Rébellion au nord du Mali – Manifestations : La classe politique au chevet de la paix

8
0

Samedi 4 février 2012, la situation au nord Mali a été au centre d’une rencontre entre le Président de la République, Amadou Toumani Touré et la classe politique malienne. Ont participé à cette rencontre, les présidents de l’Adema Dioncounda Traoré, de l’Urd Soumaila Cissé, du Mpr CHogel Maiga ,du  Parena Tiebilé Dramé et plusieurs autres chefs de partis.

Compte tenu de la situation qui prévaut et les menaces qui planent sur la Démocratie et l’Etat républicain, une implication  des  politiques s’impose pour trouver une  solution de sortie de crise. Les leaders politiques étaient ,à cet effet, à Koulouba pour partager avec le Président ATT leur approche et analyse de la question pour juguler tous les dangers qui profilent à l’horizon.

Selon Dioncounda Traoré qui a accordé une interview à l’ORTM, le président de la République, a fourni beaucoup d’informations à la classe politique sur la situation du nord, la situation militaire, celle de l’armée, ainsi que les capacités réelles de celle-ci, par rapport à la rébellion au nord. Ces informations, selon Dioncounda Traoré, vont  « permettre d’affiner les dispositions qu’ (ils) envisagent sur le plan politique ».

Leur objectif est d’abord « de faire taire les armes, d’arriver à faire en sorte, qu’il n’y ait pas d’amalgames dans ce pays, et d’arriver à faire en sorte que l’on ne mette pas tout le monde dans le même sac. Parce que s’il est vrai qu’au nord il y a des compatriotes qui ont pris les armes pour s’exprimer, il n’en est pas moins vrai que parmi nous vivent des compatriotes qui ont également pris les armes à nos côtés, pour lutter contre cette insurrection au nord. Je pense qu’il ne faut pas faire d’amalgame, il faut arriver à une situation où tout le monde puisse garder son calme et sa sérénité et que nous puissions trouver une solution à tout cela », a déclaré Dioncounda Traoré.

Alors que la classe politique reçue à Koulouba n’avait pas évoqué les échéances électorales à venir, ATT leur a rappelé que le respect du chronogramme des élections, reste sa préoccupation majeure aujourd’hui. Son souci dira-t-il  est que les élections se tiennent dans les dates constitutionnelles, pour lui permettre  de toutes les façons de s’en aller le 8 juin ,  de passer le relai au nouveau président de la République et aux nouvelles institutions. « Il l’a dit, répété et suffisamment insisté là-dessus, … mes camarades et moi l’avons accueilli avec plaisir. C’est une préoccupation majeure chez lui », selon Dioncounda Traoré.

B. Daou

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
djerrybarry<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 41</span>
Membre
djerrybarry 41
4 années 7 mois plus tôt

les rebelles ont leur site sur le novamov plein de mensonge s.v.p veuillez reporter le site voici l’adresse http://www.mnlamov.net/

pater<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 86</span>
Membre
pater 86
4 années 7 mois plus tôt

Nous devons dissoudre tous les partis politiques actuels pour en creer d’autres en exluant les actuels dirigents politiques corrompus qui ont mis le pays en ruine de 1991 a aujourd’hui. Nous ne voulons plus d’eux.

Ampindo<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 11</span>
Membre
Ampindo 11
4 années 7 mois plus tôt

Pourquoi IBK n’a pas été convié à cette rencontre ???????

1FILSDUMALIBA<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 7083</span>
Membre
1FILSDUMALIBA 7083
4 années 7 mois plus tôt

C’est seulement maintenant que la classe politique commence a reagir. Mais pour qui elle nous prenne. Ces problemes etaient presents depuis longtemps mais elle a ferme sa g-ue-u-l-e, muette et impassible sans dessein face au peuple. Cette classe politique n’est qu’une manipulee et ne voit que ses propres interets partisanes. en !0 ans elle n’a jamais ete capable de sopposer a l’etat et le gouvernement pour leurs malversations. Pire les projets de lois sur le code la famille, l’augmentation des primes, dont on a pas les moyens, ou je ne sais quoi des anciens presidents etc.., votes et acceptes par l’assemblee nationale corrompue et manipulee de tout part. Honte a vous, vous avez enterre le Mali. J’espere que le prochain president sera un vrai de vrais pour annuler tous ceux la.

