Présidentielle de juillet prochain : Déjà 4 candidats à la candidature du PDES, le parti des amis d’ATT

37 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer
Mme Haïdara Aichata dite Chato, Dr Abdoulaye Nène Coulibaly et Billy Touré (G-D)

Mme Haïdara Aichata dite Chato, Dr Abdoulaye Nène Coulibaly et Billy Touré (G-D)

Malgré les informations selon lesquelles l’ex-président ATT aurait instruit à ses amis du PDES de ne pas présenter de candidat à la prochaine élection présidentielle, ils sont – pour le moment – quatre à croiser le fer pour être celui ou celle sur le (la)quel(lle) le parti va jeter son dévolu pour porter ses couleurs en juillet prochain. Ce sont l’Honorable Mme Haïdara Aichata Cissé dite Chato, député élue à Bourem, l’Honorable Billy Touré élu à Goundam, Dr Abdoulaye Nènè Coulibaly, ancien Directeur général du CHU Gabriel Touré et, même si sa déclaration n’est pas encore déposée, le président du PDES, Ahmed Diané Séméga, récemment revenu d’un long exil involontaire qui l’avait, depuis le coup d’Etat du 22 mars 2012, retenu à Dakar, la capitale sénégalaise. Ils sont tous membres du Comité Directeur National (CDN) du PDES. Selon certaines sources, d’autres candidats sont attendus dans les jours à venir, à moins d’un oukase d’ATT dont on dit qu’il ne veut (toujours) pas d’une candidature du PDES à l’élection présidentielle. Il a, en tout cas, peu de chance d’être entendu maintenant que son influence sur ses ouailles d’hier est quasi nulle.  

C’est hier dans la matinée que Dr Abdoulaye Nènè Coulibaly, coordonnateur du PDES pour la région de Koulikoro et ancien Directeur général du CHU Gabriel Touré, a été le premier à déposer sa candidature au siège du PDES, sis à l’ACI 2000. Certainement que les autres emprunteront le même chemin dans les jours à venir. Cela dans la mesure où le temps semble jouer contre le parti des amis d’ATT, dont bien des leaders avaient presque disparu des écrans radar depuis les événements du 22 mars 2012 qui avaient contraint le président du PDES lui-même à quitter le pays dans les conditions que l’on sait. Sur le moyen de transport utilisé, les rumeurs les plus folles circulent…Laissant le parti traverser, avec moult difficultés, une période d’hibernation et d’incertitude dont les observateurs avaient pensé qu’il ne se relèvera jamais.

Avec le retour au bercail de son président, le parti semble renaître de ses cendres comme le Sphinx de la légende et ambitionne même de fournir au pays son futur chef de l’Etat. C’est vrai que tous ceux qui prétendent, aujourd’hui, à la candidature du parti revendiquent un long parcours politique et professionnel. Cela est-il assez suffisant ? Que nenni ! Au rythme où vont les choses, il faudra craindre – pour ceux qui s’intéressent au sort du parti- une flopée de candidatures à même de fragiliser et d’offrir cette jeune formation politique en pâture à ses adversaires et ennemis. Les uns et les autres ne manquant pas, car ce parti a été toujours perçu comme  » une pure création d’ATT  » dans le but de contrer la suprématie de l’URD et de l’ADEMA – qui sont liés par une alliance à l’Hémicycle – sur la scène politique.

Vers une scission sur l’autel des ambitions personnelles

C’est un secret de polichinelle que l’ex-président ATT n’avait jamais voulu que le PDES sorte de ses rangs un candidat à l’élection présidentielle de 2012. Ce qui avait, d’ailleurs, provoqué l’ire et le départ du parti du premier vice-président d’alors, Jeamille Bittar. En 2012, ce dernier avait opté se présenter comme candidat indépendant malgré l’opposition d’ATT. En dépit des pressions du mentor du PDES, il avait quitté les rangs du parti pour aller créer, d’abord l’association, ensuite le parti UMAM, sous les couleurs duquel il sera candidat en 2013.

Quant à Séméga, il s’était naturellement rangé au choix du parrain. Selon des sources concordantes, l’ancien président serait dans la même position qu’hier. Il aurait récemment redit son opposition, devant l’un des vice-présidents du PDES parti le rencontrer dans son exil involontaire à Dakar, à une candidature du PDES à l’élection présidentielle. Pour quelles raisons ? Manque de popularité du parti ? Ou peur que cela ne réveille les vieux démons de l’ère d’ATT ?

