Rencontre politique entre la CODEM et l’UMAM : Vers une alliance pour les échéances électorales à venir

4

Le lundi 1er avril 2013, le parti CODEM (Convergence pour le Développement du Mali), a reçu à son siège (sis à Djélibougou), sous la conduite de son président  M. Housseni Amion Guindo, une délégation du parti UMAM (Union des Mouvements et des Alliances pour le Mali) conduite par son président, Jeamille Bittar. Cette visite rentre dans le cadre du raffermissement  des relations entre les deux formations  politiques qui envisagent une alliance électorale lors des échéances à venir.

Housseini Amion Guindo et Jeamille Bittar
Housseini Amion Guindo et Jeamille Bittar

C’est vers 17 heures que la délégation du parti UMAM est arrivée au siège de la CODEM. Prenant la parole, M. Jeamille Bittar, président du parti UMAM,  a d’abord expliqué l’objet de la visite, qui rentre dans le cadre du  renforcement des relations entre les deux  formations politiques.

Il a ensuite tenu à informer le président de la CODEM de la transformation de l’UMAM association en UMAM parti politique, depuis le 22 janvier 2012. M Bittar,  après un large tour d’horizon de la situation socio-politique  du Mali, a souligné l’impérieuse nécessité d’œuvrer pour  une alternance générationnelle, en vue  d’opérer un véritable changement pour le grand bonheur du peuple malien.

      ” Ce changement ne peut être effectif que par une synergie d’actions de l’ensemble  des acteurs” a rappelé le président de l’UMAM avant d’ajouter que : ” les oiseaux du même plumage volent ensemble“. C’est-à-dire que l’UMAM partage la même vision que la CODEM et c’est à cet effet qu’il a tenu à réserver sa  toute première visite à ce parti ami.

Pour sa part, le président de la CODEM, Housseini Amion Guindo dit Poulo, a remercié l’UMAM à travers son président pour cet honneur fait à sa formation politique. “On ne peut pas reconstruire le Mali en faisant revenir les anciens .Il faut un tournant générationnel ” a-t-il rappelé. Avant de poursuivre que ce changement doit être fait autour d’un idéal commun. Pour le président de la CODEM,   la gestion du pays n’est pas  l’apanage d’un seul homme, mais plutôt d’une équipe.  M. Sega Doucouré de l’UMAM-France  et Mme Aïchata Traoré  de la CODEM-France, ont tous fait des témoignages sur les parcours combien évocateurs des deux jeunes leaders.

Il est important de souligner qu’une commission de réflexion composée de deux membres de chaque parti a été mise en place en vue d’approfondir la collaboration entre les deux formations politiques.

Baba Cissé,Cellule Communication, UMAM

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. M. Bittar a encore changé de peau comme un margouillat qui se mue. Il se prépare à nouveau à profiter,à parasiter sur l’État. Il revient ainsi avec l'”UMAM” après avoir piller le pays au travers de multiples passations occultes de marché,du clientélisme aggravé etc… Tout ça sous le label “mouvement citoyen”.

    Je ne comprends pas la myopie intellectuelle de certaines personnes, comment est-il possible de suivre des individus sans aucune dose de crédibilité,des individus qui ont montré à maintes occasions leur degré de pourriture comme Bittar dans une quête de représentation nationale?

    Ouvrez les yeux et prenez vos responsabilités.

Comments are closed.