Se prononçant sur la situation au nord Mali, le candidat Jeamille Bittar a dit ” Nous devons être plus que jamais unis et soudés autour du président ATT dans la gestion de la crise ”

0
0

Le candidat à l’élection présidentielle du 29 avril 2012, Jeamille Bittar, a animé un point de presse, le vendredi 17 février, à la Maison de la presse sur la situation au nord-Mali. Il a saisi cette occasion pour exclure toute Transition et souhaité que tous les Maliens oeuvrent à ce que des élections libres et transparentes se tiennent selon le calendrier établi par le gouvernement. Ce qui permettrait également, selon lui, une sortie en beauté pour le héros ATT dont une écrasante majorité de nos compatriotes continue à acclamer  pour, notamment les multiples réalisations faites lors de ses dix ans passés à la tête de l’Etat.

Jeamille Bittar

Au cours de ce point de presse, Jeamille Bittar est apparu très confiant quant à une sortie rapide de la crise du nord. Selon lui, il faudra éviter que des gens se prêtent à des exercices qui n’honorent pas notre pays. Pour lui, nous avons été presque unanimes à saluer la manière jusque-là utilisée par le président ATT dans la gestion de la crise au nord Mali qui, comme on le sait, ne date pas d’aujourd’hui. De ce fait, le candidat à la présidentielle du 29 avril ne comprend pas que certains tirent à boulet rouge sur le ” héros ATT ” ; allant jusqu’à chercher à mettre en cause son bilan ” largement positif “. Si aujourd’hui on constate que cette méthode de gestion de la crise au nord a fait ses preuves, il y a lieu, selon Jeamille Bittar, de la réajuster. Mais, poursuit-il, cela ne faut pas la peine de jeter le bébé avec l’eau du bain.

Il a saisi l’occasion de sa rencontre avec la presse pour appeler les uns et les autres à un sursaut d’orgueil et d’engagement patriotique. Pour lui, le président ATT est un homme averti, qui a choisi le métier des armes avant l’exercice du pouvoir. Et de rappeler qu’ATT a été l’homme dela Transitionmais qu’il a, aujourd’hui, besoin d’une sortie en beauté. Aussi, il dit ne pas comprendre que certains hommes politiques et acteurs de la société civile se prêtent à un jeu dangereux consistant à parler d’une éventuelle vacance du pouvoir voire d’une Transition. A chacun son travail, a-t-il dit haut et fort tout en rappelant que nos militaires ont conscience de leur haute mission de défense de l’intégrité du territoire national. Pour lui, l’armée arrivera à bout de ces bandits armés, de ces Maliens égarés. Il s’est dit convaincu que ” les moyens adéquats seront déployés afin que cette crise soit résolue de manière définitive “. De ce fait, il a souligné que la presse doit ” jouer un rôle essentiel dans la gestion de ce qui arrive aujourd’hui “. Avant d’ajouter que ” nous devons être plus que jamais unis et soudés autour du président ATT dans la gestion de cette crise “.

Le candidat Jeamille Bittar a dit que les préparatifs des élections se déroulent normalement si l’on s’en tient aux activités de terrain menées par le ministère de l’Administration territoriale et des collectivités locales. ” Je n’ai pas de raison pour affirmer que les élections ne se tiendront pas aux dates indiquées “. Surtout qu’aux dernières nouvelles, l’armée a repris, selon lui, les localités aux mains des bandits armés. Il a clamé haut et fort que le ” processus électoral suit parfaitement son cours “. ATT a été ferme sur la question ; c’est un homme de parole. Raison pour laquelle, je suis convaincu qu’il n’y aura pas de report des élections, a tenu à réaffirmer Jeamille Bittar.

En ce qui concerne le retour des réfugiés, Jeamille Bittar a lancé un appel afin que tous ceux qui sont partis puissent revenir dans la mère-patrie. Il a évoqué l’initiative des corps socioprofessionnels de notre pays qui se sont mobilisés afin d’apporter un appui substantiel à nos forces armées, aux familles de nos braves soldats morts en mission commandée, aux populations civiles victimes de la crise vivant dans le septentrion ou réfugiées en dehors de notre pays.

  Mamadou FOFANA

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.