Sous-section RPM de Lafiabougou : Une tendance menace de se muer en parti politique

39

La sous-section du Rassemblement pour le Mali (RPM) de Lafiabougou a organisé, le samedi 28 mai dernier à son siège, une conférence avec les responsables des différents comités dudit quartier afin de parler des problèmes qui plombent le parti dans la commune IV.

Cette confĂ©rence de la sous-section de Lafiabougou a enregistrĂ© la prĂ©sence du secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de la section Rpm de la commune IV, Bourama Keita, de son secrĂ©taire administratif, Abdoulaye Keita, de la reprĂ©sentante des femmes de Rpm de Lafiabougou, Mariam SogorĂ© et de plusieurs secrĂ©taires gĂ©nĂ©raux des sous-sections des diffĂ©rents quartiers de la commune IV. D’entrĂ©e en jeu, Bakary DougounĂ©, secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de la sous-section de Lafiabougou, a remerciĂ© l’ensemble des responsables des diffĂ©rents comitĂ©s pour avoir effectuĂ© le dĂ©placement. Avant de prĂ©ciser que l’objectif de cette confĂ©rence est d’informer les militants du parti sur les problèmes auxquels le Rpm est confrontĂ© dans la commune IV depuis quelques annĂ©es avec la prĂ©sence de deux sections dans la commune. Une section dirigĂ©e par Bakary Issa KeĂŻta et une autre dirigĂ©e par Bourama KĂ©ĂŻta dont ils font partie.

Avant de s’Ă©tendre sur le sujet, il a effectuĂ© un bref rappel des causes du problème qui a finalement divisĂ© la section Rpm de la commune IV. Pour lui “tout a commencĂ© lorsque le parti a perdu l’Ă©lection communale passĂ©e oĂą le parti YĂ©lĂ©ma de Moussa Mara a eu la majoritĂ© Ă  la mairie de la commune IV. Donc après une analyse de la situation, nous avons constatĂ© que le parti a perdu l’Ă©lection parce que les candidats que la section avait alignĂ©s n’Ă©taient populaires ni au sein de la section ni au sein de la commune. C’est pour cela que nous avons demandĂ© aux responsables de la section, plus prĂ©cisĂ©ment Bakary Issa KeĂŻta, de laisser la place Ă  d’autres personnes pour l’intĂ©rĂŞt du parti. Mais ils ont refusĂ© et nous avons  dĂ©cidĂ© de crĂ©er une nouvelle section le 18 janvier dernier “.   Il a conclu ses propos en soulignant que les habitants de la commune IV et surtout les membres du Rpm ne veulent  plus du bureau dirigĂ© par Bakary Issa car au sein de notre section on a la majoritĂ© des militants du Rpm avec nous. “Si le Bureau politique national n’intervient pas pour rĂ©soudre ce problème, on va partir Ă  l’Ă©lection communale comme un parti indĂ©pendant et on est sĂ»r qu’on va l’emporter “ vocifère-t-il.Abordant dans le mĂŞme sens, le secrĂ©taire administratif de la section Rpm de la commune IV, Abdoulaye Keita, a soulignĂ© qu’avant l’arrivĂ©e de ce problème Ă  son niveau actuel, ils avaient Ă©crit plusieurs fois au Bureau politique national pour dire qu’il y a des problèmes au sein de la section Rpm de la  commune IV, mais sans aucune rĂ©ponse ou rĂ©action du Bureau politique national Ă  ce jour. Toujours selon le secrĂ©taire administratif, ils avaient aussi entamĂ© des nĂ©gociations avec Bakary Issa pour l’intĂ©rĂŞt du parti, mais jusque-lĂ , Bakary Issa n’a pas manifestĂ© son intĂ©rĂŞt Ă  trouver une solution Ă  l’amiable au problème.

Il a conclu ses propos en disant qu’ils continueront de nĂ©gocier avec Bakary Issa, tout en prenant l’option de partir aux Ă©lections comme un parti indĂ©pendant.                                                          

 Mohamed Traoré

PARTAGER

39 COMMENTAIRES

  1. Ce genre de moments arrivent dans l’histoire chaque partis politique mais tout monde essaie de s en sortir avec la solidarité de tous ces membre du partis.Même la langue et les dents se heurtent souvent a plus forte raison que les gens.

  2. Le parti du Rassemblement pour le Mali devrait mettre un terme à ce genre de conflit au sein de son parti politique car n’est pas une bonne image pour eux.

  3. Ces moments de désaccords peut arriver dans presque tous les partis d’un moment a l’autre,une solution sera trouvée rapidement a ce probleme.

  4. Monsieur le journal dans toute organisation ou groupe de personne ce genre de mésentente peut arriver a tout le monde donc n en faite pas un scandale parce que c est le parti au pouvoir.

  5. Ceci peut arriver a tous les partis politique mais il faudra que ça se réglé très vite sinon ce sont les mêmes membre du parti qui récolteront les pots cassés.

