ajouté le président ivoirien Alassane Ouattara, président en exercice de la Cédéao, dans son discours de clôture. Interrogé sur le cas de la ville de Kidal, à 1.500 km au nord-est de Bamako, fief des Touareg et de leur rébellion, M. Ouattara a affirmé à l’AFP

 

que “les élections auront lieu à Kidal comme partout dans le pays”. Tiébilé Dramé, candidat à la présidentielle malienne et artisan d’un accord de paix entre Bamako et la rébellion touareg, avait pourtant annoncé mercredi le retrait de sa canidature notamment parce que “les conditions de tenue de ce scrutin sont loin d’être réunies” dans cette ville. Kidal était occupée depuis février par les rebelles touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), jusqu’à leur cantonnement qui s’est fait en parallèle à l’arrivée le 5 juillet de quelque 150 soldats maliens, conformément à un accord de paix signé le 18 juin à Ouagadougou. Le président de la Commission électorale nationale indépendante du Mali avait aussi déclaré en juin qu’il serait “extrêmement difficile d’organiser” cette élection à la date prévue tant les “défis à relever” sont encore nombreux.

 

Mais le gouvernement malien de transition fait face à une forte pression de la communauté internationale, dont la France, pour maintenir la date du vote. “Rien n’est simple dans la vie, mais il faut aller de l’avant (…) et je crois que la classe politique malienne dans son ensemble et les Maliens ont la volonté de faire cette élection pour tourner la page”, a déclaré M. Ouattara à l’AFP.

cdc/jlb

PARTAGER

1 commentaire

  1. Nous disons et l’avions toujours dit que selon les pré-accords de Soudanisation Balkanisation du Mali aux fins de s’accaparer des richesses minières et la mise en place de missiles de courte et moyenne portée dirigés sur le Moyen et le Proche Orient avec l’apologie de l’impunité du racisme Kidal est 1entité autonome indépendante donc il n’est point question de laisser y entrer 1troupe ennemie à savoir l’armée malienne avec des armes de combat et celle qui doit être cantonnée dans le « pays Kidal » dans la mesure où l’accord parle de la présence « d’1nombre restreint » de soldats de l’armée malienne « Dion » sans armes de combat et la présence du représentant de l’état à savoir le gouverneur « Dion » n’est pas mentionné

    Nous disons et l’avions toujours dit que l’armée malienne « Dion » est réduite au nombre de 165 environ avec des soldats et chefs « Dion » choisis et sans armes de combat par les ramassis de voyous de bandits sans foi ni loi voleurs violeurs tueurs handicapeurs à vie sur des bases raciale tribale de mafiosi collabos apatrides de MNLA consorts et leurs maitres et commanditaires avant de rentrer « pacifiquement » dans le « pays Kidal »

    Nous disons et l’avions toujours dit que l’armée malienne « Dion » cantonnée dans 1parc est empêchée de sortir du parc et interdite de circuler dans le « pays Kidal » par les ramassis de voyous de MNLA consorts et leurs maitres et commanditaires

    Nous disons et l’avions toujours dit que le représentant de l’état « Dion » à savoir le gouverneur « Dion » est interdit est persona grata au « pays Kidal » contrairement aux autres gouverneurs il ne peut donc ni circuler librement ni vaguer librement à ses occupations en voiture en moto à pied au « pays Kidal » sans l’autorisation des ramassis de voyous de bandits sans foi ni loi voleurs violeurs tueurs handicapeurs à vie sur des bases raciale tribale de mafiosi collabos apatrides de MNLA consorts et leurs maitres et commanditaires

    Nous disons et l’avions toujours dit que les citoyens et citoyennes « Dion » n’ont pas droit de circuler librement n’ont pas le droit de vaguer librement à leurs occupations au « pays Kidal »

    Nous disons et l’avions toujours dit que les candidats et candidates « Dion » aux élections ne peuvent pas faire leurs campagnes au « pays Kidal » sans l’autorisation des ramassis de voyous de bandits sans foi ni loi voleurs violeurs tueurs handicapeurs à vie sur des bases raciale tribale de mafiosi collabos apatrides de MNLA consorts et leurs maitres et commanditaires

