Présidentielle de 2012 : La jeunesse URP dresse le portrait robot du futur président

0
1

Dans le souci d’orienter les électeurs dans leur choix du futur président de la république,  la jeunesse du parti Union des Patriotes pour la République (URP) a organisé le 7 Janvier 2012  une conférence  débat   dont le thème s’intitulait « Quel président pour le Mali de 2012 » au centre Islamique de Hamdallaye.
 

C’est  le ton de l’hymne Nationale du Mali, qui  a débuté la conférence débat. On notait la présence des membres du bureau politique du dit parti, le représentant de l’ambassadeur de France au Mali  Philip Didier des associons religieuses et féminines.  Le président des jeunes d’URP M. Zourkoufouli Maiga  dans son mot de bienvenue n’a pas manqué l’occasion de rappeler aux uns et autres l’importance capitale du choix du président de la république. Selon lui, nous nous acheminons vers les élections générales de 2012 et vers la fin du mandat du président actuel. L’objectif de la rencontre était de concourir à l’expression du suffrage universel dans le respect des principes démocratiques et des lois de la république, promouvoir la liberté, l’égalité  et l’éveil  des consciences.
 

Depuis l’annonce des élections générales, les partis politiques  s’agitent à tous les niveaux  pour gagner la confiance des électeurs. Ainsi, avec les multiples défis qui attendent le nouveau président, il y a lieu de tenir compte, à notre sens, d’un  certain nombre de critères afin d’opérer le bon choix.


 Le conférencier Me  Mamadou Gaoussou Diarra  a fait l’historique de l’avènement de la démocratie au Mali de 1992 a nos jours et partager sa petite expérience sur le portrait robot du futur candidat. L’enjeu de l’élection présidentielle de 2012 au Mali sera donc  de taille  puisqu’il s’agira de trouver le successeur d’un candidat indépendant  après 10 années passées  à la tête du pays. La tache ne semble pas aisée pour le nouveau président de la république,  a-t-il souligné. En outre,  à l’approche de  2012, des jeux d’alliance  et de regroupement des formations politiques en vue de faire face à l’échéance  se dessinent tous les jours entre les partis  politiques, c’est qui est normal. Mais nous pensons que le citoyen malien doit voter pour le candidat qui incarne des valeurs  qui traduisent  la volonté du peuple souverain, a-t-il ajouté.

Au cours des débats, dix (10) intervenants ont exprimé  leur souhait de voir le portrait robot du futur président :  crédible,  patriote,  un président capable de s’imposer par ses idées,  restaurer l’autorité de l’Etat, le candidat soit issu  d’un parti politique  et comme indépendant.


 Le  Dr Modibo Soumaré,  président du bureau politique  a salué  à  sa  juste valeur cette initiative des jeunes de son parti qui vient a point nommer. Le choix du portrait robot doit édifier tout électeur  à la veille des présidentielles de 2012.  Assainir la justice,  lutter contre la corruption. La base du choix des candidats aux présidentielles de 2012 doit s’inscrire dans la ligne droite de renforcer l’esprit  patriotique  par le travail  et le respect du bien public. Il a aussi, lancé un appel vibrant a l’endroit des électeurs  de ne pas voter sur la base de thé et de          t-short comme il est de coutume. En clair, ne pas céder à l’achat de conscience

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.