Présidentielle de 2012 : Malamine Koné dans l’escarcelle de Modibo Sidibé ?

0
1

Longtemps attendu, il est enfin arrivé. Il s’agit de l’ancien Premier ministre de ATT, l’Inspecteur de Police Modibo Sidibé qui a ôté sa tunique d’officier pour briguer la magistrature suprême. Alors, il entend ratisser large pour pouvoir tenir tête aux trois grands candidats politiques IBK, Soumi et Dioncounda. La machine est déclenchée.

Franco Malian Malamine Kone, founder of the sport wear house Airness gives a speech, 06 April 2006 in Saint-Denis, northern Paris, during the celebration of the sixth anniversary of his brand. AFP

                A cinq mois du 1er tour de la présidentielle prévu le 29 avril 2012, les candidats sont en pré campagne électorale. A cet effet, la campagne de charme est à son comble. Chaque parti politique ou chaque candidat tente, par sa manière, de se faire voir, de se faire plaisir et de se faire plaire. Ainsi, tout le monde est la bienvenue.

                Considéré comme étant un homme adulé par la diaspora, Malamine Koné avait été annoncé comme étant un des prétendants au fauteuil du Général Président en 2012. Au fur et à mesure que les échéances s’approchent, il est très peu cité. Alors, aux dernières nouvelles et de sources généralement bien informées, les émissaires de Modibo en France auraient pris attache avec l’enfant de Niéna. Avec qui, ils auraient conclu une alliance de soutien pour la présidentielle de 2012. Interrogés par nos soins, certains proches collaborateurs de Modibo Sidibé déclarent : «Nous ne pouvons pas, pour le moment, vous dire avec assurance si nous irons ou pas avec Malamine Koné. Mais, ce qui est sûr, nous sommes en train de toucher tout le monde même les candidats déclarés favoris. Nous voulons avoir des élections apaisées, libres et transparentes. De toutes les façons, au moment opportun, vous saurez tout et vous serez certainement surpris de voir ceux qui sont avec nous. Seul le temps ne ment pas». C’est bien dit.

                Quoi qu’il en soit, depuis le 19 novembre 2011 Modibo Sidibé est sorti de sa réserve. Alors, il a commencé à démarcher les partis politiques. D’ailleurs, il soutient être soutenu par de nombreux partis politiques. Alors, patience comme l’a si bien dit Me Alioun Blondin Beye : «Il faut savoir faire preuve de patience. Un homme patient voit venir les choses et au bout de la patience, il y a le miel….  Enfin, la patience est la moitié de la foi ».      

Boubacar DABO

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.