Présidentielle : Zou dans les starting-blocks

0
1

 

A travers  son premier congrès ordinaire, tenu le week-end dernier, la Convention Nationale pour une Afrique Solidaire (CNAS Faso hèrè) a investi son candidat, Dr Zoumana Sacko pour l’élection présidentielle de 2012.

Cette convention a permis aux responsables et militants de cette jeune formation politique de faire la relecture des textes fondamentaux de leur parti. Mais aussi, de présenter leur candidat aux nombreux militants qui avaient fait le déplacement pour être témoins de cet évènement.

Les qualités de l’homme ont été saluées lors de ce congrès. Ainsi, Zoumana Sacko a été présenté comme l’homme de la situation. Celui la même, qui est parvenu à  prendre les choses au moment où le Mali traversait une situation économique difficile après les évènements de mars 1991 .En tant que Premier ministre, il a la réputation d’avoir redressé la situation économique du pays,assuré le paiement régulier des salaires.

Aussi, ses compétences, sa probité morale et intellectuelle, son intégrité  ont été saluées par ses militants.

Les intervenants ont aussi mis un accent particulier sur sa capacité à faire changer les choses, sa gestion des affaires publiques lorsqu’il était ministre ainsi que son expérience dans d’autres fonctions.

Dans son discours d’investiture, Zoumana Sacko a invité ses militants à « retrouver  ce qui nous grandit ».Il s’agit selon lui de « retrouver le chemin de l’honneur et de la dignité, le goût du travail productif, du travail bien fait et bien rémunéré, la voie du bonheur individuel et collectif par le travail ».

Selon lui, cela passe  par l’amour de la partie, le dévouement total pour la cause du peuple, l’attachement à la justice sociale.

Pour le candidat de la Cnas Faso Hèrè, la défense résolue et la promotion des acquis démocratiques de la révolution de 1991 et la constitution du 25 février 1992 incombe à chaque malien et à chaque malienne.

Aussi, Zou  entend proposer, au peuple malien, un pacte refondateur global. Dont le contenu prend en compte l’ensemble des préoccupations du peuple malien. Notamment, la bonne gouvernance, le progrès économique, la justice sociale, l’autosuffisance alimentaire, l’égalité des chances.

Le candidat de la CNAS faso hèrè entend  redonner confiance à la jeunesse en lui proposant de nouvelles raisons d’espérer à travers la création d’emplois productifs et bien rémunérés.

Ce pacte est de nature à libérer les femmes de toutes les pesanteurs  entravant leur participation à la vie économique et politique de notre pays.

 

D. Diama

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.