Referendum : Le Premier ministre appelle les femmes à « voter massivement » pour la nouvelle Constitution

0
0
Mariam Kaidama Cissé premier Ministre

Profitant de sa rencontre avec le collectif des femmes maraichères de la commune de Dioro, Mme Cissé Mariam Kaïdama a appelé ses sœurs  à dire  « oui » au référendum du 29 avril prochain. Convaincue que les femmes comptent dans la réussite du processus électoral, le Premier ministre plaide pour un sursaut féminin.

Constituant plus de 51% de la population malienne, les femmes sont pourtant relégués au second plan dans les affaires publiques. Une anormalité que Mme le chef du gouvernement, 2012 veut corriger. En marge de la cérémonie de pose de la première pierre du nouveau lycée de Dioro, le Premier ministre a rencontré les trois associations de femmes maraîchères de la commune. Cette rencontre, qui est intervenue après la visite du Centre de santé communautaire (fruit du projet « Village du Millénaire »), s’est déroulée dans une atmosphère plutôt détendue.

La symbolique était forte pour les femmes paysannes de Dioro à l’idée qu’une femme dirige notre exécutif.
Exprimant leur félicitation et leur encouragement à Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé, les femmes exploitantes ont parlé de leur activité et surtout des  difficultés auxquelles elles sont confrontées. Des difficultés qui ont pour noms : manque de matériels de travail adéquats, problèmes d’approvisionnement en intrants agricoles, etc.

« Mobilisez-vous pour les élections »

Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé a donc remis à chacune des associations paysannes de Dioro la somme de 200.000 francs CFA comme « appui modeste » afin de mener à bien leur activité de maraîchage. Pour le porte-parole des trois associations, « il s’agit véritablement d’une marque de solidarité qui les conforte dans leur conviction que la cause féminine est au cœur des préoccupations du gouvernement de notre pays ».
Profitant des échanges avec ses sœurs, Mme le Premier ministre s’est longuement évoqué les enjeux des élections d’avril prochain. Selon elle, « 2012 marque une année très importante dans l’histoire de notre pays, avec la tenue d’élections présidentielles, référendaires et législatives dans quelques mois ».

Selon Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé, « ces élections sont celles des femmes ». Appelant chacune à voter massivement pour le candidat de son choix,  la patronne de l’exécutif a souligné « le souci du gouvernement d’organiser des échéances électorales libres et transparentes ». Pour relever ce défi, le taux de participation reste un enjeu majeur. C’est pour cela, dit-elle, que les femmes (constituant plus de la moitié de la population) doivent sortir massivement pour accomplir leur devoir de citoyenneté. « Votre rôle est déterminant dans la réussite du processus électoral » a déclaré le chef du gouvernement aux femmes de Dioro.
La rencontre a été aussi l’occasion pour le Premier ministre de plaider en faveur de l’adoption de la nouvelle Constitution. Expliquant aux femmes que ce projet « traduit la volonté du président Amadou Toumani Touré de renforcer notre démocratie », le chef du gouvernement a invité les femmes et les populations de Dioro en général à voter « oui » au référendum du 29 avril prochain. « Vous comptez dans la démocratie, et vous ne devez pas rester en marge de ces futures élections », a rappelé Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé. Qui est revenue sur la nécessité de s’inscrire sur les listes électorales, et d’obtenir pour chacune sa carte d’identité.
La présence de Mme le Premier ministre à Ségou a été aussi marquée par la visite des champs de pomme de terre à M’Bèwani dans la zone Office du Niger et des champs de l’opérateur économique Modibo Keïta. Ici, le chef du gouvernement a apprécié l’immense travail abattu par les producteurs dans le cadre de l’atteinte des objectifs en matière de sécurité alimentaire.
Issa Fakaba SISSOKO

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.