Réaction du RPM suite à la déclaration du PARENA : « Le Mali n’est pas l’impasse, c’est Tiébilé Dramé qui est aux abois »

3

« Le Rassemblement Pour le Mali (RPM) a lu avec surprise et tristesse, dans la presse, un document du Parti pour la Renaissance Nationale (Parena) intitulé « IBK, SEPT MOIS APRÈS : le Mali dans l’impasse ».

 

 

Bou Touré
Bou Touré

Le Rassemblement Pour le Mali (RPM), conscient de son devoir historique, de la confiance et de l’estime du peuple malien, hier comme aujourd’hui, s’est toujours refusé de verser dans l’agitation stérile, la polémique et le règlement de compte. Toutefois, face au mensonge, à la calomnie et à la duplicité du président du Parena qui s’estime seul digne de la Nation et notamment sur la gestion du dossier du Nord, le Bureau politique a décidé de lui apporter la contradiction à travers les mises au point suivantes :

  1. 1.   
  2. 2.   
  3. 3.    L’inconsistance du document et la légèreté des allégations conforte le Rassemblement Pour le Mali du désarroi, du déni de vérité et du délit de fasciés de l’opposition Parena qui enfourche le clairon du commérage et de la délation facile, alors qu’en parti responsable, il aurait pu mieux s’informer.

 

  1. 4.    Le Rassemblement Pour le Mali (RPM) qui revendique, sans complexe la part prééminente dans l’élection de son candidat, et ancien président durant 13 ans, déplore la gratuité des attaques et à l’absence de preuves et d’argumentaires pour étayer les accusations porté contre le camarade Ibrahim Boubacar Keïta, aujourd’hui président de la République.

 

 

3. Le Rassemblement Pour le Mali (RPM) estime, en effet, que, pour accuser, il faut non seulement avoir des preuves mais aussi s’assurer de sa propre probité et intégrité. Le président du Parti pour la Renaissance Nationale (Parena), Tiébilé Dramé dont la gestion controversée et encore non éclaircie du Ministère des zones arides et semi arides, du sommet France-Afrique de décembre 2005, de la conclusion de l’accord de Ouaga… doit se garder, par décence, de jeter la pierre le premier.

 

 

  1. 5.    Que le Camarade Tiébilé sorte de son aveuglement et de sa dénégation : la campagne électorale est belle et bien terminée, le Mali est de retour et l’espoir qu’a suscité la victoire de notre candidat est et demeure encore vivace dans le cœur et dans l’esprit de ceux qui l’ont élu. Le Camarade Tiébilé Dramé se doit de mettre à jour son logiciel de propagande. En tout cas, il devrait, on se réfère aux derniers sondages publiés par la presse.

 

  1. 6.    La rediffusion par l’ORTM, le 22 mars dernier, de la condamnation ferme et sans équivoque du coup d’Etat  par le président de notre parti à l’époque des faits enlève tout crédit à l’insinuation du Camarade Tiébilé qui reste encore dans l’amertume de la cinglante défaite de son camp qui se lit comme un désaveu historique ; voir la grande bérézina électorale subie en 22 ans de démocratie malienne.

 

 

6. Le Rassemblement Pour le Mali (RPM) ne revendique pas comme le camarade Tiébilé Dramé semble le reconnaître pour la victoire de son candidat à la dernière présidentielle «près de 78% des électeurs inscrits » mais seulement des votants. La nuance est de taille !

7. Le programme de notre candidat intitulé « Le Mali d’abord » a été largement ventilé pendant la campagne, et sa synthèse distribuée à la presse à l’occasion de son investiture le 4 septembre dernier. Il est connu de tous, sauf peut-être de Tiébilé Dramé qui doit être plus à hauteur d’estime et de crédit que ça !

 

 

8. Pour le président du Parena, « L’honneur du Mali » ne signifie, peut-être, rien ? Pour les Maliens qui ont massivement voté IBK, si. Pour lui, « Le Bonheur des maliens » ne signifie, peut-être, rien ? Pour les Maliens qui ont massivement voté IBK, si. Pour lui, « La dignité du peuple » ne signifie, peut-être, rien ? Pour les Maliens qui ont massivement voté IBK, si.

9. Le Rassemblement Pour le Mali (RPM) affirme haut et fort, sans risque d’être démenti, que son candidat qui préside aujourd’hui les destinées de notre pays, hier comme aujourd’hui, n’a jamais détourné ou volé un franc de l’Etat malien. IBK n’a jamais touché un centime du Mali ou un quelconque avantage qu’il n’avait droit. Qu’en est-il du président du Parena ?

 

 

10. Parti responsable, le Rassemblement Pour le Mali (RPM) engage et encourage le gouvernement à poursuivre, sans aucune distraction, la réforme, le rééquipement de notre armée et le réarmement moral de nos soldats, trahis et jetés en pâture par une camarilla politicienne prédatrice qui voudrait après leur forfaiture l’amener à étaler sur la place publique les secrets défense.

 

 

11. Le Rassemblement Pour Mali, ainsi que la grande majorité du peuple malien, partage et soutient totalement les positions du président de la République de même que la démarche inclusive et les solutions préconisées par le gouvernement en vue de la résolution du problème du Nord.

 

 

Notre parti reste déterminé, entièrement mobilisé et engagé, à travers un soutien sans faille, derrière celui qui a été son président durant 13 ans. Le RPM et l’ensemble des Maliens encouragent le président de la République et le gouvernement à maintenir ces positions courageuses et à tout entreprendre en vue de les faire prospérer.

Bamako, le 19 avril 2014

POUR LE BPN-RPM

Le 1er Secrétaire à la Communication

M. Boubacar Touré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

Comments are closed.