Restauration de l’autorité de l’Etat : Les propositions du candidat Moussa Mara

0
1





À travers une série de rencontres avec la presse jusqu’au mois d’avril, le candidat du Parti Yelema (Le Changement), Moussa Mara, envisage d’expliquer le contenu de son projet de société au peuple malien. La première rencontre a eu lieu vendredi 09 décembre 2011 au Q.G du parti, au quartier du fleuve.

«Restaurer l’autorité de l’Etat », tel est le premier épisode de la vingtaine, que comporte le projet de société du candidat Moussa Mara qui traite à fond les différents défis auxquels le développement du Mali est confronté. La restauration de l’autorité de l’Etat, pour le candidat Moussa Mara, est une condition sine qua non pour la bonne gouvernance et le développement. Ainsi, il détermine deux préalables pour instaurer l’autorité de l’Etat et la faire respecter par les citoyens. Pour Moussa Mara, l’exécution correcte des missions passe par le respect de l’Etat d’un certain nombres de règles et de principes que sont : un Etat impartial, neutre et équidistant ; un Etat modeste (réduire le train de vie de l’Etat) ; un Etat catalyseur (privilégier le faire faire plutôt que le faire). En ce qui concerne la performance, l’Etat doit s’employer à une reddition des comptes et à la culture du résultat et mettre l’administration au service de l’usager. Quant à la sécurité qui est un sujet stratégique dans le cadre de la restauration de l’autorité de l’Etat, Mara propose à travers les moyens (matériels, humains et financiers) existants, une fermeté de l’Etat dans son action contre les différentes menaces notamment au nord du pays (pas de rançon aux preneurs d’otages, présence effective des forces de sécurité et des armées sur tout le territoire, égalité absolue entre les citoyens par rapport à l’intégration dans l’armée, coopération avec les pays voisins pour coordonner les actions…) Parlant de la justice, Moussa Mara s’engage à œuvrer  pour rendre la justice efficace où règneront les probités morales et intellectuelles à travers notamment la mise à disposition de la justice au service des usagers. S’agissant des structures de contrôle, Moussa Mara prévoit une réorganisation pour les rendre efficace.

Obligation aux citoyens de respecter l’autorité de l’Etat

Pour Mara, l’Etat qui s’assume impose le respect de son autorité aux citoyens. Il propose le respect strict des symboles de l’Etat.  Concernant le service public et la sécurité routière, Mara recommande le respect strict des horaires de travail et l’application des textes régissant la sécurité routière. Enfin, le candidat du parti Yelema promet de sacraliser le domaine public du niveau communal jusqu’au niveau national.

Par Daouda T. Konaté

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.