En tout cas, tout semble donner à croire que cette posture de l’ex-pensionnaire du palais de Koulouba loin d’être partagée par les barons du PDES qui n’ont plus aucune raison de laisser leur avenir politique dans les mains d’un ancien président de la République qui, de surcroît, est hors du pays et ne sait pour combien de temps. Voilà tout le calcul. Même ceux qui ne juraient, autrefois, que par le nom d’ATT sont, aujourd’hui, prêts à le contrarier. La politique est ainsi faite sous nos tropiques : allégeance quand vous  êtes au pouvoir, indifférence voire mépris quand vous n’y êtes plus.

Aussi, face au manque de leadership – le président du parti n’étant plus ce grand manitou et ne pouvant donc pas prétendre être le candidat naturel -, tout ce beau monde, qui compose le directoire du PDES, peut tenter sa chance. Car, à défaut d’être désigné, on entendra parler des uns et des autres qui pourraient – c’est cela qui explique certaines candidatures – monnayer au plus offrant leur voix. Même si derrière, il n’y a rien. Parfois, c’est comme si vous mettez une fortune dans une œuvre d’art qui n’est qu’une pâle copie de l’originale. De manière plus générale, le PDES est un parti qui n’a pas réussi son implantation dans le pays réel. Sur quel électorat va-t-il alors compter ? Et comment mobiliser cet électorat ? Seul un parti soudé peut réussir ce challenge et cela à deux petit mois du premier tour de la présidentielle…Quel défi !

En tout cas, le président Séméga aura bientôt du pain sur la planche. Dans la mesure où le véritable chef du PDES était l’ex-président ATT, il n’est plus évident qu’on ait le même parti soudé autour d’un chef – soit-il par procuration-, d’un idéal. C’est à cause d’ATT que tous ces hauts cadres de l’administration avaient rejoint le parti dès sa création. Raison pour laquelle ce «  parti administratif  » n’a jamais réellement pu décoller. Aujourd’hui, au regard des ambitions des uns et des autres, il s’achemine  incontestablement vers une scission qui fera le bonheur de ses concurrents que sont l’ADEMA plus divisé  que jamais, l’URD qui est en train de ratisser large autour de son candidat incontesté, et le RPM dont le leader IBK reste populaire au sein de la population.  Reste maintenant à tous ceux-ci de s’apprêter, non pas pour assister à des obsèques, mais pour recevoir des morceaux du PDES dans leur escarcelle.  Car, ce parti, désormais sans gouvernail, ira incontestablement vers une scission sur l’autel des ambitions personnelles. Les plus hauts dirigeants du parti étant fondamentalement divisés sur la question de sa candidature à la présidentielle de juillet prochain.

Mamadou FOFANA

SOURCE:  du   7 mai 2013.    

37 Réactions à Présidentielle de juillet prochain : Déjà 4 candidats à la candidature du PDES, le parti des amis d’ATT

  1. Tandina

    Les amis de ATT, le peuple vous dit merci, et vous prie aussi de ne pas toubler l’ordre public. Pendant dix ans, vous avez fait votre peuve: vole, népotisme, narcotrafic, dépravation des moeurs…, la liste est longue. Vous avez de l’argent volé et l’argent de la drogue, amenez qu’on bouffe, car c’est le bien mal acquis. Mme Chato, Abdoulaye Nènè et M.Touré, ne nous reveillez pas, laissez nous, le peuple est blessé vous observe, vos différentes candidatures suicitent la haine, attention les amis de ATT, ne vous moquez pas du peuple.Certes le peuple est un enfant de sept ans, mais en tout moment, il peut se déchainer. Donc restez à vos place. Nous traversons un moment critique de l’histoire, mais cela ne veut pas dire que nous devons nous taire sur certaines choses. Le PEDS, que voulez vous?

  2. Chatto fait parti des narcotraficants avec les baba Ould Cheick et ould awainati (elle est très mouillée dans cette affaire), Coulibaly Abdoulaye Néné, quelle pourriture dans tous les sens, Billy Touré est attardé mental et tous ces gens sont des produits de Lobo. Ils ont la mémoire courte ces gens du Pdes sinon ils allaient chercher quelqu’un de sérieux en leur sein.
    On a besoin d une femme saine, propre, honnête comme candidate que cette chatto qui Att à élire à bourem et son mari à Tombouctou en même temps, c est tout qui a fait que le Mali était parti en pâtures.

