Présidentielle 2012 : Soumi à la rencontre des Maliens

0
1

Le candidat de l’Union pour la République et la démocratie (URD), Soumaïla Cissé, le désormais ex-patron de la commission de l’Uemoa, depuis qu’il est rentré au pays pour s’occuper de sa candidature, multiplie des initiatives de terrain pour s’approprier des préoccupations de ses concitoyens. Le candidat de l’URD, qui a déjà avoué qu’il s’engage pour bâtir un nouveau Mali, est particulièrement attaché à ces visites de terrain ont l’avantage d’être plus près des populations et de fidéliser l’électorat. La semaine dernière, Soumaïla Cissé et la délégation qui l’accompagnaient étaient à Niafunké, Diré, Goundam, Gourma-Rharouss et Tombouctou. Le président Soumi a été accueilli avec ferveur et extase dans les zones visitées.


« C’est au contact des paysans, des éleveurs, des artisans et du monde rural que j’ai appris à gérer ce qui était notre plus grande société nationale, en assurant le développement de la filière coton, principale source de revenus du pays », ces propos de Soumi, lors de son investiture à l’élection présidentielle de 2012, traduisent bien la volonté de l’homme d’être à l’écoute de ses compatriotes

.
Aussitôt, après avoir quitté ses fonctions de président de l’UEMOA, après avoir été investi par son parti pour la présidentielle de 2012, Soumi, pour les habitués, ne tardera pas à reprendre son bâton de pèlerin pour sillonner les structures de son parti. Le voilà alors, tout fraîchement débarqué de Bamako, avec comme destination le grand désert malien où, à la faveur des retrouvailles politiques, sur le terrain, qu’il affectionne tant, le candidat de l’Urd s’est imprégné de la réalité du vécu de ses concitoyens.
En fait, c’est cela le credo naturel de l’homme qui a affirmé, lors de sa profession de foi, qu’il reste à l’écoute de son pays et qu’il est né pour le Mali. D’ailleurs, ce n’est pas par hasard que le programme dont il est l’initiateur s’appelle « Programme pour un Mali nouveau ». En contact avec le pays réel, Soumaïla Cissé aura à cœur d’expliquer aux Maliens, partout où ils sont, cette ambition pour le Mali.

Une ambition justifiée pour le Mali

 « Nous ne sommes pas nés pour nous, mais pour notre pays. Je vous invite à vous approprier cet exaltant devoir patriotique. Un devoir patriotique qui commande, par-dessus tout, de nous consacrer entièrement à notre tâche, ô combien noble, de servir le Mali ». Voilà le message politique du candidat de l’URD pour la présidentielle de 2012 qu’il essaye de transmettre aux populations maliennes, en dépit de leur diversité.


C’est bien pourquoi Soumi est constamment sur le terrain pour s’approprier les préoccupations de ses concitoyens. Certes, récemment, à la tête de l’UEMOA, l’homme a beaucoup côtoyé des chefs d’Etat, toute chose qui lui donne une parfaite connaissance des défis auxquels nos pays en voie de développement sont confrontés pour leur épanouissement, mais toujours est-il que Soumi veut garder le contact avec les populations maliennes avec lesquelles il compte bâtir le Mali nouveau dont il ambitionne tant.


C’est cette même volonté de proximité qui l’a amené, la semaine dernière, à Bamako, à visiter les locaux de l’Union malienne des aveugles. Accompagné de son épouse et d’une forte délégation de son parti et de sa nouvelle équipe de campagne, Soumi s’est engagé à trouver des solutions aux problèmes des personnes handicapées, d’une manière générale.


« La présence de l’homme sur ces lieux est la marque de la sensibilité légendaire et de l’humanisme débordant de l’ancien président de la commission de l’UEMOA », a déclaré à l’occasion le secrétaire général de l’URD, qui s’est dit ne pas être surpris par un tel élan de solidarité de Soumi Champion vis-à-vis des handicapés.


En réalité, au-delà de son aspect symbolique, cette visite à l’UMAV traduit la volonté de monsieur Cissé d’être le plus prêt possible des préoccupations de ses compatriotes. C’est également le moyen le plus indiqué pour ces derniers d’échanger directement avec l’homme qui est réceptif à toutes propositions tendant à renforcer son idéal pour le Mali.
Cette ouverture d’esprit du candidat de l’URD fait de lui un homme de terrain qui multipliera, les jours à venir, les nombreuses initiatives auprès des Maliens, de l’intérieur comme de l’extérieur pour s’enquérir de leurs riches expériences dans leurs efforts quotidiens de bâtir, souvent dans l’anonymat et dans des difficultés de toutes sortes, leur pays. C’est d’ailleurs dans cette logique, qu’aussitôt après l’UMAV, à Bamako, Soumi était déjà dans le pays profond. Cette nouvelle descente de terrain l’a conduit, selon des sources proches de son entourage, dans des localités de Niafunké, Diré, Goundam, Gourma-Rharouss, Tombouctou où il a visité des projets de développement local et plusieurs structures de son parti. Une manière, pour lui, de se coller à la réalité du vécu quotidien de ses compatriotes sur lequel il est persuadé que la bataille pour la présidentielle de 2012 se jouera.
Oumar Ouattara

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.