Séminaire gouvernemental : Le PM appelle les ministres à la solidarité dans l’action

0
Diango Cissoko, PM
Diango Cissoko, PM

Le Premier ministre, Diango Cissoko, a présidé le samedi 16 février dernier au siège du Contrôle général des services publics, le séminaire gouvernemental organisé à l’intention des ministres de la transition.

Au cours de ce séminaire, les ministres se sont familiarisés avec des thèmes comme, «le ministre et les services du ministère», présenté par Berthé Maritétou Macalou, «l’action gouvernement et le travail gouvernemental, présenté par le directeur général de l’ENA, Fousseini Samaké et la «Feuille de route du gouvernement», par le ministre de la fonction publique, chargé des relations avec les institutions. Ce séminaire vise à réviser les méthodes de travail, à  renforcer les capacités des ministres et à fédérer les énergies individuelles pour la réussite des missions qui leur sont confiées. En clôturant les travaux, le ministre de l’économie  et des  finances, Tièna Coulibaly, a, au nom du Premier ministre, invité les ministres à s’engager dans un esprit d’équipe pour relever les défis auxquels le Mali est confronté. Car, a-t-il estimé, chacun sera jugé en fonction de ces résultats.

Auparavant, le Premier ministre Diango Cissoko, à l’ouverture de ce s éminaire, avait situé cette rencontre dans son contexte. «En vous réunissant ce matin dans cette salle, nous ne sacrifions pas seulement à un rituel, mais nous répondons à l’ardente nécessité de rechercher les voies et moyens permettant de parvenir à la fois à l’efficacité et à la synergie d’action dans toutes les interventions du Gouvernement. L’adoption de la Feuille de route pour la transition constitue une étape majeure dans le processus de sortie de crise de notre pays», martelé Diango Cissoko. Avant de reconnaître que si aujourd’hui, la libération totale du septentrion est presque acquise, d’importants défis restent à relever, en particulier le redéploiement de l’Administration dans les zones libérées et la préparation des élections. C’est pour cette raison qu’il a souligné que l’action publique dont les ministres sont les principaux acteurs, doit être encore plus efficace et plus efficiente.

A cet égard, ce séminaire revêt pour lui, une importance toute particulière car «il s’agira pour nous de convenir de la meilleure manière de garantir la réussite de notre mission et une mission réussie, c’est ce que le Président de la République, le Peuple malien et la communauté internationale attendent de nous». Diango a appelé les ministres, en plus des deux missions principales, à créer les conditions du maintien de la paix sociale, de la cohésion nationale et de la relance de l’économie malienne, dans un contexte marqué par un temps limité, des ressources limitées et des besoins illimités.

Youssouf Diallo

PARTAGER