Présidentielle 2012 : Soumana Sako à Nioro du Sahel

0
1

La ville sainte de Nioro du sahel a reçu, ce vendredi  20 janvier 2012,  la visite du Dr Soumana Sako, le candidat de la Convention Nationale pour une Afrique Solidaire, CNAS Faso hérè. Accompagné de son épouse, des responsables de son parti et des représentants du parti FAD (Front Africain pour le Développement), l’ex-premier ministre sous la transition a été reçu avec les honneurs par les Niorois.

La population de Nioro du Sahel sorti massivement pour la circonstance a pris d’assaut la maison des jeunes de la ville pour écouter le leader du Cnas Faso hérè. Lors de son speech, le Dr Soumano Sako  a appelé la population à voter pour lui  pour un avenir beaucoup plus radieux : «  celui qui vous dit que le futur président du Mali est désigné par la France vous ment, c’est vous qui choisissez. On a travaillé mais beaucoup reste encore à faire. N’acceptez pas d’être les laissés pour compte du système. Ceux qui viennent vous donner de l’argent, du thé, des T-shirts… pour avoir votre vote ne font que vous achetez avec l’argent qu’ils vous ont volé. Toujours égal à lui-même, Soumano Sako a promis de résoudre les problèmes qui gangrènent la société malienne : la crise scolaire, la corruption, les conditions exécrables des cultivateurs et des femmes dans les zones rurales… Le candidat est revenu sur sa promesse de renégocier les contrats miniers.

Le secrétaire générale du FAD, Mandjou Traoré, a appelé la jeunesse nioroise à voter pour  le Dr Sako qui, selon lui, est le président  qu’il faut pour le Mali car il n’a jamais trahi son peuple. Après le cercle de Nioro, le Dr Soumana Sako et sa délégation se sont rendus le samedi 21  janvier 2012  dans la commune rurale de Kirané, cercle de Yélimané. Accueilli chaleureusement par les habitants de Kirané, le secrétaire général  du Cnas Faso Hérè à Kirané, Djibril Traoré, a exposé les principales difficultés auxquelles la commune est  confrontée : manque d’infrastructures routières,   pluviométrie faible,  problèmes rencontrés par les immigrés. Le candidat a promis de trouver une solution à ces problèmes s’il accède à la magistrature suprême.

Ensuite, ce fut le tour de la commune rurale de Krémis  de recevoir le Dr Soumana Sako, là les populations ont déploré l’absence des forces de l’ordre dans leur commune en plus des problèmes que rencontre la commune de Kirané. A Yelimané, le  représentant de la jeunesse a fait un discours très remarqué : « votre présence, aujourd’hui parmi nous est encore la preuve de votre attachement. Les actes patriotiques que vous avez eu à poser et que vous continuez à réaliser dans l’anonymat sont autant de motifs qui poussent la jeunesse à vous faire confiance et à vous soutenir. Aujourd’hui, le Mali a besoin d’un changement sur tous les plans tels que l’éducation, le chômage, l’insécurité sociale.

On dit toujours que la jeunesse est la force vive de la nation mais une jeunesse abandonnée, affamée, mal soignée, mal éduquée, sans emploi et non sécurisée a peu de force pour le développement du pays. »  Après l’étape de Yélimané, le candidat du Cnas Faso Hérè s’est rendu dans le cercle de Bafoulabé, plus précisément dans les commune rurales de Diakon, Madina et Goundara. Dans ces zones difficiles d’accès par manque d’infrastructures  routières adéquates, Soumano Sako a promis à ces populations de résoudre leurs problèmes car, dira-t-il, on ne peut pas  parler de développement sans infrastructures routières adéquates.                                                                                              

Madiassa Kaba Diakité, envoyé spécial

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.