Présidentielle 2012 : Le groupement des commerçants maliens se cherche un candidat

0
0

L’investiture du nouveau bureau national du groupement des commerçants maliens, a eu lieu  21 janvier 2012 à l’hôtel de l’Amitié de Bamako. Sous l’égide de son président, Soya Golfa, le groupement  compte être un acteur  actif aux élections prochaines. 

Le Groupement des commerçants maliens (GCM), composé de commerçants, industriels et de prestataires de services,  s’est réuni pour la  première fois  depuis la tenue de son  assemblée générale statutaire  du  15 octobre passé. Au menu des débats, l’appel à la solidarité, à une participation active aux  élections.                     

Il a en outre  condamné les attaques barbares du nord Mali. Crée en 1947, le  groupement des commerçants maliens a eu pour premier président El Hadji Sidi Koné.  Le nouveau bureau  est composé de 160 membres en plus des 8 membres de droits. Dans son intervention, Soya Golfa a exhorté les commerçants à la cohésion, à la solidarité. Les opérateurs économiques, dira t-ils, occupent une place importante  dans l’économie du pays et  un véritable  vivrier électoral. C’est  conscient de cette réalité que  les commerçants   ne comptent plus se contenter de vagues promesses qui très souvent ne sont pas tenues. Pour 2012, le groupement  a  décidé de laisser les partis politiques venir à eux. Car comme le groupement semble l’avoir décidé, il est important qu’il vote pour un programme qui accorde une grande place à leur secteur.

 Dans son allocution, Soya Golfa, a appelé à la cohésion, à l’unité entre tous les opérateurs. En effet,  soulignera t-il, tous les commerçants ont les mêmes préoccupations et tous sont concernés par les problèmes de la cherté de la vie.  Les différentes interventions ont porté sur la réglementation des affaires, la distinction à faire entre fonctionnaires et hommes d’affaires ; la formation des membres ; l’élaboration d’un programme d’activités pour 2012 ; le soutien au gouvernement  pour les militaires déployés au nord du pays.

Le président du GCM, Soya Golfa a fait une déclaration pour condamner fermement l’attaque  contre les villes de Ménaka, Aguelhok et Tessalit, dans le nord-est du Mali.  Pour le secrétaire général, Mamadou Baba Sylla, Soya Golfa et l’ensemble du GCM, les attaques perpétrées par des rebelles sont un réel  acte de banditisme. Et le président du groupement de réaffirmer que  le Mali est indivisible comme l’indique notre devise «  un peuple, un but, une foi »,

Khadydiatou Sanogo

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.