Présidentielle 2012 / Jeamille Bittar candidat

0
1

Dimanche 29 janvier Jeamille Bittar a déclaré sa candidature à la présidence de la République, au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée dans une salle comble de l’Union africaine de l’Hôtel de Laïco de l’Amitié.

Selon Jeamille Bittar, les défis sont certes nombreux et multiformes, mais ils ne sont pas hors de notre portée. La préservation de la paix et la stabilité de la région nord de notre pays font partie de ces défis. « Le dialogue doit faire place aussi à la fermeté, car la patrie est en danger », selon Jeamille Bittar. Vingt ans après l’avènement de la démocratie pluraliste, l’écrasante majorité de notre peuple continue de vivre dans la précarité, principalement les jeunes, à cause du chômage. L’école qui doit former l’élite, le citoyen de demain est en panne hypothéquant l’avenir du pays et l’exposant aux pires incertitudes, a déploré celui qui se propose au suffrage universel direct des Maliens. « Lorsque je regarde l’immense potentiel que la nature nous offre (eaux de surface et souterraines, terres fertiles, cheptel riche et varié, gisement de minerais) et quand je mesure le bas niveau d’industrialisation de notre pays, je relève une lancinante injustice imputable non pas au génie de notre peuple, mais aux seuls gouvernants », s’insurge Jeamille Bittar.

Cette situation est devenue aujourd’hui intolérable, a-t-il déclaré. Pour Bittar ses camarades politiques ont répondu par un silence à ses multiples appels en leur direction pour une action commune. Selon lui, « il est temps de passer des discours à la pratique dans une dynamique de culture de résultat dans un culte de l’intégrité et de la solidarité ». Il est candidat à la présidence de la République pour servir les jeunes qui sont l’avenir et le socle de notre pays. Bittar compte sur des investisseurs étrangers pour l’industrialisation du pays, la mobilisation de l’épargne interne pour freiner l’émigration. Il mise sur l’agriculture, l’élevage et la pêche. Le candidat déclaré promet d’exposer dans un avenir proche, son « projet pour un Mali émergent ».            

Cette déclaration de candidature a été précédée, le samedi 28 janvier dans le pavillon des sports du stade Modibo Kéita, d’un meeting de soutien à la candidature  de Jeamille Bittar, organisé par le Mouvement des Enseignants de l’Union des Mouvements et Associations du Mali (UMAM).  Soutenir Bittar pour la revalorisation de la fonction enseignant .Tel était le message que voulait véhiculer le Mouvement des Enseignants de l’UMAM lors de ce meeting qui a vu la présence de plusieurs membres de l’union avec à leur tête le Président Amadou Koïta et surtout celle du Parrain, Jeamille Bittar candidat à l’élection présidentielle de 2012.

 Le coordinateur du Mouvement des Enseignants de l’UMAM, Siaka Traoré, a remercié tous ses collègues venus des différents caps du pays pour réitérer leur soutien infaillible pour l’ascension de leur candidat à la magistrature suprême. Dans son discours, Amadou Koïta, président de l’UMAM,  a tenu à rendre hommage à tous les enseignants pour le travail rendu à la nation pour la transmission de leurs savoirs aux fils du Mali et pour leur contribution sans faille à l’avènement du pays à la démocratie. Jeamille Bittar a remercié vivement les enseignants du Mali pour cette mobilisation et cet engouement en vue de sa victoire pour faire de l’école malienne la meilleure de la sous région.                                 

Adiaratou Sangaré / B. Daou

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.