    Nous disons et l’avions toujours dit que les cartes d’électeurs « Dion » ne sont distribuées librement au « pays Kidal » qu’avec l’autorisation des ramassis de voyous de MNLA consorts et leurs maitres et commanditaires

    Nous disons et l’avions toujours dit que la publication de la liste électorale du Mali « Dion » au « pays Kidal » ne peut se faire sans l’autorisation des ramassis de voyous de bandits sans foi ni loi voleurs violeurs tueurs handicapeurs à vie sur des bases raciale tribale de mafiosi collabos apatrides de MNLA consorts et leurs maitres et commanditaires et cela sans aucun respect du délais constitutionnel du Mali « Dion »

    Nous disons et l’avions toujours dit que les ramassis de voyous de MNLA consorts au « pays Kidal » volent violent tuent handicapent à vie sur des bases raciale tribale.de pauvres citoyens lambda « Dion »

    Nous disons bien et l’avions toujours dit qu’ils ne sont point inquiétés ils sont amadoués écoutés autours d’1table par les lettrés mutants politiques partis politiques sociétés civiles Hommes en armes du Mali « Dion » puis consolés après la table ronde par des projets de réinsertion pour les encourager à récidiver comme il est de coutume et sous la supervision des soit disant amis sous régionaux d’Europe d’Arabie du Mali « Dion »

    Nous disons pourtant les lettrés mutants maliens politiques députés partis politiques Hommes en armes sociétés civiles religieux « Dion » chantent à tu tête que le « pays Kidal des ramassis de voyous de bandits sans foi ni loi voleurs violeurs tueurs handicapeurs à vie sur des bases raciale tribale de mafiosi collabos apatrides de MNLA consorts et de leurs maitres et commanditaires » fait partie intégrante du Mali « Dion » et

    Nous disons bien et l’avions toujours dit ils chantent à tu tête que les élections auront lieu sur toute l’étendue du Mali « Dion » y compris le « pays Kidal »

    Nous disons et l’avions toujours dit que les maliens et maliennes les ambassadeurs et les militaires détachés dans les différents ambassades voteront aussi au Burkina en Algérie en Mauritanie en France au Qatar etc

    Nous disons et l’avions toujours dit donc les maliens et maliennes au « pays Kidal » voteront également avec le représentant du Mali « Dion » ainsi que les militaires détachés à leur ambassade au « pays Kidal »

    Nous disons et l’avions toujours dit qu’il faut être « Dion » avec 1raisonnement « Dion » pour croire que le « pays Kidal » des ramassis de voyous des bandits sans foi ni loi voleurs violeurs tueurs handicapeurs à vie sur des bases raciale tribale de mafiosi collabos apatrides de MNLA consorts et leurs maitres et commanditaires fait partie intégrante du Mali »Dion »

    Nous disons et l’avions toujours dit qu’il faut être 1lettré mutant politique Homme en arme « Dion » venant d’1pays « Dion » qui connait pas l’honneur pour signer 1tel pré accord de Soudanisation Balkanisation avec l’apologie de l’impunité et du racisme et en être fier et s’en vanter à tu -tête

    Nous disons que le Mali des héros qui préféraient la mort à la honte chanté conté par feu le mythique Bazoumana Cissoko accompagné de son mythique Ngoni a fait place au Mali des lettrés mutants « Dion » qui préfèrent la honte pour vivre dans 1Mali « Dion » de la démocratie bananière des tropiques du pouvoir héritage de l’impunité reine de la pourriture de la cupidité et de la corruption et de la « bouffaille » des deniers publics des élections truquée bâclées du Mali « Dion » Balkanisé Soudanisé friands du recevoir financier et dons des « Autres » dont ils en bavent à l’instar de leurs homologues africains tel le Molosse à la vue de l’os qu’on lui tend et encouragés en cela par leurs soit disant amis sous régionaux d’Europe d’Arabie

Comments are closed.