Le RPM à Koulouba : Les précieux conseils d’IBK au beau-père de Karim

2
Le RPM à Koulouba : Les précieux conseils d’IBK au beau-père de Karim
Issaka Sidibé et IBK

Les parlementaires du Rassemblement Pour le Mali, formation majoritaire au sortir des dernières législatives, étaient en conclave, il y une dizaine de jours environ, avec le président de la République. Avec sa famille politique dont il est le président sortant, IBK a fait un tour d’horizon de la situation politique et profité pour offrir des viatiques aux plus proches.

 

Peu de députés RPM ont raté le rendez-vous. Pour la circonstance, le ban et l’arrière-ban ont été mobilisés et les échanges auront tenu toutes leurs promesses parce qu’ils ont permis d’aborder les sujets les plus brûlants de l’actualité. Au menu figuraient, par exemple, le récent scandale des surfacturations au sujet desquels des caciques du RPM ont suggéré que des sanctions soient infligées aux fautifs tout en se réjouissant qu’aucun cadre du parti majoritaire n’est cité dans la sulfureuse affaire. Des conseils, les parlementaires du parti majoritaire en ont également reçu en retour, du côté de leur illustre interlocuteur. C’était à la suite de l’intervention d’un camarade député qui s’est plaint de l’attitude du président de l’Assemblée envers les autres collègues. IBK, selon nos confidences, a profité de la parenthèse pour exhorter Issaka Sidibé, le beau-père de son fils, à un changement de posture au risque de rencontrer mêmes  embûches et obstacles que lui, du temps où il assurait les mêmes fonctions. Le président de la République fait allusion, en clair, à une expérience personnellement vécue en tant que premier responsable de l’institution législative : son isolement et sa mise en minorité par des bouleversements de circonstance; son abandon par les alliés d’Espoir 2002 au bout d’une année de cheminement pour le reste de la législature. L’ancien président de l’Assemblée Nationale, qui donne l’air d’en avoir été traumatisé, ne souhaite pas que le beau-père de son fils passe par le même chemin de croix. Mais ce que le locataire de Koulouba a omis d’ajouter, c’est que l’isolement du RPM, lors de la législature 2002-2007 (Issaka Sidibé en était du reste), découle au fait de la boulimie manifestée par la majorité relative au premier renouvellement annuel du bureau. Le clash entre lui et ses alliés a déclenché autour de la questure convoitée en même temps par le RPM et le MPR, les deux principales composantes du Groupe Espoir 2002. Les autres en ont naturellement profité pour créer une écrasante majorité de circonstance qui a fini par imposer sa loi dans le partage des responsabilités parlementaires, aux dépens de la famille politique d’IBK. Il en a résulté un esseulement du président de l’Assemblée nationale eu sein du bureau ainsi que de la conférence des présidents

A. K.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. 05/11/2012 at 11:20Madame DIANE, vous commettez un pe9che9 oainigrl en comparant ATT au Prophe8te (PSL) car au dele0 du fait qu’ils appartiennent tous e0 la race humaine ils n’ont rien et alors rien en commun. 1-Votre ATT, n’avait qu’une seule ambition: la jouissance et son objectif e9tait claire: assouvir sa libido, voler l’argent public, laisser ses partisans voler et empercher aux honneates gens acce9der aux postes de responsabilite9s. 2-Il n’est ni ge9ant moral ni un ge9nie. Sur ce plan il est reste9 au niveau de l’e9cole primaire. Jamais de discours sans faute en 10 ans . 3- Il est traitre. En effet il confond ses de9fauts avec les valeurs, croyant que trahir ou ne pas honorer sa parole est une qualite9 tacticienne . Pour toutes ces raisons qui ne sont meame pas exhaustives, je pense qu’il doit rendre compte au peuple et e0 la justice militaire d’abord, pour collaboration avec l’ennemi pour la justice tout court pour sa gabegie. Log in to Reply

Comments are closed.