Prélude à la présidentielle :Dioncounda Traoré cherche-t-il protection ?

0
0





                Convaincu de la force de frappe du candidat de l’URD pour la présidentielle et de ce parti pour les législatives, Dioncounda Traoré s’est rendu au siège de l’union à Badalabougou. L’objectif, signer une convention en vue des joutes électorales de 2012. A cette requête, le Bureau exécutif national de l’Urd n’a rien dit de particulier. Mais, l’on se demande si le BEN de la poignée de mains va-t-il prêter le flanc après l’échec de celle qui avait été initiée par le quatuor Adéma – Urd – Rpm – Parena ?

             

   La présidentielle d’avril prochain s’annonce ouverte et serrée. Avec la présence de nombreux candidats de valeur dont celui de l’Abeille solitaire. Mais, malgré la force de l’abeille solitaire (Adéma Pasj) sur le terrain, le président candidat du parti est anxieux. Tout simplement parce qu’il est avec des gens dont nombreux risquent de le trahir. Alors, il faut d’ores et déjà se chercher un point de chute.

             

   Après une première tentative infructueuse en 2002, Soumaïla Cissé est dans la course pour avril 2012. A cet effet, ayant servi son pays à différents niveaux à l’intérieur et à l’extérieur avec des résultats toujours flatteurs, il est indéniable qu’il est l’un des grands favoris pour Koulouba. Soutenu aujourd’hui par de nombreux partis, associations, clubs et cadres, Soumi et son parti ont reçu la visite d’une délégation de l’Adéma Pasj en tête le président et candidat Dioncounda Traoré. Cette visite initiée par l’Adéma Pasj est salutaire politiquement parlant, même si elle vise un objectif. Il s’agit de la signature d’une convention de partenariat. Alors, après des échanges fructueux, fraternels, cordiaux,  il a été décidé que l’abeille solitaire présente un document afin que les clauses soient étudiées. A la suite de laquelle étude, peut-être ou pas signée la convention.

               

Cependant, de nombreux cadres de l’Urd restent sceptiques à un partenariat gagnant – gagnant avec l’Adéma. Car, il y a quelques mois les partis Adéma Pasj, Urd, Rpm et Parena s’étaient retrouvés pour aller ensemble. La surprise fut grande, l’Adéma a trahi en restant muet comme une carpe dans l’eau chaude. Finalement, rien n’y fit. Ce regroupement ou partenariat pouvait prétendre à tout, même à une fusion. Malheureusement, le parti de Alpha O. Konaré s’est abstenu sans véritable raison.

            

    Aujourd’hui, après de multiples défections et d’autres qui pourront avoir lieu, le Pasj n’inspire plus confiance. Car, il faut le dire, Dioncounda est avec beaucoup de cadres qui pourront le jeter dans la pâture. Alors, pour assurer ses arrières notamment pour ses protégés, il faut qu’il aille avec l’Urd ou peut-être le Rpm. Alors, en attendant le document, chacun peut méditer.

 

B. DABO

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.