Présidentielle de 2012 : De grosses pointures de la classe politique s’apprêtent à rallier le camp de Modibo Sidibé

0
0

En dehors de la section URD de Gao qui a décidé d’apporter aide et soutien à la candidature de l’ancien premier ministre, de sources proches de différents états major de partis politiques indiquent que de grosses pointures de la classe politique pourraient rejoindre dans les prochains jours le camp de l’ancien Premier Ministre Modibo Sidibé.

De plus en plus, les adhésions en faveur de la candidature de Modibo Sidibé se font voir à travers tout le pays. Une donne qui ne fait que semer davantage des doutes dans les esprits de certains candidats issus de ces formations politiques. Dans cette vague de démission, la section URD de Gao n’a pas attendu longtemps malgré le passage de leur candidat (Soumaïla Cissé) pour se désolidariser de lui et de déclarer son aide et son soutien au candidat de la nation : Modibo Sidibé.

En plus des ténors de la classe politique qui ont rejoint le camp de Modibo Sidibé depuis des mois notamment ceux de l’UDM et le PCR ; les informations en provenance de plusieurs villes de l’intérieur font état que dans les tout prochains jours, nombreux seraient des cadres administratifs, politiques et autres leaders d’opinion à rallier l’ancien Premier Ministre dans sa conquête du fauteuil de la magistrature suprême.

Déjà, nombreux sont des militants à la base de plusieurs partis politiques, qui ont rallié le camp de Modibo Sidibé, avec armes et bagages. C’est le cas notamment de plusieurs élus communaux, parmi lesquels plus de 150 maires (des communes rurales et urbaines). En attendant, le début des vraies batailles, les associations, clubs et autres mouvements qui soutiennent la candidature de Modibo Sidibé, sont pleinement engagés dans la mobilisation.

C’est le cas des Forces Citoyennes du Mali qui regroupent en leur sein plusieurs clubs et associations partageant les mêmes ambitions et objectifs, en rapport au soutien à la candidature de l’homme que les maliens et les maliennes ne cessent de réclamer nuit et jour.

 

                        Par Kassoum Mariko


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.