PRETOIRE Election présidentielle : Modibo Sidibé sera investi par une alliance de 10 partis politiques

0
0
Modibo Sidibé

Ils sont pour le moment dix partis politiques à sceller une alliance  pour faire appel à l’ancien Premier ministre du Mali, Modibo Sidibé, afin qu’il soit leur candidat à l’élection présidentielle du 29 avril 2012. En effet, c’est sous les couleurs du regroupement dénommé «Convention pour la démocratie, le progrès et la solidarité (Cdps) que l’ex-Premier ministre va s’aligner sur la ligne de départ de la course pour Koulouba. Comme quoi, concernant Modibo Sidibé, il n’est donc plus question de parler de candidat indépendant.  

Cette convention a fait l’objet d’une cérémonie solennelle, le samedi  10 mars 2012, au pavillon des sports du stade Modibo Keita de Bamako, en présence des présidents et représentants des partis concernés qui sont, notamment, Me Mamadou Gakou, porte-parole de l’alliance (Cdps) et également président de la Copp (Convention parti du peuple); Mamadou Papa Sidibé de l’Ades (Alliance pour le développement économique et social) ; Almamy Camara du Cndr (Convention nationale pour la démocratie et le renouveau) ; Modibo Sidibé du Prddm ; Boubacar Diarra de l’Udm-Diama Wassa ; Sekou Keita de l’Urp et Amadou Tiéman Sangaré.
Pour les partis signataires de la (Cdps), des progrès notables ont été enregistrés dans certains domaines, depuis l’avènement de la démocratie au Mali. Il s’agit de les consolider et s’attaquer résolument aux nombreux défis restés, jusque-là, sans solutions tangibles: la faiblesse de l’Etat, l’insécurité galopante, la paix définitive au Nord-Mali, le système éducatif malien, la paupérisation endémique, la cherté de la vie, la délinquance financière, la dilapidation des deniers publics, etc.
A cette rencontre, il faut retenir que les présidents ou représentants des partis, à  travers leurs témoignages, sont convaincus et unanimes que la résolution des problèmes que traverse le Mali ne peut être menée que par un homme courageux et intègre, pétri de patriotisme. Un homme d’honneur, instruit, qui a un profond respect des autres et de la chose publique. En d’autres termes, un homme ayant un sens élevé de l’Etat et qui en a l’expérience de par son parcours professionnel, tout en étant respectueux de nos valeurs traditionnelles. Toutes ces qualités et exigences recherchées chez le présidentiable idéal pour le Mali, pour assurer la succession d’ATT, renvoient aux compétences et capacité de Modibo Sidibé. Mais malgré ses atouts certains, Modibo ne serait-il pas déjà la cible privilégiée de ceux qui veulent le stigmatiser en lui collant l’étiquette péjorative de candidat indépendant? Ce piège ne fonctionnera pas parce qu’il est désormais inconvenant de parler de candidat indépendant en ce qui concerne Modibo Sidibé. En effet, cette alliance qui vient de porter haut sa candidature met définitivement fin à ce débat mené sournoisement par ceux que la candidature de Modibo Sidibé dérange à cause de la déferlante bleue (sa couleur) qui s’annonce déjà à l’horizon.
C’est pourquoi, à en croire le président de l’Alliance pour le développement économique et social (Ades), Mamadou Papa Sidibé, le fait d’être un candidat indépendant n’apporte aucun respect à la capacité de jugement et de discernement de notre peuple et des électeurs. «On veut un candidat issu d’un parti politique et nous sommes plus d’une trentaine de formations politiques et de mouvements associatifs réunis dans un groupement politique appelé Ades. Et ce mouvement demande instamment à notre frère, Modibo Sidibé, de bien vouloir accepter de faire acte de candidature à l’élection présidentielle d’avril 2012. Cela n’est-il pas suffisant pour que le candidat Modibo Sidibé, tout en étant indépendant, demeure cependant un candidat légitime des partis et des mouvements citoyens et républicains ? » a-t-il martelé.
Abondant dans le même sens, le porte-parole de l’Alliance, l’avocat de renommée internationale, Me Mamadou Gakou, a affirmé que l’inventaire des données politiques, sociales et économiques du Mali entamée par l’Alliance a abouti à une conclusion qui motive le choix porté sur Modibo Sidibé afin de maîtriser les changements radicaux que traverse le pays.
A son tour, Modibo Sidibé, en les remerciant, a promis de ne jamais les décevoir.  «Pour cette dynamique unitaire et rassurante, sachez que je suis comblé de joie et vous avez toute ma reconnaissance. Chacun des présidents aurait pu partir légitimement aux élections, mais tous ont décidé de me choisir comme candidat. Je reconnais sans aucun doute que vous avez le souci du Mali et aussi vous avez fait preuve d’humilité et de patriotisme. Cette proposition me va droit au cœur et je suis prêt à tout pour redonner l’espoir à ce pays. Je ferai de mon mieux afin que les enfants puissent bénéficier de meilleures conditions pour réussir à l’école. Sachez que vous pouvez compter sur moi et vous ne serez aucunement déçus», a-t-il conclu, sous les acclamations de la salle du pavillon des sports du stade Modibo Kéïta, rempli à craquer.
Ibrahim Mohamed GUEYE

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.