Rendez-vous avec Koulouba : le round-up de l’actualité brulante

1
Le directeur de la cellule de communication de la présidence de la République, Racine Thiam
Le directeur de la cellule de communication de la présidence de la République, Racine Thiam

Lors du « rendez-vous avec Koulouba » d’hier, le directeur de la cellule de communication de la présidence de la République, Racine Thiam, a eu des échanges libres et directs avec les journalistes sur les questions d’actualité. La rencontre a eu lieu comme d’habitude à la Maison de la presse.

Dans son propos liminaire, Racine Thiam a remercié les journalistes de leur intérêt croissant pour cet exercice d’information sur la vie du pays. « Pour mettre l’Etat sur pied, le président de la République a mis en priorité la défense du territoire national et la dignité de notre pays », a-t-il indiqué pour expliquer la montée en puissance actuelle de l’armée.

Racine Thiam assure, par ailleurs, que le chef de l’Etat a donné des instructions fermes pour que les problèmes macro-économiques soient mieux gérés. L’inflation a ainsi été maîtrisée. «Le FMI a confirmé cette tendance pour 2016 », s’est-il félicité avant de révéler que 120 milliards de Fcfa seront mobilisés pour la construction d’infrastructures destinées à améliorer le cadre de vie des populations. Les projets sont en train de sortir de terre sur toute l’étendue du pays, a soutenu, à ce propos, Racine Thiam. Images vidéo à l’appui, il a ainsi expliqué que les travaux du pont de Koulikoro et de la route reliant cette ville à Bamako, progressaient rapidement.

Comment passer sous silence les coupures d’électricité et le manque d’eau potable ? Le conférencier a invoqué la démographie galopante pour expliquer le déficit entre l’offre et la demande aussi bien pour l’électricité que l’eau potable. « L’Etat est en train de mettre en œuvre des initiatives pour soulager les populations en ces moments de forte chaleur», a assuré le directeur de communication de la présidence.

Sur le dossier brûlant de Kidal ouvert par un confrère qui a fait remarquer que la capitale de la 8è Région échappait toujours au contrôle de la République, Racine Thiam a relevé que le retour de l’Etat cette partie du pays n’était pas une course de vitesse mais un combat de longue durée. Après la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation, il convient, de son point de vue, de restaurer la confiance entre les parties signataires pour disposer d’un environnement serein pour la mise en œuvre des engagements. « On a beau être d’accord ou ne pas être d’accord : le président de la République respecte des engagements », a martelé Racine Thiam.

Des confrères ont évoqué aussi un coût de la vie de plus en plus cher pour les populations. Prenant l’exemple sur le sucre et quelques autres produits de première nécessité, Racine Thiam a fait remarquer que les prix n’ont pas connu d’augmentation substantielle. Il a cependant concédé une légère augmentation due à la période de soudure qu’il a mise en parallèle avec la baisse continue du prix des hydrocarbures.

A. M. CISSE

PARTAGER

1 commentaire

  1. Ce Racine Thiam est-il réellement un vrai Malien? Face à une telle masturbation intellectuelle et un tel renoncement de soi, la question a tout son sens. Que c’est dommage pour un jeune de son âge qui devrait avoir en principe tout son avenir devant lui. Pitoyable!

Comments are closed.