Rentrée politique de l’UM-RDA Faso-Jigi de Yélimané : Les militants engagés à relever en 2012, le grand défi des élections législatives

0
0

A l’occasion de sa rentrée politique 2012, la section UM-RDA Faso-Jigi du Cercle de Yélimané a organisé le dimanche 8 janvier, une grande manifestation culturelle et sportive à Tambacara (commune rurale de Diafounou-Gory). A cette grande manifestation, a pris part une importante délégation du bureau politique national du parti conduite par son président, Bocar Moussa Diarra.

Cette rentrée politique de l’UM-RDA Faso-Jigi à Yélimané a pour but, en ce début d’année 2012, de mettre en ordre de bataille l’ensemble de ses militants pour les échéances électorales qui se préparent : l’élection présidentielle du 29 avril, et les élections législatives de juillet, avec un regard sur les élections communales de 2014. Le secrétaire général du bureau politique national, Bassirou Diarra, lors de son allocution, a affirmé que le combat politique dans lequel le parti est engagé est celui du développement économique, social et culturel du Cercle de Yélimané. En effet, selon lui, Yélimané  est oublié. C’est l’un des cercles les plus enclavés du Mali à cause de l’absence d’infrastructures routières.  Yélimané n’a bénéficié à ce jour, d’aucun grand projet de développement digne de ce nom, soutenu par l’Etat. "La mauvaise pluviométrie de la saison 2011 vient encore aggraver cette situation. L’émigration qui était considérée comme une chance pour le Cercle ne l’est plus aujourd’hui". Il a souligné que dans le Cercle de Yélimané, d’un parti presque inexistant en 1999, l’UM-RDA Faso-Jigi, sans grand moyen, n’a cessé de progresser électoralement, pour devenir l’une des principales forces politiques du Cercle. A titre d’illustration, en 1999, le parti avait obtenu un poste de conseiller communal, 19 conseillers et 1 maire en 2004, 33 conseillers. Sur le plan de l’organisation, Bassirou Diarra dira que le parti est le mieux structuré de tous les partis que compte le Cercle de Yélimané. Le parti compte aujourd’hui, une section des femmes, des jeunes, 9 sous-sections sur 12, 73 comités de femmes, 5 comités de jeunes, 2 sous-sections de jeunes et une sous-section de femmes.

Pour terminer, il a conclu que les militants de l’UM-RDA Faso-Jigi du Cercle de Yélimané, ont pris l’engagement, de relever en 2012, le grand défi des élections législatives de juillet prochain. Lors de cette rencontre, le président du bureau politique national de l’UM-RDA Faso-Jigi, Bocar Moussa Diarra a invité les militants du parti à voter Ibrahim Boubacar Kéïta dit IBK lors des élections présidentielles à venir. Pour le choix d’IBK, il a déclaré : "IBK est le meilleur candidat parmi tous les autres. Il pourra mieux gérer ce pays et prendra en compte les préoccupations de tous les Maliens. Raison pour laquelle le parti a décidé de le soutenir ".  Par ailleurs, il a déclaré qu’aux législatives et municipales, les candidats du parti seront libres de s’allier avec d’autres partis.

 

Bandiougou DIABATE

 Envoyé spécial

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.