  6. C est l’union qui du fait la force de toute organisation mais s’ il n y pas une union entre vous mĂŞme c est un Ă©chec d’avance donc essayer regler ce probleme le plus rapidement possible.

  7. Même si nous savons tous bien que c est une question d’intérêt mais il faut savoir que quand vous divisez de la sorte c est plus pire encore.

  8. Seulement la communication est la solution a ces différends ils doivent tout faire pour unifier ces deux sections de ce même parti politique pour l’intérêt de tous.

  9. C’est l’unitĂ© qui fait la force du parti politique mais s’il avère qu’il y a des conflits entre les diffĂ©rents membres c est vraiment dĂ©cevant.

  10. Ce genre discorde entre les membres du mĂŞme parti n est vraiment une très bonne pour l’image du parti.Ils doivent essayer de toujours un terrain d’entente concernant le sujet.

  11. Le RPM se doit de faire un travail remarquable, il doit accomplit sa tâche en particulier comprendre et faire comprendre, soutenir et faire soutenir le rĂ©gime d’IBK et non se donner Ă  se ridiculiser dans la politique malienne.

  12. L’union et l’entente au sein d’un parti est très important surtout un parti présidentiel. Les leaders membres et militants du RPM doivent mettre un peu d’eau dans leur vin pour le bien du parti. Le président IBK a besoin du soutien primordial de sa famille politique, mais tant qu’il y aura des querelles au sein du parti le soutien au président IBK ne sera pas comme il se doit.

  13. Les membres du RPM doivent toujours s’unir pour le soutien de leur mentor. Les querelles internes sont des conflits qui ne résument qu’à haine et à la violence, actuellement le parti n’a pas besoin de cela. C’est main dans la main et en laissant les différents de côté que le parti pourra enfin avancer.

  14. Le sein du RPM est devenu une arène de boxe. Des personnes qui se disent honnête et qui n’arrive point à se mettre d’accord entre eux, c’est le comble et le désordre règne. Tout ce mal entendu est sans doute à la base des problèmes de poste. Je me demande comment pourront en compagne et soutenir le régime ainsi.

  15. Je pense que les membres du RPM doivent se calmer et gérer la situation a autrement. Les conflits internes brisent en mille morceaux un parti politique. Le linge sale se lave en famille alors pourquoi le tribunal pour vous départager ?

  16. Les membres du RPM et mĂŞme le reste de la CMP doivent faire preuve de patriotisme. Il ne suffit pas d’ĂŞtre dans le gouvernement ou ĂŞtre mieux placer dans l’administration pour soutenir le rĂ©gime. La CMP doit laisser ses intĂ©rĂŞts personnels de cĂ´tĂ© et sous tenir IBK et son gouvernement.

  17. L’union fait la force, les membres actifs du RPM se sont mis ensemble pour gagner une élection présidentielle, lors pourquoi ne pas être en accord pour des postes inférieurs au présidentielle? Le peuple garde toujours plus ou moins une confiance à la mouvance présidentielle alors le RPM doit se battre pour garder cette confiance intacte.

  18. Je pense que les membres de la RPM doivent faire preuve de responsabilité, de maturité et d’objectivité. Comment voudront-il soutenir et accompagner le régime au pouvoir et s’agrandir si eux-mêmes sont toujours en conflit de post, susciter par des amertumes.

  19. Ainsi comment le RPM pourra aider IBK à gouverner le pays. Les conflits de post sont des comportements qui mettront la crédibilité du parti en cause vis-à-vis de la population.

  20. Au membre du RPM, je pense que l’heure n’est pas aux querelles de poste ou quoi que ce soit de déraisonnable. Les membres du RPM doivent commencer à aider leurs leaders au pouvoir au pouvoir. Le RPM doit aider le régime au pouvoir, pour toujours garder la confiance de la population.

  21. Le RPM doit se donné la main, être un derrière le président de la république, laisser les querelles personnelles s’unir, mettre le parti au dessus de tout, voir l’objectif du parti, la vision du parti, on est dans un temps difficile.

  22. Les cadres du RPM doit faire preuve de retenu pour ne pas gâter le nom et du RPM et du Président de la république. Le parti ne se limite pas à un seul jour.Le RPM doit faire énormément attention, il y a des gens qui veulent le RPM disparait, voila pour quoi à chaque incompréhension il se lance dans la danse en disant que des conneries , le parti présidentiel en conflit d’intérêt des choses ingnèfognables.

  23. A un moment où le parti se doit de resserrer ses rangs pour sauver le régime, il tombe dans des exactions tendant à affaiblir davantage le président IBK.La gestion d’un parti au pouvoir est difficile. Mais, il dépend tout d’abord de l’objectif réel du parti. Et nous pouvons affirmer qu’au Rpm, chacun semble avoir son objectif à lui et non à aider et soutenir le président de la République qui est seul face aux problèmes de la Nation.

