Présidentielle du 29 avril 2012: La percée de Modibo Sidibé sur le terrain de plus en plus visible !

5
1

Engagé à la conquête de la magistrature suprême de notre pays  au même titre que beaucoup d’autres concurrents, l’ancien Premier ministre, Modibo Sidibé est en train de ratisser large sur le terrain. Cela a été démontré tout au long de la grande tournée nationale, qu’il effectue depuis de longues semaines à l’intérieur du pays.

De sources bien étayées, il s’avère que des grands de la classe politique malienne seraient en train de se préparer, pour disent-ils, rallier en bloc le camp de l’ancien chef du Gouvernement, qui semble constitué désormais aux yeux des populations Maliennes, l’homme qu’il faut pour le Mali, le 8 juin prochain, pour assurer au peuple Malien son vrai développement d’une façon générale, tout en lui assurant une bonne sécurité et la paix qu’il souhaite avoir à tout moment.

Désormais lancé sur le terrain politique, Modibo Sidibé, que les uns et les autres surnomment comme le : « candidat de la Nation » devrait dans les jours à venir, être investi dans la capitale du Kénédougou. Pour se faire, des préparatifs dans ce sens vont bon train au niveau des différentes instances dirigeantes de sa campagne tant à Bamako que dans plusieurs localités de l’intérieur du pays. En rapport avec cette investiture, qui devrait intervenir courant  mars 2012 à Sikasso, nous apprenons dans les coulisses le ralliement de plusieurs hauts cadres de la classe politique et administrative à sa cause. A ce jour, les élus municipaux, communaux, nationaux et des députés, ayant pris la décision de soutenir la candidature de Modibo Sidibé et de battre la campagne pour lui, dépasseraient actuellement le nombre de 2500 sur toute l’étendue du territoire nationale.

Parmi ses élus, figurent des maires, des présidents de conseil de cercle, des élus à l’Assemblée nationale et des sénateurs (actuels élus nationaux au Haut Conseil des Collectivités Territoriales). En attendant l’officialisation des ralliements planifiés et en cours, les différentes forces (associations, clubs et mouvements) acquises en faveur de l’homme, sont en train de mouiller le maillot sur le terrain. Il en est de même, pour les militantes et militants des partis tels que : COPP de Maître Gakou ; UDM de Boubacar Diarra ; et de plusieurs cadres, sympathisants et militants à la base des formations politiques telles que : le PIDS, l’ADEMA, l’URD, le  CNID, le MPR, la CODEM, le RPM, l’UMP, le RDP, la CDS, le BARICA, entre autres. Ils seraient très nombreux et tous sont favorables à soutenir le candidat Modibo Sidibé, lors de l’élection présidentielle à venir. Certains parmi ses cadres, sympathisants et militants ont même déjà notifié aux états major de leur formation d’origine, le pourquoi de leur soutien à l’ancien Premier Ministre. Leurs raisons, sont toutes simples : « la cause du président de la république est nationale et non partisane. Un président de la république appartient à un peuple et non à un clan ou à un groupe d’individus ».

Des phrases à retenir : « En matière d’élection présidentielle, tous les candidats vont à chance égale. Et chaque candidat compte sur l’électorat et quant on sait que c’est le peuple qui constitue cet électorat, alors ne tirons pas, aussi trop vite sur le lion en disant qu’il n’a ni griffes, ni crocs ».

Le mardi 28 février dernier à Ouélessébougou s’est tenue une réunion préparatoire à la prochaine visite du candidat Modibo Sidibé dans la localité. Cette réunion qui était présidée par le président du bureau de la coordination locale des Forces citoyennes, Yorodian Samaké a regroupé plusieurs militantes et militants acquis en faveur du soutien au candidat Modibo Sidibé. Parmi les sympathisants ayant effectué le déplacement, on pouvait noter la présence des sieurs Bréhima Samaké et Ismaïla Coulibaly dit Diaz, tous deux anciens leaders de l’URD.

Etaient également présents à cette réunion, le président du bureau national de l’Association des Forces citoyennes du Mali, Zhao Ahmed Amadou Bamba, des transfuges de l’ADEMA, du RPM, de l’URD, du MPR, et du CNID, du PIDS, entre autres.

Par Kassoum Mariko

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
bougounika<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 5</span>
Membre
bougounika 5
4 années 6 mois plus tôt

Qu,il rembourse d,abord a l,etat malien les sommes faramineuses qu,il a volees dans le cadre de l,iniative riz!

pouta<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 53</span>
Membre
pouta 53
4 années 7 mois plus tôt

Allez Van le Mali à besoin des décideurs,des ambitieux et non des dormeurs et des aigris.
Connaissez vous la pensée de Modibo:<>.

pouta<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 53</span>
Membre
pouta 53
4 années 7 mois plus tôt

Allez Van le Mali à besoin des décideurs, ambitieux et non des dormeurs et des aigris.
Je n’ai jamais cesse de vivre de mon pays, je n’ai pas fini d’en nourrir non plus.

Encore<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 72</span>
Membre
Encore 72
4 années 7 mois plus tôt

Qui vivra vera! c’est noms cités sont inconnus du grand public. Se sont donc des electeurs comme vous et moi.

dembaa<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 2</span>
Membre
dembaa 2
4 années 7 mois plus tôt

On dit mon cher le journaliste” engagé dans la conquête” et non engagé à la conquête comme vous l’avez écrit.
Bon courage

wpDiscuz