Présidentielle malienne : Le candidat IBK en campagne à Abidjan

0

IBK-RCIAbidjan (Côte d’Ivoire) – Ibrahim Boubacar Kéïta dit “IBK”, l’un des principaux candidats à la présidentielle malienne du 28 juillet prochain, a animé, mercredi, un meeting à la Bourse de travail de Treichville (commune au Sud d’Abidjan) où de nombreux Maliens ont effectué le déplacement pour écouter le candidat du Rassemblement Pour le Mali (RPM), a constaté un journaliste de l’APA.

 

 

Dans son intervention, IBK qui s’est exprimé en Bambara (langue locale parlée au Mali), s’est longuement, appesanti sur la situation de la région de Kidal, au nord du Mali où il s’est rendu lundi dernier dans le cadre de la campagne électorale.

‘’ Ce qui est arrivé à Kidal n’est rien d’autre que les turpitudes de nos politiques qui n’ont pas su traduire en actes concrets les aspirations des populations de cette partie du pays en demandant à certains fils, soldats, du Mali de quitter la zone. Et ceux des leurs qui étaient sensés protéger la population se sont constitués en bourreaux. C’est tout !” a indiqué le candidat dans une salle acquise à sa cause.

‘’ J’ai rendu une visite, certes brève mais significative à nos frères de Kidal le lundi dernier pour leur dire qu’ils demeurent et restent Maliens et que l’Etat ne les oubliera pas si je suis élu” a promis le Président du RPM qui se présente comme le candidat d’une coalition ‘’de 38 partis politiques et 200 associations et mouvements de soutien”.

‘’ La réconciliation des Maliens est au centre de ma préoccupation. Notre pays a connu une déchirure qu’il faille panser. C’est pourquoi je propose aux Maliens d’organiser un forum de réconciliation où tout le monde viendra parler, dire sa part de vérité, pardonner et se pardonner pour un Mali nouveau”, a-t-il ajouté dans un tonnerre d’applaudissements.

L’ex-Premier ministre et ancien Président de l’Assemblée nationale du Mali a indiqué à l’auditoire, majoritairement, composé de militants du RPM, que le chômage et la création des emplois constituent sa priorité. IBK annonce également s’il est élu, une ‘’refonte totale de l’armée malienne qui doit demeurer forte et républicaine”.

A la diaspora malienne, il a apporté son soutien, eu égard aux nombreuses difficultés que rencontrent ‘’ les maliens de l’extérieur” qui sont ‘’ souvent laissés pour compte par nos Consuls et Ambassadeurs”.

” Tout Ambassadeur ou Consul qui se rendra coupable de non assistance à tout Malien de l’étranger en danger, sera rappelé immédiatement”, a prévenu M. Kéïta dans un entretien à APA.

Par ailleurs, IBK, ambitionne de créer la ‘’banque des Maliens de l’extérieur” pour leur permettre d’avoir ‘’accès à des crédits pour le financement de leurs projets et améliorer leurs conditions de vie”.

Avant de prendre congés de ses partisans, Ibrahim Boubacar Kéita, le candidat au slogan ‘’ Mali d’abord” pour sa fibre ‘’patriotique” selon lui, a exhorté les autres ‘’ frères” candidats à cultiver ‘’ l’amour et la paix” pour une élection ‘’ propre sans incidents” afin que le ‘’vainqueur que ce soit moi ou un autre puisse faire redécoller le Mali pour de meilleurs horizons”.

Avant lui, les quatre intervenants, responsables du RPM en Côte d’Ivoire ont, tous, appelé à l’union ‘’ des Maliens autour de la candidature d’IBK” qui représente la ‘’solution” du Mali.

Ce sont près de 100.000 votants inscrits sur la liste électorale malienne en Côte d’Ivoire qui iront aux urnes le 28 juillet prochain pour choisir le Président sur les 27 candidats, après le retrait, mercredi, de Tiébilé Dramé de la course au palais de Koulouba.

M. Dramé a été le Chef de la délégation gouvernementale malienne aux dernières négociations de paix avec la rébellion touargègue à Ouagadougou. Il argué d’une ‘”violation grave” de la loi pour demander à la Cour constitutionnelle du Mali un report du premier tour de la présidentielle.

HS/ls/APA

apanews.net

PARTAGER