    • le curé

      ah bon ! si cette assertion s’averait vraie , il va falloir ordonner manu-military d’arrêter ces « Fassonden Jugu » de Néné COULIBALY et Co-Auteurs et que le Monsieur Malick COULIBALY mandate le Procureur TESSOUGUE à instruire vite ces cas de manquements très graves et qu’il fasse le grappin sur toute cette bande de malfrats en quête de légitimisation de leurs forfaitures.

      Il faut maintenant examiner le parcours de tous Les postulants à la magistrature suprême afin de voir clair, ceux qui sont admissibles et ceux qui doivent être expédiés à l’internat au GNOUFFFFFFFFFFFFF !!!

    • ben khalil

      POUR QUE LE MALI RETROUVE LA QUIETUDE ET POUR QUE TOUS

      CES TAPAGES UNITILES CESSENT , IL VA FALLOIR QUE LES MALIENS ACCEPTENT DE FAIRE DES MANIFS ET DESCENDRE DANS LA RUE ET DAMER LES PAVES.

      PRENDRE L’ASSEMBLEE NLE EN OTAGE EN MEME TEMPS QUE

      TOUTES LES AUTRES INSTITUTIONS AFIN DE VOTER A L’INSTAR DU VAILLANT PEUPLE LYBIEN POUR DEGAGER TOUS LES COLLABOS DES 2 REGIMES ALPHA + ATT.

      FORCE EST DE RECONAITRE QU’IL EST TEMPS DE METTRE HORS

      JEUX TOUS LES

      HOMMES ET FEMMES QUI ONT FLIRTES OU AYANT EU DES

      ACCOINTANCES AVEC LES
      REGIMES CORROMPUS D’ATT et ALPHA

      Ô PEUPLE DU MALI REVEILLONS NOUS POUR LA PRISE EN MAIN DE NOTRE DESTINEE

      SACHONS QUE NI DIEU NI ANGES NI DEMONS NE FERONT LE MALI A NOTRE PLACE

      ANKA WILLI POUR INSTAURER LA LOI << D'EXCLUSION TOTALE POUR TOUS
      LES COLLABOS

      GOD BLESS MALI, AMEN!

      • ATI

        Un peu d’eau dans ton vin qu’est ce qui nous ne dit pas que tu es un iaigri social comment oses tu parler de la sorte? qu ‘as tu fait pour le pays? des guelards qui trompent le peuple en connaisseur. Le pays a besoin des compétends pour son développement même une LOBO peut venir servir la nation si le peuple en décide. vos reglements de compte ne concernent que vous et vous seuls ne vous cachez pas derrière leurs sites pour vos histoires, le pays a besoin d’avancer.

  3. Chatto fait parti des narcotraficants avec les baba Ould Cheick et ould awainati (elle est très mouillée dans cette affaire), Coulibaly Abdoulaye Néné, quelle pourriture dans tous les sens, Billy Touré est attardé mental et tous ces gens sont des produits de Lobo. Ils ont la mémoire courte ces gens du Pdes sinon ils allaient chercher quelqu’un de sérieux en leur sein.
    On a besoin d une femme saine, propre, honnête comme candidate que cette chatto qui Att à élire à bourem et son mari à Tombouctou en même temps, c est tout qui a fait que le Mali était parti en pâtures.

  4. kema

    Le ridicule ne tue pas comment un Monsieur comme Dr Abdoulaye Néné COULIBALY qui a pillé le Gabriel Touré ose se présenter avec un trou de plus de deux milliards. Du n’importe quoi

    • pp

      nimporte koi

      • ben khalil

        POUR QUE LE MALI RETROUVE LA QUIETUDE ET POUR QUE TOUS

        CES TAPAGES UNITILES CESSENT , IL VA FALLOIR QUE LES MALIENS ACCEPTENT DE FAIRE DES MANIFS ET DESCENDRE DANS LA RUE ET DAMER LES PAVES.

