Réseau  » alternative pour un Mali debout » Les responsables suggèrent 1/5 de la production d’or pour aider l’armée

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Le président du réseau « Alternative pour un Mali débout  » (Amad), Dramane  Dembélé,  appelle  à l’union sacrée autour  des autorités de la transition et des forces armées pour  la résolution de la crise du Nord. Il l’a affirmé au cours d’un point de presse  qu’il a animé dimanche 13 janvier dernier à la cité Unicef. Les responsables du réseau ont également suggéré à l’Etat  d’offrir à l’armée 1/5 de la production d’or annuelle soit deux mois de production.
La crise qui sévit dans le septentrion malien n’a pas laissé différent le réseau Amad. Ces responsables l’ont fait savoir à l’occasion d’un point de presse tenu à la cité Unicef dimanche dernier. Son président, Dramane Dembélé, a fait une déclaration dans laquelle il appelle à l’union sacrée des filles et fils du Mali autour des autorités de la transition et de l’armée ; réaffirme son engagement envers une cessation de l’occupation d’une partie du territoire national de la République du Mali ; condamne fermement l’usage  par les djihadistes de pratiques d’un autre âge ; estime que l’établissement des responsabilités pour les crimes de guerre perpétrés est une condition préalable à la réconciliation nationale qui devra suivre la fin du conflit ; invite les Etats membres de la Cédéao à faire preuve d’une plus grande solidarité dans le règlement du conflit malien ; estime que toute solution quelle qu’elle soit nécessite la mise en place d’ un dialogue national inclusif, pour un une transition apaisée dans le respect de la diversité confessionnelle et ethnique de la société malienne ; salue les efforts entrepris par les pays amis  qui n’ont cessé de soutenir le Mali dans cette situation difficile qu’il traverse et à ceux qui continuent de prêter aide et assistance médicale aux réfugiés maliens ; salue, à cet égard, les efforts du groupe des amis du peuple malien ainsi que le rôle et les efforts importants des pays frontaliers d’accueil, dont la Mauritanie , le Sénégal, le Niger notamment ; salue le peuple français, et remercie infiniment le président français François Hollande.
Aussi, le président du réseau Amad a saisi l’occasion pour soumettre aux autorités de la transition une source de financement pouvant servir à soutenir l’effort des forces armées. Il propose donc à l’Etat de demander le 1/5 de la production d’or annuelle correspondant à 2 mois de production environ 10 tonnes. Pour avoir été directeur des mines et de la géologie pendant 6 ans, il a expliqué que le Mali produit par exemple  en moyenne 200.000 0Z/mois en misant sur 2 mois de production au prix de 1.600§ US /0Z, on aura une manne de 640 millions § US soit 320 milliards  FCFA, largement suffisant pour réarmer  le moral des troupes et faire face aux flux du retour de nos compatriotes au bercail. Il faut rappeler que le réseau Amad a été crée le 16 février 2008 et se veut un véritable réseau d’analyse et de formulation d’approches pour l’avènement d’un développement durable du Mali.
Ben Dao

SOURCE:  du   15 jan 2013.