Procès SADI/ Chefs d’Etat de la CEDEAO : Les vraies raisons du boycott de Me Gakou

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

 Le parti Sadi était à la barre le 30 octobre 2012 à Abuja (Nigeria) lors de son procès, intenté contre les chefs d’Etat de la CEDEAO, sans deux de ses avocats. Il s’agit des Me Gakou et Bathily. La haute Cour de Justice de la CEDEAO qui a jugé recevable la plainte de Sadi, donnera son verdict le 10 décembre 2012. Le Secrétaire général du parti, Dr. Oumar Mariko, a trouvé le comportement de ses deux avocats déserteurs bizarre.

Me Mamadou Gakou

A rappeler que le parti Sadi a intenté un procès contre les chefs de la CEDEAO pour immixtion illégale de la Cédéao dans la crise malienne. Initialement prévue pour le 25 octobre 2012, l’audience s’est finalement tenue le 30 octobre 2012. Dans ses présentations, le parti Sadi veut que la CEDEAO cesse de se substituer au peuple malien. Pour cela, une pile de documents a été constituée et développée par Me Mariam Diawara, l’un des avocats du parti.

Les autres supposés avocats de cette formation politique, notamment Me Mamadou Gakou et Me Bathily, n’ont pas daigné faire le voyage sur Abuja. Ils ont brillé à la barre par leur absence.  A en croire le Secrétaire général de Sadi, Dr Oumar Mariko, toutes les dispositions étaient pris pour leur participation. C’est d’ailleurs pourquoi, Dr Mariko a trouvé leur comportement bizarre. Il a indiqué Me Gakou ne respecte plus les Rendez-vous.

Doit-on parler de divorce entre les deux hommes qui ont soutenu le coup d’Etat du 22 mars 2012 ? En tout cas, ils ne sont plus en odeur de sainteté.  Me Gakou n’a pas digéré l’emprisonnement récent d’un de ses cousins par Dr. Oumar Mariko.  Il dit aussi n’était pas être obligé d’aller à Abuja, car il n’est pas du parti Sadi, mais président d’une formation politique. Me Gakou se dit surpris par les propos de Dr. Mariko, lui (Gakou) qui a fait libérer Oumar Mariko en 1990 de la prison sous le régime de Moussa Traoré. « J’ai un compromis avec Oumar Mariko, mais celui-ci est apolitique » a-t-il précisé. Et d’ajouter qu’il n’est pas de ces avocats qui laissent leurs clients en plein procès.

A.M

SOURCE:  du   14 nov 2012.    

2 Réactions à Procès SADI/ Chefs d’Etat de la CEDEAO : Les vraies raisons du boycott de Me Gakou

  1. Tiekoroba

    Tout le monde s’attend à ce divorce, je peux pas comprendre comment Me Mamadou Gackou l’un des meilleurs avocats du Mali faire cavalier avec Oumar Satan Marico.

  2. MALCOMX1424

    Des tocards ensemble finissent toujours a se trahir,bande de larron en foire.Gakou me fait pitie wallaye,je sais pas vraiment la ou il a fait ses etudes de droit,un homme de robe de formation qui se permet d’applaudir un bruit de botte,c’est vraiment horrible.
    Je sais pas le lendemain du coup d’etat s’il etait sous l’effet de l’alcool ou si c’etait la haine qui lui rongeait,sinon deontologiquement,tas plus de credibilite pour exercer ton metier d’avocat.Tu fais honte a tes profs wallaye,en voyant un Mr qui a prete serme pour securiser et faire s’en sorte que les institutions puissent marcher normalement,se retrouve avec des bandits nourris d’esprit vindicatif pour ralentir la croissance et l’espoir de tout une nation.
    Quand a mariko ce reactionnaire ne de la derniere pluie,pense qu’on ne peut pas construire un pays sans faire du tapage comme des gamins,espece de pleurnichard la.Au lieu de suivre la voix castrolienne ou bolivarienne,pourquoi ne pas opter pour notre voix tracee par les maliens.Si la voix castrolienne etait la meilleure,ca allait trouver que le Cuba est devenu l’hebdorado pour le tiers monde,donc detrompe pas,redescend de ton firmament la,ne te camoufle pas derriere ta peau de reactionnaire pour arnaquer les pauvres pour ne pas dire les faibles d’esprit.Rien a ebauche d’abord,le pire est devant vous….