Présidentielle du 29 Avril 2012 : La section UM-RDA de la commune VI opte pour Bittar

0
2





L’UMAM et l’UM-RDA de la section de la commune VI du district de Bamako ont signé, le jeudi dernier 26 Janvier, un protocole d’alliance dans le but de donner la victoire à Jeamille Bittar lors de la présidentielle du 29 Avril prochain.

C’est dans une salle de conférence pleine à craquer, au QG de l’UMAM sis à Hamdallaye ACI 2000, que le président de ce mouvement, Amadou Koïta, a reçu la forte délégation de la section de l’UM-RDA de la section commune VI du district de Bamako pour la signature d’un protocole d’alliance entre les deux formations. Amadou Koïta, président de l’UMAM, a tout d’abord souhaité la bienvenue à la forte délégation de l’UM-RDA. Ne voulant pas monopoliser la parole, il l’a laissée à son homologue de l’UM-RDA. Lequel dira qu’il est heureux et comblé de joie pour la signature de cette alliance combien importante pour lui et pour sa délégation composée de femmes, de jeunes, de vieux et de moins vieux.

Dans sa déclaration, Modibo Coulibaly, président de la section UM-RDA de la commune VI, a tenu à dire aux jeunes de l’UMAM que cette alliance rentre aujourd’hui dans le cadre du soutien à la candidature du représentant de la commune VI, Jamille Bittar. Le président tiendra à dire qu’il ne faudrait pas que cela soit une surprise dans les jours à venir, au cas où les gens entendraient qu’ils ont été chassés du parti, l’UM-RDA, pour la simple raison qu’ils ont accepté de partir avec le camarade Bittar, alors que le bureau politique national se trouve aujourd’hui derrière le camarade IBK, a averti Modibo Coulibaly, avant de dire qu’ils s’assument contre vents et marrés.

Le responsable de la jeunesse de la CVI dira que cette alliance entre la section de la CVI et l’UMAM est l’aboutissement d’une longue et mure réflexion, mais qu’aujourd’hui, au nom de la jeunesse, ils acceptent d’accompagner le camarade Bittar pour la présidentielle de 2012. Pour clore avec ses mots, il dira : «Nous, à l’UM- RDA, nous luttons contre tout abus et je tiens aussi à vous dire, qu’il est aussi nécessaire  de savoir que beaucoup d’autres sections  de l’intérieur sont avec nous pour la signature de cette alliance et pour briguer la magistrature suprême avec Bittar».

Pour la présidente des femmes de la section UM-Rda de la commune VI, le fait de signer cette alliance ne peut être qu’une fierté et «une immense joie pour les femmes de ladite section car nous savons qu’avec Bittar notre avenir et celui de nos enfants sont garantis» a-t-elle martelé, avant de  prier le bon Dieu pour que cette nouvelle union entre les deux formations puisse perdurer. La présidente des femmes de l’UMAM, Ramatoulaye Touré, a déclaré qu’elle ne peut que dire merci à l’UM-RDA pour l’engagement auprès de Bittar.

Il faut rappeler que c’est au cours de la cérémonie de signature que le président Jeamille Bittar et son frère, Nicolas Bittar de l’UMAM de San, ont fait leur apparition dans la salle pour parapher le protocole d’alliance avec le président Modibo Coulibaly. C’est pourquoi Bittar a tenu  d’abord à présenter ses excuses pour le retard. Selon lui toujours, il n’y a qu’un fauteuil à Koulouba et que c’est un seul président qui sera élu et «personne ne  peut dire qu’il n’a pas, une fois dans sa vie, pensé à bien servir son pays. Alors, le combat pour aller à Koulouba n’est pas le mien, mais un combat générationnel», a-t-il martelé.

Seydou Oumar N’DIAYE               

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.