Révision des listes électorales : Ce qui va changer !

0

Pour assurer la transparence des élections générales de 2012, le gouvernement et les partis politiques ont adopté de nouvelles mesures qui ont été rendues publiques le jeudi dernier lors la réunion du cadre de concertation entre les partis politiques et le ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales au gouvernorat du District de Bamako. Beaucoup de choses vont ainsi changer.

 

Au cours de la réunion du cadre de concertation entre les partis politiques et le ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales tenue jeudi dernier au gouvernorat du district de Bamako, le ministre Kafougouna Koné a d’abord souligné que la relecture de la loi électorale avant les grandes échéances est devenue une tradition dans notre pays. Il a relevé que 2012 sera incontestablement une année d’élections avec la tenue de 5 scrutins. Il a assuré que les propositions du groupe des 44 partis réclamant « un fichier électoral consensuel et fiable » seront soumises au comité d’experts pour étude afin d’enrichir le document. Celui-ci sera, par la suite, introduit dans le circuit d’approbation du gouvernement.

 

La grande innovation cette année dans la révision des listes électorale, est introduction du tableau de mise à jour qui remplace les tableaux d’inscription et de radiation. Les listes électorales sont en train d’être acheminées sur plusieurs localités. Les anciens cahiers de recensement détenus par les mairies ne sont plus utilisables. Ils sont remplacés par de nouveaux cahiers dont les numéros ont été communiqués à la DGE. Les difficultés rencontrées sur le terrain sont notifiées au département de l’Administration territoriale et à la DGE. Tous ceux qui n’ont pas retiré leur carte d’électeur seront radiés. Ils doivent se faire recenser contre délivrance d’une fiche jaune par les commissions administratives.

Abdoulaye Diakité

 

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER