Rassemblement pour les Actions Concrètes (RAC) : La Section de Sikasso mise en place

0
0

Dans son ambition de développer sa vision et ses idées pour un nouveau Mali, le RAC, porté le 23 juillet 2011 sur la scène associative malienne,  poursuit inlassablement son implantation à travers le pays. Un bureau de 31 membres a été mis en place, le samedi 17 décembre 2011 à Sikasso.

La salle Lamissa Bengaly a servi de cadre à ce lancement de la Section du RAC de la région de Sikasso. L’évènement a enregistré la présence des autorités politiques et administratives de Sikasso, des notabilités ainsi que d’hommes, de femmes et de jeunes convaincus pour le renouveau d’un Mali prospère.

Pour cette première sortie à l’intérieur du pays, le RAC a fait d’une pierre deux coups. Il a en effet procédé au lancement officiel des activités de la Section de Sikasso ainsi qu’à la tenue de sa rentrée politique 2011-2012.

L’occasion était propice pour les responsables du RAC de partager leur vision avec la population de Sikasso.

Dans son intervention, le président du RAC, Racine Thiam a rappelé ce que s’est qu’un jeune au Mali, de nos jours. «Il est très facile dans les discours et dans les meetings de critiquer les autorités politiques, à commencer par le chef de l’Etat, les partis politiques alors qu’en un moment donné, il est important  de faire son auto-critique», a-t-il expliqué. Ce, avant de proposer aux jeunes de se remettre en cause afin de changer le cours des choses. «Il faut que les jeunes se posent des bonnes questions. Qu’est-ce que je fais pour rendre ma vie meilleure ? Suis-je  utile  à ma famille, à mon pays ? Quel chemin prendre ?   Suis- je sur la bonne voie ?  Il faut que la jeunesse malienne réfléchisse à tout cela et  prenne ses responsabilités. Nous avons, aujourd’hui, une jeunesse attentiste, avide, qui ignore le sens du patriotisme et le don  de soi pour son pays», précise-t-il.

Après avoir fait un diagnostic critique sur l’état des lieux, le président Thiam a démontré qu’un mouvement politique se construit à partir du mouvement des idées et d’actions concrètes. «Nous disons que le moment est venu de prendre conscience que l’avenir de ce pays passe par cette l’implication de la   jeunesse dans les projets de développement du pays. La providence ne viendra pas et il faut que les jeunes se prennent en charge et regardent l’avenir avec confiance  et détermination pour prendre toute leur place dans l’édification du Mali de demain», assure t-il.

Au cours de son séjour à Sikasso, la très forte délégation conduite par le président Racine Thiam, a rendu des visites de courtoisie aux familles  Diamounténé (fondatrice de Sikasso) ; Traoré (famille royale) ; Résidence de Keletigui (chef de guerre) et Sanogo (notable religieux). Partout où la délégation a passé, le président a rappelé la vision du RAC. Très ému par cette approche, les notables de Sikasso ont réitéré leur engagement et leur soutien à toutes les actions du RAC dans la capitale du Kenedougou.

Soulignons que c’est un cortège impressionnant qui a conduit la délégation du poste de contrôle à sa résidence à l’Hôtel du Cinquantenaire.

Mamadou DIALLO «Mass» 

 

Envoyé spécial à Sikasso

 

        

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.