        PRENDRE L’ASSEMBLEE NLE EN OTAGE EN MEME TEMPS QUE

        TOUTES LES AUTRES INSTITUTIONS AFIN DE VOTER A L’INSTAR DU VAILLANT PEUPLE LYBIEN POUR DEGAGER TOUS LES COLLABOS DES 2 REGIMES ALPHA + ATT.

        FORCE EST DE RECONAITRE QU’IL EST TEMPS DE METTRE HORS

        JEUX TOUS LES

        HOMMES ET FEMMES QUI ONT FLIRTES OU AYANT EU DES

        ACCOINTANCES AVEC LES
        REGIMES CORROMPUS D’ATT et ALPHA

        Ô PEUPLE DU MALI REVEILLONS NOUS POUR LA PRISE EN MAIN DE NOTRE DESTINEE

        SACHONS QUE NI DIEU NI ANGES NI DEMONS NE FERONT LE MALI A NOTRE PLACE

        ANKA WILLI POUR INSTAURER LA LOI << D'EXCLUSION TOTALE POUR LESCOLLABOS

        GOD BLESS MALI, AMEN!

    • le curé

      ah bon ! si cette assertion s’averait vraie , il va falloir ordonner manu-military d’arrêter ces « Fassonden Jugu » de Néné COULIBALY et Co-Auteurs et que le Monsieur Malick COULIBALY mandate le Procureur TESSOUGUE à instruire vite ces cas de manquements très graves et qu’il fasse le grappin sur toute cette bande de malfrats en quête de légitimisation de leurs forfaitures.

      Il faut maintenant examiner le parcours de tous Les postulants à la magistrature suprême afin de voir clair, ceux qui sont admissibles et ceux qui doivent être expédiés à l’internat au <>

    • le curé

      ah bon ! si cette assertion s’averait vraie , il va falloir ordonner manu-military d’arrêter ces « Fassonden Jugu » de Néné COULIBALY et Co-Auteurs et que le Monsieur Malick COULIBALY mandate le Procureur TESSOUGUE à instruire vite ces cas de manquements très graves et qu’il fasse le grappin sur toute cette bande de malfrats en quête de légitimisation de leurs forfaitures.

      Il faut maintenant examiner le parcours de tous Les postulants à la magistrature suprême afin de voir clair, ceux qui sont admissibles et ceux qui doivent être expédiés à l’internat au GNOUFFFFFFFFFFFFF !!!

  5. que des farfelus…

    • le curé

      ah bon ! si cette assertion s’averait vraie , il va falloir ordonner manu-military d’arrêter ces « Fassonden Jugu » de Néné COULIBALY et Co-Auteurs et que le Monsieur Malick COULIBALY mandate le Procureur TESSOUGUE à instruire vite ces cas de manquements très graves et qu’il fasse le grappin sur toute cette bande de malfrats en quête de légitimisation de leurs forfaitures.

      Il faut maintenant examiner le parcours de tous Les postulants à la magistrature suprême afin de voir clair, ceux qui sont admissibles et ceux qui doivent être expédiés à l’internat au GNOUFFFFFFFFFFFFF !!!

  6. TOURE BEN MAHAMAT

    NOTRE FUTURE PRESIDENT SACKO SOUMANA, NE LAISSERAS RIEN PASSER. LHOMME QUI DU FERAS DU MALI UN MALI FORT ET PROSPERE CEST BIEN SOUMANA SACKO. IL EST TRES BIEN LHOMME QUI FAUT POUR LE NOUVEAU MALI. IL METTRAS LES INSTITUTIONS EN PLACE LECOLE MALIENNE RETROUVERAS SA PLACE AFRICAINE, NOS ETUDIANTS ET LYCEENS SRONS RECONNUS DE PARTOUT. IL VAS REDUIRE LES MADERSSAS CE QUI ES LA VRAIS CAUSE DU JIHADISME ET L’OBSCURANTISME. LES ECOLE MADERSSAS SERON LIMITEE PLUS DE BOURSSE POUR ALLER DANS LES PAYS QUI PRECHENT L’ISLAM A LENVERS. IL FERAS UN MALI LAIC ET DEMOCRATIQUE.
    SOUMANA SACKO EST LE PRESIDENT QUI FERAS DE NOTRE PAYS UN VRAIS PAYS. LES CORRUMPU EET LES ESCROTS LES TRAITES SERONS TOUS AUX ARRETS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire ( caractères restants)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:wink: :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-P :-D :( :!: 8-O 8)