Présidentielle du 28 juillet : Mamadou Djigué entend incarner le changement

1

Mamadou Djigué dit Jeff portera les couleurs du Parti démocratique pour l’alternance et le renouveau (Pdar-MJCD) à la présidentielle du 28 juillet 2013. Il dit être le visionnaire, l’homme qui incarne le changement, le jeune doté d’une compétence avérée en matière de management d’hommes et de ressources dont a besoin le Mali pour relever les défis de l’heure.

Mamadou Djigué dit Jeff lors de sa déclaration de candidature
Mamadou Djigué dit Jeff lors de sa déclaration de candidature

Le Mouvement des jeunes pour le changement et le développement (MJCD), créé en décembre 2010, s’est mué hier à la Maison de la presse en Parti démocratique pour l’alternance et le renouveau (Pdar-MJCD). A peine né, le Pdar-MJCD est déjà déterminé à jouer sa partition dans le processus électoral de cette année, estimant que c’est l’occasion pour la jeunesse de changer la donne après cette sortie de ravin dans lequel l’ancienne caste avait conduit le Mali.

Pour cela, il a vu en son président, Mamadou Djigué dit Jeff, le visionnaire, l’homme qui incarne le changement, le jeune doté d’une compétence avérée en matière de management d’hommes et de ressources, dont a besoin le Mali pour relever les défis de : l’autosuffisance alimentaire, la santé, l’éducation, l’emploi des jeunes, la bonne gouvernance, l’accès à l’eau potable et à tous les autres services sociaux de base.

Le candidat en question dit être partant pour la course présidentielle sur la base d’un programme qu’il va soumettre à l’appréciation, au jugement et à la sanction des Maliens. “Un projet qui fait le condensé de mes recettes pour la relance économique et le développement du Mali, un projet qui fonde ma conviction que le Mali peut sortir du sous-développement pour se hisser au rang des pays émergents”, a expliqué le candidat du Pdar-MJCD.

S’il est élu président du Mali, Mamadou Djigué dit Jeff mènerait des réformes majeures dans des domaines comme l’Etat de droit, la sécurité, l’éducation, l’économie, la santé, la sécurité alimentaire, l’agriculture, l’élevage et la pêche, l’accès à l’eau potable et à l’électricité, l’emploi-jeunes, la justice, l’artisanat et le tourisme, l’environnement, les relations extérieures et la coopération, la décentralisation et la réduction de la pauvreté.

A en croire Mamadou Djigué, les jeunes n’ont pas le choix cette année que de prendre le destin du pays en main, dans la mesure où les anciens ont prouvé leur incapacité à conduire le Mali à bon port. Selon le candidat du Pdar-MJCD, il fait partie des jeunes qui ont soutenu ATT, mais aujourd’hui il n’y a pas un jeune Malien qui n’a pas été déçu par ce qui a été fait.

En ce qui concerne la question de Kidal qui préoccupent tous les Maliens, Jeff la résoudrait à travers la diplomatie, seul moyen, selon lui, de trouver une solution définitive au cycle de rébellions au septentrion.

 
Selon le porte-parole du parti, Abdrahamane Traoré, les objectifs qui ont prévalu à la création du Pdar-MJCD sont, entre autres : – la recherche, la prospection et la réflexion sur différentes idées cibles pour le développement durable et la création d’emplois permettant à la fois d’aider l’Etat à créer de bonnes conditions pour les populations et d’avoir un cadre stratégique et de sensibilisation des populations et des partenaires techniques et financiers dans le domaine du développement économique et social et des OMD à travers des notifications administratives, des conférences-débats et la sensibilisation ; – la promotion de la participation de la jeunesse au processus de l’évolution du développement social, économique, politique, éducatif et culturel du Mali ; – la suscitation du changement des systèmes de lutte contre la pauvreté, le chômage en initiant, au profit des jeunes, des activités génératrices de revenus (AGR) etc.
Abdoulaye Diakité

PARTAGER

1 commentaire

  1. Cette Année c’est pour la jeunesse, Walaye il est temps pour vous de réveiller sinon. hum humhumhum…

Comments are closed.