  24. Je crois que c’est la faute de leur mĂ©sentente que le YĂ©lema a remportĂ© l’Ă©lection sinon le yelema n’est pas un parti aussi populaire qu’on l’imagine, il est temps le RPM se ressaisisse et prend les choses au sĂ©rieux, l’heure n’est pas Ă  la rĂ©crĂ©ation mais au travail, au moment ou l’opposition se rĂ©fugie chez la majoritĂ© leur n’est pas Ă  ça.

  25. Je pense que le RPM doit faire preuve de retenu tout le temps, quand on est un parti présidentielle, on doit faire énormément attention à ce que l'on fait et à ce que l'on dit, il ne faut laisser de côté les querelles personnelles, qui risque de piétiner le nom du parti.

  26. Je pense que l’opposition va trouve son cheval de travail dans ces deux jours, mais que dalle ce problème est plus que rĂ©solue par le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du parti du nom de Bocari TrĂ©ta a trouvĂ© un terrain d’entente.

  27. Je pense que le RPM doit faire preuve de retenu tout le temps, quand on est un parti prĂ©sidentielle, on doit faire Ă©normĂ©ment attention Ă  ce que l’on fait et Ă  ce que l’on dit, il ne faut laisser de cĂ´tĂ© les querelles personnelles, qui risque de piĂ©tiner le nom du parti.

  28. Les deux tendances en questions doivent être fusionnées pour donner une seule. Le secrétaire général, Bocary Treta est invité à prendre des mesures pour résoudre ce problème.

  29. Si le RPM veut survivre et remporter les élections présidentielles à venir et encore rester parmi les partis politiques, il doit rester aux côtés de son élu en formant une sorte de fil d’acier autour de celui-ci contre les attaques qui visent seulement à déstabiliser son pouvoir. Cela n’est possible que dans la solidarité.

  30. Sans la solidarité entre les militants d’un même parti politique, celui-ci est dans l’impossibilité de gagner toutes élections sur les autres partis qui sont solidaires. Pour le bien du parti et les carrières des différents militants, je demande à ces deux tendances de tourner la page de ces problèmes.

  31. Un parti politique est celui dont les militants sont solidaires. Ce n’est pas en travaillant solitairement que ses membres arriveront à vaincre les autres partis politiques plus solidaires. Apparemment, la tension entre IBK et Treta n’est plus d’actualité. Elle fait désormais partie du passé. Donc il est temps aussi que les petits problèmes de sous-sections du RPM Lafiabougou disparaissent.

  32. Le Rassemblement Pour le Mali (RPM) est le seul parti à qui le président de la république peut se fier. Mais pour que ce parti réussisse cette mission, il faut que les problèmes internes cessent dès maintenant. Les deux tendances sont sollicitées pour s’entendre sur quelque chose. La solidarité est le fondement de tout groupement humain.

  33. La vie du RPM est en danger si seulement une solution n’est pas trouée aux problèmes intérieurs de la section RPM de Lafiabougo. Les deux tendances doivent s’entretenir pour une solution à l’amiable. Une telle pratique ne laisse pas la chance à IBK de remporter les élections de 2018.

  34. C’est inadmissible et impossible qu’il ait deux sections au dans une même commune. Le président de la république ne peut pas personnellement se présenter pour régler ce problème mais il est invité à employer des manœuvres pour y trouver une solution adéquate et équitable.

  35. J’invite le bureau politique national du Rassemblement Pour le Mali (RPM) à s’inviter dans ce problème qui risque de compromettre la vie même du parti présidentiel, à deux ans et quelques mois des élections présidentielles prochaines.

  36. Les militants et sympathisants de la Sous-section RPM de Lafiabougou sont tous invités à s’engager de bonne foi pour la résolution des petits différends au sein du parti. Ces problèmes peuvent avoir des impacts sur le RPM en général et sur la vie politique des militants en particuliers.

  37. Si c’est pour l’intérêt du parti et de ses militants, je pense que le bureau nation al doit s’impliquer dans cette affaire. La solidarité est une bonne chose au sein d’une formation politique cela dans toutes les sections de ladite formation.

  38. La notoriété dont ils se vantent n'est ce pas le RPM qui la leur a donné?Qu'ils partent en candidats indépendants s'ils le souhaitent ,cela n'entachera en rien la force du RPM.Au moment où des partis politiques ont cru au président IBK et quittent l'opposition pour la majorité,c'est en ce moment que ces mauvais partisans veulent quitter le navire.Comme on le dit,quand la malédiction veut s'abattre sur le cafard,il se rend au marcher des poulets.

  39. La notoriété dont ils se vantent n'est ce pas le RPM qui la leur a donné?Qu'ils partent en candidats indépendants s'ils le souhaitent ,cela n'entachera en rien la force du RPM.Au moment où des partis politiques ont cru au président IBK et quittent l'opposition pour la majorité,c'est en ce moment que ces mauvais partisans veulent quitter le navire.Comme on le dit,quand la malédiction veut s'abattre sur le cafard,il se rend au marcher des poulets.

Comments are closed.