Promotion de la justice sociale : Les APM s’installent à Bla et Tominian

0
Promotion de la justice sociale : Les APM s’installent à Bla et Tominian

Après Niono, le 15 juillet dernier, la tournée de la délégation nationale des APM (Associations pour le Mali) s’est poursuivie, le week-end dernier, en quatrième région avec les étapes de Bla et de Tominian. Dans ces deux localités, la délégation conduite par le secrétaire général du bureau national, Silvestre KAMISSOKO, a procédé à la validation des bureaux locaux. L’objectif de cette descente de terrain était d’implanter les structures des APM dans la région après Sikasso le mois dernier. À travers ces sorties, il s’agissait aussi pour les responsables d’édifier les militants et sympathisants sur les objectifs, les missions et les ambitions des APM.

En vue de mieux défense des droits des populations vulnérables, l’implantation des APM se poursuit en quatrième région, avec les étapes de Bla et Tominian le week-end dernier.

Pour cette deuxième sortie dans la région de Ségou, la délégation nationale conduite par Silvestre KAMISSOKO, était composée, entre autres : du Colonel Nianan DEMBELE ; de Mme Coumba KANE, membre du comité religieux ; des coordinateurs de Koulikoro, Kati, Ségou, etc.

Dans la matinée, Bla a été la première étape de cette visite où les membres de la délégation ont été accueillis au « Carrefour de San » en face de la gendarmerie, par le chef de village lui-même, le doyen Seydou TANGARA, en présence du secrétaire général du bureau de la localité, Dramane BAYO. On y notait la présence de certaines notabilités, des représentantes des femmes.

21 hectares litigieux à Wakoro

Au cours de cette escale, la délégation a été informée d’un litige foncier relatif à 21 ha dans le village de Wakoro. Selon le chef village de Wakoro, Bakary SOGOBA, c’est une décision de justice qui est à l’origine de cette situation très difficile pour les paysans en cette période sensible de la campagne agricole.

Après avoir pris bonne note, le chef de la délégation a donné des éléments d’apaisements aux parties de ce conflit.

De même, à Bla comme à Tominian, il a brièvement présenté les réformes foncières que vient d’entreprendre la ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et des domaines de l’État, Mohamed Ali BATHILY, non moins président des APM. Il s’agit, notamment de l’élaboration d’un cadastre polyvalent en cours et de l’établissement de la Carte foncière du Mali.

On se rappelle que le ministre BATHILY, lui-même, avait tenu un meeting d’information sur les mêmes lieux en début d’année 2016.

Arrivée sous une pluie battante dans l’après-midi à Tominian, après, une brève escale à San, la délégation a été accueillie à l’entrée de la ville par des sympathisants et membres des APM de Tominian avant d’être conduite au siège de la caisse de microfinance où une foule nombreuse de femmes de jeunes, de notables, des représentants des associations et partis politiques amis, l’attendait impatiemment.

Dans son mot de bienvenue, le secrétaire général des APM de Tominian, Alexis DAKOUO, a souligné que la visite du jour était le témoignage de l’attachement des APM et de son président, Mohamed Ali BATHILY, au « Buwatun », autrement dit, pays des « Bwa ».

Tominian déjà en avance

Selon, M. DAKOUO, la validation de la section locale permettra aux militants des APM de mener aisément leurs activités citoyennes au bénéfice des populations du cercle. Au passage, il a tenu à rappeler, devant les invités, les activités menées depuis septembre 2015 par les APM à Tominian, dont entre autres : la mise en place d’un bureau provisoire de la section ; la mise en place des cellules APM dans 11 communes sur les 12 que compte le cercle ; la distribution de 280 cartes de membres, etc.

« Les populations du cercle de Tominian sont convaincues de la pertinence des idéaux des APM : lutte pour l’épanouissement des populations surtout à travers la préservation des droits, dont celui foncier au niveau du monde paysan », a-t-il clamé.

De même, il a exprimé le soutien des populations de Tominian au président des APM pour son combat, mené au quotidien, pour donner espoir aux milliers de Maliens spoliés de leurs terres. Il s’agit, selon lui, de vaincre l’injustice dont souffrent nos masses paysannes.

Afin que les APM puissent atteindre les résultats escomptés à Tominian, le secrétaire général du bureau local, Alexis DAKOUO, a sollicité un appui matériel et financier de la part du bureau national voire la construction d’un siège des APM.

Dans les débats, Balla KONATE, l’un des notables de la localité, a rappelé qu’il avait suivi avec beaucoup d’intérêts l’interpellation du ministre BATHILY à l’hémicycle par des députés.

« Je suis très fier de ce ministre », a-t-il dit. Avant de remercier IBK pour l’avoir gardé dans son gouvernement.

Tour à tour, les membres de la délégation ont pris la parole pour féliciter et remercier les populations de Tominian pour leur accueil et leur grande mobilisation.

Les Bwa réclament BATHILY

Dans son intervention, le colonel Nianan DEMBELE, a souligné que l’ancêtre des « Bow », Banzani THERA, était un précurseur du combat que ministre BATHILY est en train de mener aujourd’hui contre l’injustice dans notre pays. Selon lui, le combat pour la justice sociale a véritablement commencé ici au pays « Bow » de manière déterminée contre le colon.

De son côté, le chef de délégation a insisté sur le fait que les APM constituent une organisation citoyenne de la société civile créée par et pour le président IBK, lui-même, en 2013, une association dont il a confié la présidence au ministre BATHILY.

C’est pourquoi à chaque étape, les responsables des APM ont toujours réaffirmé leurs soutien et accompagnement sans faille au président de la République et au gouvernement du Mali.

S’adressant aux militants, M. KAMISSOKO, comme à chaque occasion, a insisté sur l’intégrité morale qui est un principe cardinal des APM.

« Nul ne peut se prévaloir de son statut de militant APM pour s’accaparer des droits des autres », a-t-il prévenu.

Le bureau provisoire de 29 membres, qui a été validé, est dirigé par Alexis DAKOUO. Quant au bureau des femmes, il est dirigé par la maire sortante de Tominian, Mme Néma THERA.

Cette cérémonie a été marquée par la remise symbolique d’une hache, appelée « Wouré » en langue locale aux représentants du ministre Mohamed Ali BATHILY, en hommage à son combat pour la justice sociale.

La « Wouré », une arme redoutable utilisée, dans le temps par les guerriers « Bwa » pour défendre le terroir, elle symbolise également l’arme de combat contre l’injustice sociale.

Aujourd’hui, Mohamed Ali BATHILY, combattant infatigable pour la justice sociale, est attendu à Tominian.

Par Abdoulaye OUATTARA

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here