Scrutin présidentiel du 29 avril : Qui dormira à Koulouba le 8 juin 2012 ?

3
2

Combien sont-ils ces prétendants au fauteuil présidentiel Malien ?

Nul ne le sait encore !

Mais, en attendant, nous vous proposons le parcours de ceux qui se sont déjà manifestés.

 

Ici, le cas de M. Ibrahim Boubacar Keïta, président du RPM.

Né le 29 janvier 1945 à Koutiala, il obtint son BEPC en 1962 au lycée Askia Mohamed de Bamako, puis son baccalauréat option “Philo Lettres Classiques” en 1965 au lycée Askia Mohamed de Bamako.

Titulaire d’un Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) en politique internationale de l’université de Paris I en 1978, il détient un autre DEA en histoire des relations internationales contemporaines.

Il a été conseiller technique principal du FED, chargé de la mise en œuvre du premier programme de micro-réalisations dela Communautééconomique européenne au Mali.

Son parcours passe également par un poste de directeur représentant de Terre des Hommes France (TDHF), une ONG française et internationale, pour le Mali, le Burkina Faso et le Niger.

Puis, survint la révolution démocratique de mars 1991.

Membre du parti ADEMA, il est nommé directeur adjoint de campagne du candidat Alpha Oumar Konaré aux élections présidentielles d’avril-mai 1992.

Après l’investiture de AOK en juin 1992, IBK est nommé conseiller diplomatique et porte-parole du président dela République.

Il restera à ce poste jusqu’en novembre 1992 quand il a été envoyé à Abidjan comme ambassadeur auprès dela Côted’Ivoire, du Gabon, du Burkina-Faso et du Niger.

Il y restera jusqu’en novembre 1993, avant d’être rappelé au pays pour occuper le poste de ministre des Affaires étrangères, des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine.

Le 4 février 1994, il est nommé Premier ministre. Il restera chef du gouvernement jusqu’en février 2000. Pendant cette même période, il est élu président du parti ADEMA PASJ.

En 2001, il crée le Rassemblement Pour le Mali. L’année suivante, il est  candidat à l’élection présidentielle.

Eliminé au premier tour, il se présente aux élections législatives en Commune IV pour être élu dès le premier tour député. IBK devient donc en 2002, le président de l’Assemblée nationale.

Candidat à l’élection présidentielle en 2007, il voit ses espoirs envolés (au premier tour) encore une fois.

Difficilement, il arrivera la même année à se faire élire encore député RPM à l’Assemblée Nationale où sa place de Président lui sera ravie par Dioncounda Traoré.

IBK : un poids lourd ?

De l’avis général, Ibrahim Boubacar Keïta est un concurrent de taille cette année, dans la course pour le Palais de Koulouba. Et pour cause.

En plus d’un CV très épais, IBK a été Premier ministre, chef du Gouvernement sous le président Alpha Oumar Konaré pendant 6 ans, alors que, “l’on ne se bousculait pas aux portillons”.

IBK a aussi noué des liens solides dans le cercle des hommes d’Etat africains et même hors du continent.

A la primature, il aura été sans conteste l’un des acteurs de la réaffirmation de l’autorité de l’Etat dans notre pays.

Homme de poigne et partisan de l’ordre et de la discipline, M. Keïta IBK aura aussi suscité une certaine sympathie au sein de l’opinion publique nationale, en juillet 2006, pour son rejet des accords d’Alger.

Une importante frange de la population malienne avait en effet désapprouvé la procédure cavalière et complaisante avec laquelle le pouvoir avait géré la crise insurrectionnelle du 23 mai 2006 à Kidal.

 

Malick Camara

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
mansour58<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 8</span>
Membre
mansour58 8
4 années 7 mois plus tôt

Votons Cheick Modibo Diarra , pour la Construction du Mali de Demain ( CMD )

DOUDOUBA<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1758</span>
Membre
DOUDOUBA 1758
4 années 7 mois plus tôt
Mes chers compatriotes, Le tableau est sombre, mais il n’est pas fatal. Des solutions existent pour concrétiser notre rêve à tous d’un Mali fort et juste. Notre pays a besoin d’une vision d’avenir et de surtout de solutions. C’est tout le sens de ma candidature et du projet que je vous propose de mettre en œuvre. J’ai en moi ce désir et ce devoir profond de vous accompagner, de vous protéger, de vous aider, et d’assurer le bien-être de chacun d’entre vous. J’ai au plus profond de moi, cet amour de la Patrie, l’amour du Mali. Oui j’aime ce pays!Je veux aujourd’hui lui redonner sa confiance en l’avenir, sa fierté et son équilibre. Je veux faire de l’emploi un droit pour tous.Je veux redresser l’Etat au service de son efficacité.Je promets un Etat fort et protecteur, stratège et compétent.Je veux replacer le Mali sur les rails du décollage économique et du progrès social.A ces conditions, le développement du Mali deviendra enfin irréversible.A ces conditions, notre société sera plus juste, et chacun d’entre nous aura enfin des vraies chances de réussir. Ma détermination à mettre en œuvre ce projet est farouche. Mon énergie sera sans faille.Car aujourd’hui, j’ai la conviction profonde… Lire la suite »
DOUDOUBA<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1758</span>
Membre
DOUDOUBA 1758
4 années 7 mois plus tôt
Mes chers compatriotes, Le tableau est sombre, mais il n’est pas fatal. Des solutions existent pour concrétiser notre rêve à tous d’un Mali fort et juste. Notre pays a besoin d’une vision d’avenir et de surtout de solutions. C’est tout le sens de ma candidature et du projet que je vous propose de mettre en œuvre. J’ai en moi ce désir et ce devoir profond de vous accompagner, de vous protéger, de vous aider, et d’assurer le bien-être de chacun d’entre vous. J’ai au plus profond de moi, cet amour de la Patrie, l’amour du Mali. Oui j’aime ce pays!Je veux aujourd’hui lui redonner sa confiance en l’avenir, sa fierté et son équilibre. Je veux faire de l’emploi un droit pour tous.Je veux redresser l’Etat au service de son efficacité.Je promets un Etat fort et protecteur, stratège et compétent.Je veux replacer le Mali sur les rails du décollage économique et du progrès social.A ces conditions, le développement du Mali deviendra enfin irréversible.A ces conditions, notre société sera plus juste, et chacun d’entre nous aura enfin des vraies chances de réussir. Ma détermination à mettre en œuvre ce projet est farouche. Mon énergie sera sans faille.Car aujourd’hui, j’ai la conviction profonde… Lire la suite »
wpDiscuz