djraminadjrara<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 204</span>
Membre
djraminadjrara 204
4 années 7 mois plus tôt

1)Nous disions et nous l’avions toujours dit que l’exécutif malien sous la demande du législatif devait rapidement déclarer l’état d’urgence dans toute la zone Nord y compris la zone du Ouagadou et d’y envoyer l’armée pour ratisser toute la zone en vue d’arrêter tout suspect de faire passer de vie à trépas ceux parmi les déserteurs lâches de l’armée libyenne ou ceux parmi les touaregs maliens venus de Libye ou ceux des maliens vivants au Nord qui auraient des velléités rebelles ou indépendantistes ou ceux parmi les islamistes vivants dans le Ouagadou qui refuseraient de quitter le Mali Nous disions que l’armée pouvait se faire aider par le mouvement patriotique d’auto-défense « le GANDAKOYE » qui a 1bonne connaissance de la zone Nous disons que des mandats d’arrêt internationaux ou appels doivent être également lancé à l’encontre de toutes les personnes qui soutiennent ou soutiendront ces dites velléités aux fins de les mettre hors d’état de nuire

djraminadjrara<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 204</span>
Membre
djraminadjrara 204
4 années 7 mois plus tôt

2)Nous disons quelle est cette armée où 1soldat ou 1officier peut déserter rejoindre l’armée ennemie et après revenir reprendre sa place sans aucune sanction Nous disons qu’il est temps que cette inconscience ce laxisme ce favoritisme cesse au nom de la rigueur et de la responsabilité Comment 1armée responsable peut elle garder en son sein ses pires ennemies soit disant au nom de la paix Nous demandons aux vrais soldats de ne plus accepter ce état de fait Nous disons que l’ennemie doit être toujours mis hors d’état de nuire par tout les moyens Nous disons également que tout déserteur allant rejoindre l’armée ennemie doit être traduit devant la cours martial et condamné à la peine capital ou la peine à perpétuité et il est inhumain et irresponsable d’envoyer des soldats se battre sans moyens conséquents Nous disons que les responsables de cela doivent passer devant la justice à la demande des parents des soldats

djraminadjrara<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 204</span>
Membre
djraminadjrara 204
4 années 7 mois plus tôt

3)Nous disons qu’il est temps que l’exécutif et le législatif maliens cessent d’être pris en otages par ces « Touaregs paresseux sans foi ni loi » au nom du développement de leur région Nous disons que le développement des autres régions est le fait du dynamisme du labeur au travail de leurs populations et aussi grâce à l’argent des émigrés issus de ces zones car le Mali est classé parmi les pays les +pauvres de ce monde Nous disons qu’il est temps pour ces « Touaregs paresseux » d’utiliser l’argent destiné à l’achat des armes l’argent issu de leur émigration à créer des projets régénérateurs de revenues dans leur zone et de se mettre au travail Nous disons que les armes n’apportent que faim misère maladie mort hyper retard dans leur région Nous disons que c’est triste déshonorant paresseux triste et ignoble d’attendre toujours l’aide d’autrui des autres

djraminadjrara<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 204</span>
Membre
djraminadjrara 204
4 années 7 mois plus tôt

4)Nous disons encore 1fois que l’exécutif et le législatif maliens doivent mettre de côté leurs intérêts politiques personnels familiaux égoïstes et primaires aux fins de résoudre 1fois pour toute ce problème des rebelles touaregs et les Suppôts de Satan d’Aqmi car aucun exécutif et législatif étrangers ne viendront faire ce travail à leur place Nous disons que le temps des dialogues est dépassé il faut opter pour la solution finale Nous disons que s’ils en sont incapables ils doivent démissionner selon la déontologie démocratique Nous disons au cas ils refusaient de démissionner sans résoudre ce problème avant les futures élections présidentielles nous demandons au peuple malien de sanctionner tous les membres de l’exécutif (gouvernement) et du législatif (assemblée nationale) qui seront candidats en ne les votant pas

wpDiscuz