Présidentielle du 28 juillet : Les Pur, Poulo et le cas Sékou Diakité

9

A peine a-t-il démissionné de l’Adéma qu’il est devenu le lendemain le directeur de campagne du candidat des Partis unis pour la République (Pur), une alliance électorale créée depuis 2012. Les choses sont allées tellement vite que tout le monde n’a pas cette faculté de comprendre tout de suite.

 

 

Sekou Poulo x

En démissionnant de l’Adéma/PASJ ce 18 juin 2013, le désormais ex-2e vice-président du parti majoritaire du pays disait que cette démission n’a rien à voir avec le choix de la Ruche pour la présidentielle du 28 juillet et que le coup était dans l’air depuis des lustres.

  Soit ! Mais la question qui se pose à ce niveau est de savoir pourquoi malgré qu’un coup était dans l’air, Sékou Diakité, a accepté de briguer la candidature de l’Adéma à la présidentielle.

 Pour ne pas être taxé de mauvais joueur, le bon sens politique recommandait à Sékou Diakité de ne plus participer aux primaires, sinon comment allait-il procéder si c’était lui que la Commission de bons offices avait retenu ? Heureusement pour l’Adéma que l’homme n’a jusque-là pas réussi la saignée qu’on craint en pareilles situations.

Selon des informations émanant de la section II où militait Sékou Diakité, seul le secrétaire général de la Zone industrielle, un certain Bagayoko, a accepté, pour l’instant, de le suivre dans cette nouvelle aventure. Mais le hic de cette affaire Sékou Diakité réside ailleurs, certainement à la Codem où il a signé son adhésion et d’une manière générale aux Pur, l’alliance électorale de ce parti.

 Sékou Diakité arrive à la Codem le 18 juin et le lendemain il est nommé directeur de campagne du candidat des Pur, Housseini Amion Guindo. Il est bien sûr nommé par le candidat.

 D’abord on se demande ce qu’est devenu le directeur de campagne de 2012 que Poulo s’était choisi. Est-il devenu inefficace entretemps ? Autre question, pourquoi il n’y a plus quelqu’un qui soit encore mieux placé aux Pur, maîtrisant bien son programme de gouvernance, pour être directeur de campagne.

Comment quelqu’un qui arrive à 14 h peut-il être bombardé directeur de campagne d’un candidat ? Comment Sékou Diakité va-t-il convaincre les Maliens au sujet d’un projet de société qu’il vient à peine de découvrir ?

Il y a trop d’énigmes dans cette affaire que seul le candidat des Pur peut expliquer. Parce qu’au-delà de l’euphorie d’une telle arrivée, il y a le risque de frustration que sa promotion peut engendrer. Parce que les choses donnent l’impression que le candidat a plus confiance en Sékou qu’en ses autres compagnons.

 Sur la question Poulo devra s’expliquer.

Abdoulaye Diakité

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Poulo s’est tiré une balle dans le pied. Sékou Diakité retournera à l’Adema quand ça va foirer.C’est classique à l’Adema de recevoir ses migrateurs quand ils sont fatigués de se promener.

  2. Messieurs le choix de sékou DIAKITE est salué par toute la composition des “PUR ” parce qu’il est venu avec les milliards qu’il avait mobilisés pour sa propre campagne et il doit superviser la bonne utilisation de ces 3.4 milliards de francs CFA quoi de normal.

  3. Un très mauvais choix politique. En le nommant directeur de campagne cela risque d’être FATAL à POULO.

  4. C’est parce que au niveau de PUR il n’avait pas de cadres avant l’arrivée du traitre de Sekou

  5. Un très mauvais choix politique. En le nommant directeur de campagne cela risque d’être à POULO.

Comments are closed.